ARTISTE:

MURDERDOLLS

(ETATS UNIS)
TITRE:

WOMEN AND CHILDREN LAST

(2010)
LABEL:

ROADRUNNER RECORDS

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant éraillé
""
NESTOR (10.09.2010)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Un peu à la surprise générale, sept années après leur premier et seul album, les Murderdolls réapparaissent avec "Women And Children Last". Pour mémoire, le groupe est le projet parallèle du batteur / guitariste Joey Jordison (Slipknot) et du chanteur Wednesday 13 (du groupe du même nom), né de leur volonté de faire revivre l’esprit Glam et Punk tout en lui adjoignant une sévère dose de Métal. Les deux compères restent les seuls membres du groupe ayant participé à la genèse du groupe. Et de fait le groupe prend de plus en plus l’allure de projet commun aux deux musiciens. En effet, à l’exception de la participation amicale de Mick Mars (Mötley Crüe) sur "Drug Me To Hell" et "Blood-Stained Valentine", et de la contribution de Roman Surman, leur guitariste live, sur quelques soli, ils sont les seuls compositeurs et interprètes de ce nouvel album.

Le résultat est un Heavy Metal très moderne et très agressif (notamment du fait des vocaux éraillés et éructés de Wednesday 13) qui emprunte quelques rares gimmicks au Glam Metal (tendance "Dr Feelgood" de Mötley Crüe). Des très rapides et énergiques "Hello, Goodbye, Die" et "My Dark Place Alone", en passant par "Blood Stained Valentine", magnifié par une intervention lumineuse de Mick Mars, ou bien "Whatever You Got, I’m Against It"durant lequel Wednesday 13 semble singer le phrasé et les intonations d’Alice Cooper, les très bons moments sont légions. Nous citerons également l’entêtant "Nowhere" et ses sonorités empruntées à la New Wave anglaise des années 80, qui se révèle être un excellent morceau, notamment du fait de claviers et de guitares très efficients. Dans ce titre, le côté métronomique de la batterie est utilisé à bon escient. Il n’y a guère que les vocaux de Wednesday 13 qui se révèlent un peu trop linéaires. Bien que celui-ci, de manière générale, ne module pas trop son chant, il en est toutefois capable comme il le montre dans "Summertime Suicide", dans "Drug Me To Hell" et dans "Whatever You Got, I’m Against It" où il se dévoile sous un angle moins rugueux. Mais la linéarité des vocaux reste indéniablement un des deux points pouvant se révéler bloquant pour l’auditeur, notamment du fait de la densité de cet album qui comporte pas moins de 15 titres (14 si l'on fait abstraction de l’intro "The World According To Revenge").

Le second point pouvant rebuter est certainement à trouver dans l’orientation très métal de ce projet qui délaisse un peu l’essence du groupe, à savoir le côté primesautier et fun du Glam Rock, ainsi que la rage primaire et le petit grain de folie qui sied au Punk. Ainsi "Pieces Of You" rappelle fortement le Skid Row de l’époque "Subhuman Race", alors que "My Dark Place Alone" a des faux airs d’Helloween, période Andi Deris. On peut également noter l’intro de "Drug Me To Hell" qui a tout du clin d’œil aux intro de "Tora Tora" et "And The Cradle Will Rock" de l’album" Women And Children First" de Van Halen.

Malgré ces petites réserves, la lassitude et la monotonie ne pointent quasiment jamais leur nez, notamment grâce à des parties de guitares et des mélodies qui contrebalancent à merveilles l’agressivité générale, mais également du fait d’une maîtrise de l’écriture excellemment mise en valeur par une production sans faille.
Les « poupées » nous reviennent donc en très grande forme, portées par un musicien assez bluffant (Joey Jordison) et une maturité remarquable.


Plus d'information sur http://www.murderdollsband.com/



GROUPES PROCHES:
ALICE COOPER, SLIPKNOT, ROB ZOMBIE


LISTE DES PISTES:
01. The World According To Revenge - 01:22
02. Chapel Of Blood - 03:09
03. Bored 'til Death - 03:09
04. Drug Me To Hell - 02:59
05. Nowhere - 04:21
06. Summertime Suicide - 04:07
07. Death Valley Superstars - 03:44
08. My Dark Place Alone - 02:59
09. Blood-stained Valentine - 04:18
10. Pieces Of You - 02:31
11. Homicide Drive - 03:22
12. Rock'n'roll Is All I Got - 03:35
13. Nothing's Gonna Be All Right - 02:36
14. Whatever You Got, I’m Against It - 03:12
15. Hello, Goodbye, Die - 02:17

FORMATION:
Joey Jordison: Guitares / Basse / Batterie
Mick Mars (Motley Crüe): Guitares
Roman Surman: Guitares
Wednesday 13: Chant / Claviers
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
WEDNESDAY13_59
21/09/2010
55
  0 0  
5/5
Étant un énorme fan de Wednesday13 et tout ses projets (FDQFP13, Gunfire76, Bourbon Crow, Maniac Spider Trash et sa carrière solo) j'ai vraiment adoré cet album!! Tout est dit dans cette superbe chronique!! Longue vie à Wednesday13 (Et Joey aussi ^^) !
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès du batteur Ben Graves (MURDERDOLLS, PRETTY BOY FLOYD, DOPE)
 
AUTRES CHRONIQUES
ACCEPT: Blood Of The Nations (2010)
HEAVY METAL -
PETER HAMMILL: Enter K (1982)
ROCK - "Enter K" joue clairement dans la catégorie de "Nadir's Big Chance" et "Sitting Targets". S'il n'est pas le meilleur disque de Peter Hammill, certains titres méritent néanmoins qu'on lui accorde une oreille attentive.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021