MW / Accueil / Avis
FILTRER PAR GENRE
FISH
WELTSCHMERZ (2020)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
CORTO1809 - 16/10/2020 -
0 0
3/5
"Seulement trois étoiles !" vont certainement s'écrier ses admirateurs, soufflant leur colère ! Eh oui, et pourtant j'aime Fish et son précédent album m'avait conquis. Mais je dois avouer qu'après de multiples écoutes, "Weltschmerz" me laisse perplexe... et insatisfait. Fish est frappé du syndrome du trop généreux, du trop plein. Est-ce le confinement qui laisse plus de loisirs à nos artistes favoris, mais pourquoi ceux-ci se croient-ils obligés de nous imposer des doubles albums gargantuesques jusqu'à l'indigestion ? Fish avait largement de quoi faire un dernier album "simple" de toute beauté pour clôturer sa carrière. Au lieu de quoi, il dilue son propos et finit par lasser l'auditeur.

Certes, il semble qu'il ait eu beaucoup de choses à nous dire. Trop, peut-être ? Car c'est à une véritable logorrhée cathartique à laquelle il se livre, la musique étant parfois oubliée derrière ce flot de paroles sombres et anxiogènes dans une époque qui n'en avait pas besoin. Toujours est-il que le premier disque n'a jamais réussi à me captiver et qu'il est même dispensable. Les choses prennent une autre saveur sur le second disque, en tout point remarquable, du poignant 'Garden of Remembrance' au prog très réussi de 'Waverley Steps', sans oublier le très sombre mais convaincant 'Weltschmerz' et le magnifique saxophone de 'Little Man What Now ?' qui reviendra longtemps vous hanter.

Comme Tony, je pense que 'Garden of Remembrance' aurait été un bien meilleur point final à la carrière de Fish. Grâce à la magie du numérique, rien ne nous empêche de supprimer les titres trop bavards et de réordonner les pistes pour faire de ce double à moitié réussi un simple parfait. Il est cependant dommage que ce ne soit pas le chanteur qui ait de lui-même eu cette initiative.

LUNEAR
CURVE . AXIS . SYMMETRY (2020)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
LOLO_THE_BEST59 - 04/10/2020 -
0 0
4/5
Cet album est une belle réussite, qui porte haut les couleurs du rock progressif français (dommage que les paroles soient une fois de plus en anglais). Loin de la tendance à "métalliser" le son à tout prix, Lunear nous livre des compositions épurées mais néanmoins riches (eh oui, la combinaison des 2 est possible !). Lunear puise certes dans les influences des grands groupes des années 70, Genesis, Pink Floyd (l'intro de Earth Population notamment), mais affirme une identité propre. Les performances vocales et l'effort porté sur les harmonies contribuent beaucoup également au climat de l'album. Seul le titre Same Player. Shoot Again m'a laissé perplexe, un peu décalé par rapport au ton général de l'album (et je n'ai pas compris l'importance du point, lol).
PERFECT PLAN
TIME FOR A MIRACLE (2020)
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
GENTLE GIANT JL - 30/09/2020 -
0 1
5/5
Le dernier Perfect Plan est le plan parfait pour écouter du très bon hard rock mélodieux teinté FM!
Mélodies accrocheuses, guitares talentueuses, voix inspirée, Perfect Plan a tous les atouts pour rejoindre les ténors du style .
Ce dernier opus fait assurément partie des 10 meilleurs albums du genre depuis le début de l 'année.
Avec ce disque, ces suédois montent d' un cran et remettent les pendules à l heure après un bon album précédent, moins inspiré toutefois que cet album.
Espérons que l 'excellent cru de "Time for a Miracle" ne soit pas un miracle éphémère et que l 'an prochain, lorsque viendra l' heure d 'écouter le nouvel album de Perfect Plan, le meilleur hard rock FM du combo viendra à nouveau sonner à nos oreilles !

DAVID BOWIE
DIAMOND DOGS (1974)
RCA / ROCK
WINSTON - 26/09/2020 -
0 2
5/5
Je ne comprends pas pourquoi cet album est fréquemment vilipendé ou tout simplement ignoré, car Diamond Dogs est formidable et plus réussi que les bâclés Aladdin Sane et Pinups par exemple !
L'introduction "Future Legend" nous plonge directement dans une ambiance post-apocalyptique et le final "Chant of the Ever Circling Skeletal Family" se termine en points de suspension sur les "bro-bro-bro-bro-bro-bro-bro........." inquiétants des disciples de Big Brother.
Entre les deux, "Diamond Dogs" et "Rebel Rebel" sont deux bons rock Stoniens, "Rock 'n' Roll with Me" est une belle ballade rock assez classique alors que le funk de "1984" anticipe Young Americans.
Le triptyque "Sweet Thing"/"Candidate"/"Sweet Thing (Reprise)" est l'un des plus beaux morceaux de l'oeuvre de David Bowie, tout comme "We Are the Dead" qui est l'une de ses perles oubliée et "Big Brother" est autant majestueux dans sa musique que sinistre dans ses paroles.
Diamond Dogs est l'un des albums les plus importants de Bowie mais peu de gens le savent.

DUKES OF THE ORIENT
FREAKSHOW (2020)
FRONTIERS RECORDS / ROCK PROGRESSIF
CRIMÉE - 24/09/2020 -
0 0
4/5
Ah, Asia et moi (comme d'autres ici), c'est une longue histoire ! En ce qui me concerne, beaucoup de up et quelques down ! J'ai embrassé les quasi quatre décennies dans leur totalité, sans me détourner, et en acceptant les changements de braquet opérés par les différentes incarnations du groupe, même rebaptisé. Personne ne s'y trompe, les dukes of the orient continuent bien l'aventure asiatique, et qui pourrait contester la légitimité de John Payne dans son entreprise artistique ?

Si le premier album éponyme a été créé sur un terreau balisé et connu des fans de l'ère 1992-2004, ce deuxième album s'en émancipe quelque peu... Inutile de revenir sur cette dernière remarque ; LOLOCELTIC et CORTO 1809 l'ont parfaitement argumentée. Alors qu'en penser ? Bien-sûr, je regrette que nos "petits princes" aient délaissé (en grande partie) leurs atours AOR et son cortège de mélodies immédiates qui se logent dans la tête pour ne plus en sortir. Toutefois, la prééminence progressive ne me heurte aucunement et apporte un souffle nouveau que j'apprécie pleinement. L'album est composé de morceaux bien plus hétérogènes que dans le précédent. Moins d'unicité certes, mais davantage de variété, pour mon plus grand plaisir. Néanmoins, j'émettrais trois petites réserves, mais pas rédhibitoires ! Je trouve que les influences sont parfois trop affichés (notamment celles de Supertramp et d'ELP). L'utilisation récurrente du saxophone ne m'apparaît pas toujours opportune, n'apportant (parfois) aucune plus-value à la composition (c.f le morceau d'ouverture). Enfin, amateur inconditionnel de la voix de John Payne, pour autant, je n'apprécie que très modérément ses excès, aboutissant à une rugosité qui n'est pas tout à fait en adéquation avec la musique proposée.

Si "freakshow" s'avère accessible (ce n'est pas non plus Anglagard !) il nécessitera un peu de temps pour être apprivoisé. L'amateur de prog lui en donnera. Les "autres", pas sûr...

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020