ARTISTE:

PROCOL HARUM

(ROYAUME UNI)
TITRE:

BROKEN BARRICADES

(1971)
LABEL:

CHRYSALIS

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, Old School
""Broken Barricades" reste à ce jour le témoignage le moins convaincant de Procol Harum, un accident de parcours à oublier bien vite."
CORTO1809 (13.09.2012)  
1/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Comme la plupart des grands groupes des années 70, Procol Harum s'impose la cadence respectable d'un album annuel et sort en 1971 son cinquième album, "Broken Barricades". La pochette, on ne peut plus sobre, est assez infidèle à la réalité du line-up puisqu'elle présente les quatre musiciens, le malheureux Keith Reid n'ayant pas l'honneur d'être montré au public. Il s'agit là d'une injustice flagrante, d'abord parce que Reid sera le seul membre de Procol Harum avec Gary Brooker à être présent sur tous les disques, ensuite parce que ses textes sont parfois si dérangeants qu'ils sont jetés comme un reproche à la tête du groupe par la critique.

C'est justement le cas pour "Broken Barricades" où les textes macabres vont jusqu'à être taxés de nécrophilie. Accusation probablement exagérée, Brooker plaidant qu'il ne s'agit là que de "sexe et de violence", des thèmes finalement conventionnels pour un groupe de rock du début des années 70, mais qui casse un peu l'image surannée d'un groupe catalogué comme classique.

Et justement, de classique il n'en est pas question sur cet album où l'on cherchera en vain un successeur à 'A Whiter Shade Of Pale' ou 'Wreck Of The Hesperus'. Seul 'Luskus Delph', avec ses arrangements orchestraux, rappelle le glorieux passé, sans réussir à s'élever au niveau de ses illustres prédécesseurs. Tous les autres titres sont inspirés du blues, du rock et plus souvent du hard rock, mais le durcissement et la simplification de la musique conduisent à une franche catastrophe.

Pourtant, la première face vinyle sauve les apparences avec 'Simple Sister', un hard rock frustre mais énergique, 'Broken Barricades' à la mélodie touchante, et le déjà cité 'Luskus Delph'. Trois titres moyens pour un groupe comme Procol Harum, mais honnêtes. Le dernier titre de cette face, 'Memorial Drive', préfigure ce qui va venir. Un rock basique, classique jusqu'au bout des ongles, monolithique, où la guitare prédominante prend le pouvoir. Est-il nécessaire de préciser que le titre est signé Trower et que le groupe semble de nouveau secoué par les dissensions qui s'étaient déjà faites ressentir sur "A Salty Dog" ?

Car si la première face peut encore faire illusion, l'écoute complète du disque ne laisse place à aucun doute : Brooker est aux abonnés absents, ses compositions manquent de charisme et son piano sert plus à meubler les vides que lui concède la guitare qu'à tenir le premier plan. Trower semble avoir pris l'ascendant, impose trois de ses compositions et chante (mal) sur deux d'entre elles. Mais surtout, il abrutit son auditoire de solos de guitares certes démonstratifs, mais bruyants et manquant sincèrement d'âme. 'Power Failure' et 'Playmate Of The Mouth' exsudent l'ennui, 'Poor Mohammed' souffre d'un manque d'inspiration chronique à tous les niveaux, et l'expérimental 'Song For A Dreamer' se veut un bien piètre hommage au défunt Jimi Hendrix.

L'horizon paraît bien sombre. Mais extraordinaire retournement de situation, Trower décide d'aller jouer les guitar-heroes en soliste et abandonne Procol Harum aux mains du duo Brooker/Reid qui va alors écrire les plus belles pages de la vie du groupe. "Broken Barricades" reste à ce jour leur témoignage le moins convaincant, un accident de parcours à oublier bien vite.


Plus d'information sur http://www.procolharum.com



GROUPES PROCHES:
TRANSATLANTIC, MANFRED MANN'S EARTH BAND, CAMEL, WARZECKA, VAN DER GRAAF GENERATOR, RENAISSANCE, ELP, THE BEATLES, THE MOODY BLUES, CURVED AIR

LISTE DES PISTES:
01. Simple Sister - 05:48
02. Broken Barricades - 03:09
03. Memorial Drive - 03:43
04. Luskus Delph - 03:44
05. Power Failure - 04:29
06. Song For A Dreamer - 05:36
07. Playmate Of The Mouth - 05:03
08. Poor Mohammed - 03:05

FORMATION:
B.J. Wilson: Batterie
Chris Copping: Basse / Orgue
Gary Brooker: Chant / Piano
Keith Reid: Textes
Robin Trower: Guitares / chant (6, 8)
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
OLDCLAUDE
05/02/2017
5
  0 0  
4/5
Pas du tout d'accord. Procol Harum, sans Fischer a su recréer un son et une identité qui ont permis que ce Broken Barricades soit un nouveau chef-d'oeuvre.
Luskus Delph et Broken Barricades sont au niveau des ballades passées. Robin Trower ne fera jamais mieux que ce qu'il fait ici. BJ Wilson était l'un des plus grands batteurs de l'époque et le chant de Brooker est toujours aussi inspiré. Un très grand album.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PROCOL HARUM: Un nouvel album en 14 ans
 
AUTRES CHRONIQUES
LA SOURIS DÉGLINGUÉE: Aujourd'hui et Demain (1983)
ROCK -
ANNIHILATOR: Refresh The Demon (1996)
THRASH -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PROCOL HARUM
PROCOL-HARUM_Novum
Novum (2017)
4/5
4/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / ROCK
PROCOL-HARUM_The-Well-s-On-Fire
The Well's On Fire (2003)
3/5
-/5
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT / ROCK
PROCOL-HARUM_The-Prodigal-Stranger
The Prodigal Stranger (1991)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
PROCOL-HARUM_Something-Magic
Something Magic (1977)
5/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
PROCOL-HARUM_Procol-s-Ninth
Procol's Ninth (1975)
4/5
-/5
CHRYSALIS / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021