MW / Accueil / Avis
FILTRES  
  • PAR NOTE
  • PAR GENRE
  • PAR TAGS
Album COSMOGRAF RATTRAPANTE COSMOGRAF
RATTRAPANTE (2021)
AUTOPRODUCTION
ROCK PROGRESSIF
3/5
CORTO1809
22/09/2021
  0 0
Après avoir teinté de metal sa musique sur son précédent album, "Mind Over Depht", une expérience guère concluante, Cosmograf revient à un prog plus doux, dans la lignée de ses albums antérieurs, qui lui sied mieux. La voix mélancolique et les passages atmosphériques alternent avec de jolis solos de guitare et le tout s’écoute sans conteste agréablement. Mais l’album a un goût de déjà-entendu et manque d’aspérités pour réellement retenir l’attention. Une fois l’écoute terminée, on se dit que ce n’était pas désagréable mais on n’en garde pas grand-chose et rien n’incite vraiment à remettre le disque sur la platine, si ce n’est pour résoudre ce mystère du "c’était bien mais pourquoi je n’ai pas envie de le réécouter ?".

Bref, un album de prog qui ne démérite pas mais que rien ne vient sortir du lot commun.

Album DURBIN THE BEAST AWAKENS DURBIN
THE BEAST AWAKENS (2021)
FRONTIERS RECORDS
HEAVY METAL
4/5
THE KNIFE
21/09/2021
 
13
0 0
Bravo ! Alors là Bravo ! Le p'tit gars James Durbin nous a pondu à somptueux album ! Quelle évolution depuis sa participation foireuse à l'album de Quiet Riot sorti en 2017 Road Rage. Quelle révolution, est-ce le même bonhomme qui chantait alors comme un (vilain) petit canard !? Et en plus il l'a fait tout seul comme un grand ce magnifique album The Best Awakens, bien entouré c'est certain, mais c'est un quasi sans faute.
Quelle maturité surprenante à l'écoute de ce brûlot d'où se dégage une énergie débordante et communicative. Déjà à la première écoute les titres trouvent leur place tout seul et les mélodies s'ancrent avec insolence dans l'esprit pour un résultat sans faille.
James Durbin à une voix aiguë mais jamais fatigante qui colle parfaitement à ses chansons Heavy Metal et il sait parfaitement la moduler pour donner du relief à sa musique. Les musiciens qui l'accompagnent sont parfaits dans l'exécution et apportent une plus-value à l'ensemble des titres qui défilent sans se lasser. La production est elle aussi un atout majeur et rentre dedans. Aucun titre à jeter, pour cet album bol d'air qui donne la pêche !
En conclusion une très bonne surprise d'un musicien dont on attendait rien et qui comme Patrick Sébastien a su nous faire le coup du Grand Bluff ... un artiste à suivre assurément.

Album IRON MAIDEN SENJUTSU IRON MAIDEN
SENJUTSU (2021)
WARNER
HEAVY METAL
3/5
THE KNIFE
19/09/2021
 
13
0 0
IROM MAIDEN une histoire qui se répète à l'infini ! Avec cet album (tant) attendu le groupe de NWOBHM, qui n'en fait plus depuis longtemps, nous gâte d'un nouvel effort qui ressemble bien trop au précédent et ce dernier à son prédécesseur même s'il faut bien l'avouer avec Senjutsu la Vierge de Fer montre quelques sursauts bien sentis de son illustre passé, Stratego en tête, Days Of Futur Past, Darkest Hour, plus lent, et bien sur The Time Machine. Certains titres à rallonge ne sont pas en reste non plus (The Parchment et peut-être d'autres après maintes écoutes ... si la magie opère ) mais il ressort inexorablement tout d'abord un sentiment de déjà-vu, déjà entendu.

