GROUPE/AUTEUR:

NAGLFAR

(SUÈDE)

TITRE:
TÉRAS (2012)
LABEL:
CENTURY MEDIA RECORDS
GENRE:
BLACK METAL

""
NOISE - 02.03.2012 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
C'est pratiquement cinq ans après "Harvest", et après plus de deux ans de travail en studio, que nous parvient ce 6ème album des Suédois de Naglfar. Pour patienter, le label a ressorti en coffret et édition limitée certains disques du groupe. Le ce long travail porte enfin ses fruits avec la sortie du très attendu "Téras". Pour cet album, le groupe a du subir le départ de son batteur Morgan Lee qui n'a pas encore été remplacé, Naglfar ayant eu recours aux services de l'excellent Dick Verbeuren (Scarve, Soilwork) le temps de l'enregistrement.

On rappellera aux novices que les Suédois qui existent depuis 20 ans, pratiquent un black-métal mélodique et épique un peu dans les traces de Dimmu Borgir, mais sans les aspects symphoniques de ces derniers. En fait Naglfar combine de nombreux aspects du black-métal, sachant se montrer accessible avec pas mal de mélodies, mais sachant aussi se faire très brutal par un chant sans concessions et un rythme assez effréné tout le long de l'album, finalement pas si loin de l'état d'esprit d'un Marduk.

Et le résultat est plus que convaincant, certes à ne pas mettre à portée de toutes les oreilles, mais Naglfar a particulièrement soigné son ouvrage et a un talent certain pour créer des ambiances glaciales et prenantes, donnant à sa musique une atmosphère sombre et oppressante du meilleur effet. Ainsi dans cet édifice où la haine et la colère sont à fleur de peau et fortement mis en valeur par les mélodies, il n'y pas grand-chose à laisser de côté tant l'ensemble de ce "Téras" forme un tout cohérent. Avec "Pale Horse", "An Extension Of His Arm And Will" ou "Invoc(H)ate", Naglfar frappe d'abord fort et méchant avec des titres de black-métal sans guère de concessions et qui pilonnent avec une brutalité assez jouissive.

Mais le combo scandinave sait aussi créer des ambiances au centre de titres très violents. Ainsi, "III: Death Dimension Phantasma" s'avère être un des grands moments de l'album, car dans la furie black-métal émerge un passage atmosphérique de grande qualité et de plus, les mélodies de guitares se font une belle place dans toute cette rage. Il en va de même pour "The Monolith", d'une rare froideur avec un début assez lent et montant en puissance. Le tout n'est pas loin de la grande époque d'Immortal avec cette capacité à balancer un aspect épique imparable, en particulier dans la partie centrale du titre. Enfin, avec "The Dying Flame Of Existence", Naglfar signe une très belle et longue pièce de conclusion pour son album. En regroupant toutes ses qualités, de la brutalité aux aspects épiques et atmosphériques aux guitares plus mélodiques, ce titre s'impose comme un réel moment de bravoure musicale qui devrait ravir tous les amateurs de ce genre de black-métal.

Ce 6ème album ne déçoit donc pas. La longue attente a permis aux Suédois de peaufiner leur œuvre pour notre plus grand plaisir, et en matière de black épique, Naglfar confirme qu'il faut clairement toujours compter avec lui pour batailler au sommet du genre. Cet album sombre et glacial a tous les arguments pour attirer à lui nombre de passionnés.

Plus d'information sur http://www.naglfar.net/



GROUPES PROCHES:
CRADLE OF FILTH, DIMMU BORGIR, MARDUK, EMPEROR

LISTE DES PISTES:
01. Teras (02:16)
02. Pale Horse (03:38)
03. III Death Dimension Phantasma (04:15)
04. The Monolith (06:33)
05. An Extension Of His Arm And Will (04:46)
06. Bring Out Your Dead (04:48)
07. Come Perdition (05:42)
08. Invoc(H)ate (04:24)
09. The Dying Flame Of Existence (08:11)


FORMATION:
Andreas Nilsson: Guitares
Dirk Verbeuren: Batterie
Kristoffer "Wrath" Olivius: Chant
Marcus "Vargher" Norman: Guitares


TAGS:
Chant guttural
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC NAGLFAR
DERNIERE ACTUALITE
Naglfar: Téras
Toutes les actualités sur NAGLFAR
NOTES
4/5 (1 avis) 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
JOE BONAMASSA: Blues Deluxe (2003)
BLUES Incontournable, indispensable, si vous ne connaissez pas le Blues, vous ne pourrez qu'adhérer au style à l'écoute de ce joyau.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
DEVIL'S TRAIN: Devil's Train (2012)
HARD ROCK
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NAGLFAR
NAGLFAR_Cerecloth
Cerecloth (2020)
3/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / BLACK METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020