ARTISTE:

FALLSTAF

(CANADA)
TITRE:

BASTARD SONS OF A PURE BREED

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK INDÉ

TAGS:
Chant éraillé, Happy
""
NOISE (03.01.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Nous venant de Montréal, les Canadiens de Fallstaf proposent avec "Bastard Sons Of A Pure Breed" leur tout premier album studio. Le groupe qui tient son nom de Sir John Falstaff de la pièce Henri IV de William Shakespeare, s'est formé courant 2008 et s'est fait connaitre en sortant un premier Ep, " The Hitman Plays Trombone", en 2009.

Après pas mal de concerts et une bonne réputation scénique dans son pays, le groupe distribue et produit ce premier album studio qu'il qualifie de "Brass Metal" pour bien signifier sa volonté de mélanger pas mal d'influences. Car sur une base métalcore hardcore, les canadiens ont ajouté des cuivres sur chaque morceau de l'album donnant à leur métal plutôt énervé une touche jazzy assez sympathique. Ceux-ci permettent ainsi à Fallstaf de sortir des sentiers battus pour se rapprocher des maîtres du genre tels Diablo Swing Orchestra ou les norvégiens de Shining.

"Eulogy" est le parfait exemple de cette fusion des genres ! Le titre, avec sa ligne de basse énorme qui se marie à merveille aux cuivres, prend aux trippes tandis que Iann alterne chant clair et hurlé. Et en milieu de disque Fallstaf nous balance deux bombes auxquelles on s'attendait peu. Tout d'abord "Pull The Knife" avec sa guitare acoustique en intro et ses breaks très doux dénotant de la rage ambiante pour un résultat un peu fou que ne renierait pas Devin Townsend puis "My Demons (Acoustic)", pure pépite porté par un chant divin aux airs de crooner à la Volbeat délicatement accompagné par une guitare légère et des cuivres aériens donnant un aspect jazzy savoureux. N'oublions pas "The Hounds" qui, après un début classique, prend son envol dans une deuxième partie énorme avec chant clair mis en avant et de nouveau cet aspect musical Big Band très efficace, ni "Fuck The Fence", dont le refrain prenant et mélodique est une fois de plus parfaitement interprété.

Par contre quand le côté métalcore prend le dessus, Fallstaf est moins percutant et trop dans la norme. Ainsi "Dark Days", la version électrique de "My Demons" est bien inférieure à son pendant acoustique et "Ten Years In Flames" ou "Violent As Violence Can Be" peinent à convaincre malgré une bonne utilisation des cuivres.

Malgré quelques bémols, ce premier essai est une belle découverte venue du Canada. Fallstaf s'inscrit pleinement dans cette lignée de groupes qui font bouger les choses en mélangeant les genres avec bonheur. Et si le groupe ajuste son propos, il pourra sans aucun doute prétendre rattraper rapidement ses modèles musicaux. Il en a les moyens et le talent...


Plus d'information sur http://www.facebook.com/pages/fallstaf/141126614479?sk=photos#!/pages/fallstaf/141126614479?sk=wall



GROUPES PROCHES:
VOLBEAT, SHINING, DEVIN TOWNSEND


LISTE DES PISTES:
01. Dark Days (03:26)
02. The Cost (03:21)
03. Eulogy (04:14)
04. Not Welcome (03:41)
05. Pull The Knife (03:35)
06. My Demons (Acoustic) (04:23)
07. Ten Years In Flame (02:34)
08. The Hounds (05:36)
09. Fuck The Fence (04:14)
10. My Demons (04:22)
11. Violent As Violence Can Be (04:10)

FORMATION:
Benn: Basse
Iann: Chant
Simm: Guitares
The Hitman: Cuivres
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
GLASS HAMMER: Cor Cordium (2011)
ROCK PROGRESSIF -
JETHRO TULL: Songs From The Wood (1977)
ROCK - Remarquablement interprété, cet album est l'un des plus aboutis que Jethro Tull ait commis.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021