On finit par se dire que les gars d'Iron Maiden sont les rois du copier-coller (de leurs anciens albums) alors qu'on a envie d'y croire en même temps et de les voir se sortir les doigts du cul pour aller défourailler des décibels heavy metal mélodiques comme à la belle époque. Oui mais voilà le groupe vieillit, ralentit le tempo et se met a faire depuis deux décennies (trop) de titres progressifs (hic !). Dans son approche le single Writing On The Wall semble vouloir se détacher de tout ça et marque une légère originalité bien vue. Les musiciens sont tous impeccables et Bruce, s'il n'a plus sa puissance vocale d'antant, fait plaisir à entendre ainsi que les cavalcades rythmiques du trio de guitaristes qui s'amusent avec de sympathiques solos avec pour soutien la rythmique sans faille de la paire Mcbrain et Harris. Reste que la production est bien trop faiblarde et brouillone, elle desserre trop un groupe de la trempe de Maiden ce qui n'arrange rien à l'affaire. En définitive IRON fait ce qu'il sait faire, ni pire ni mieux, du MAIDEN ! Senjutsu s'il est loin de l'atteindre se rapproche d'un Brave New World...On ne pouvait y croire à la première écoute ! Tout ça étant dit je tiens à tirer mon chapeau à la longévité de ce groupe qui nous accompagne depuis plus de 40 ans et qui continue à nous sortir de bons albums !

Album CALIGONAUT MAGNIFIED AS GIANTS CALIGONAUT
MAGNIFIED AS GIANTS (2021)
AUTRE LABEL
ROCK PROGRESSIF
3/5
ABADDON
18/09/2021
  0 0
Oui, c'est un joli album totalement dans la tradition des seventies. Trop, peut-être pour certains. Mélodies charmantes, relative variété dans les tons, il y a là un charme désuet mais certain. Reste le problème de la voix, que Corto qualifie de fragile mais qui me paraît incertaine, et ce côté hésitant pénalise l'ensemble du propos.
Album DIRE STRAITS MAKING MOVIES DIRE STRAITS
MAKING MOVIES (1980)
VERTIGO
ROCK
4/5
LINEER4
13/09/2021
 
41
0 0
Toujours un bonheur de réécouter du Dire Straits!!! Oui, on est tous d'accord pour dire que ça n'est pas leur meilleur album mais bon quel kiff quand même!! David (le frère Knopfler ) a quitté le groupe même s'il est présent sur quelques titres. Les titres "Tunnel of Love"( fait avec les mêmes ingrédients que "Sultans of Swing", peut-être trop?) et "Romeo And Juliet" sont bien sûr les deux sommets de ce Making Movies.
Pour le reste, on alterne entre le bon ("Skateaway", "Solid Rock") et du moins bon ("Les Boys") mais ça reste dans tous les cas très agréable à écouter!

Pas le meilleur album de la bande à Mark Knopfler mais tout de même un très bon cru... Je le conseille à tout ceux qui connaissent déjà un peu le groupe et qui veulent le découvrir un peu plus.

Album LEPROUS APHELION LEPROUS
APHELION (2021)
INSIDEOUT MUSIC
METAL PROGRESSIF
4/5
NUNO777
09/09/2021
  0 0
Il me plait bien ce nouvel album de Leprous, en tout cas la démarche initiée avec « Pitfalls » me touche bien plus que les trois albums précédents. Dans « Aphelion » Leprous poursuit son écriture rock (et pop) très mélodique, avec quelques refrains hyper accrocheurs (‘Running Low’, ‘The Silent Revelation’ et surtout le sublime ‘All The Moments’), des tonalités plus lumineuses, une fluidité de composition bien que les morceaux soient très divers et de beaux arrangements qui apportent du corps aux titres. La formule mélangeant passages calmes et dynamisme rock est très utilisée et démontre son efficacité même si ‘On Hold’ et ‘Castaway Angels’ fonctionnent plus sur le mode d’une montée progressive en intensité. Leprous suscite des émotions non plus en sondant les profondeurs mais avec une certaine finesse (‘Have You Ever ?’, ‘On Hold’), des subtilités instrumentales (‘Castaway Angels’, ‘Nighttime Disguise’) et sans exagération vocales, même si l’impact des performances d’Einar est encore prégnant. Prestation la plus aboutie des dix dernières années « Aphelion » est à la fois facile d’accès, complexe et diversifié, une vraie démonstration d’un art totalement maitrisé par les Norvégiens.
PS : Et Kolstad, quel batteur !

 
PAGE / 933
 
Haut de page
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021