ARTISTE:

GUILLAUME DE LA PILIÈRE

(FRANCE)
TITRE:

REQUIEM APOCALYPTIQUE

(2007)
LABEL:

MUSEA

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Symphonique, Théatral
""
PETER HACKETT (26.01.2009)  
2/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Guillaume de la Pilière n'est pas un nouveau venu dans le monde du rock progressif, puisqu'il fut le fondateur du groupe Versailles qui a commis 4 albums entre 1991 et 1998. Depuis, il a tenu la guitare dans le denier album de Mona Lisa (De l'ombre à la lumière - 1998) et sorti 3 albums solo dont ce Requiem Apocalyptique paru chez Musea en 2008.

Les deux particularités marquantes de cet album sont qu'il ne comporte qu'un seul titre de plus de 45 minutes et qu'il n'est interprété que par un seul musicien. GdlP est derrière tous les instruments sans exception, jusqu'au chant. Avant l'écoute, on peut imaginer qu'il s'agit là d'une oeuvre Oldfieldienne, mais que nenni ! D'aucuns s'extasieront de la performance, et j'entends d'autres qui crient au génie alors que ce requiem me laisse de glace. Qu'a-t-il d'ailleurs d'apocalyptique à part le titre ?

Mon premier contact avec ce disque a été le riff de guitare qui sonorise le site de GdlP et qui m'a semblé prometteur, mais j'ai vite déchanté quand j'ai procédé à la première écoute complète de cette pièce monolithique.

Tout n'est pas mauvais, loin de là, sinon c'est ma note qui aurait été apocalyptique, mais il difficile de prendre du plaisir avec une composition dont la constitution monobloc ne permet pas de passer à la plage suivante. Sur n'importe quel disque la possibilité de sauter un titre permet de passer outre une partie dérangeante, alors que ce requiem doit être digéré dans son intégralité ... ou pas ! Mes reproches se portent sur des longueurs insupportables où GdlP s'éloigne du mélodique pour donner dans des expérimentations bruitesques (surement un avant goût de l'apocalypse). Le chant m'exaspère aussi par moments par sa théâtralité exagérée. N'est pas Christian Décamps qui veut !

Au final, les quelques passages particulièrement inspirés où GdlP démontre un vrai talent d'instrumentiste, autant aux claviers qu'à la guitare, sont noyés dans une masse insécable qui ne permet de les apprécier à leur juste valeur. Qu'il existe un public capable de goûter ce "Requiem" est tout le mal que je souhaite à Guillaume de la Pilière... Pour ma part, je vais remettre "Le cimetière des Arlequins" dans mon lecteur de CD.


Plus d'information sur http://www.guillaumedelapiliere.com



GROUPES PROCHES:
VERSAILLES, NAOS (ROCK), ANGE

LISTE DES PISTES:
01. Un seul titre, un seul combat - 45:09

FORMATION:
Guillaume De La Pilière: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
TONYB
26/01/2009
  0 0  
1/5
Versailles faisait du sous-Ange, Guillaume de la Pilière fait désormais du sous-Versailles. Difficile de surfer entre les quelques passages intéressants de cet album, la plupart instrumentaux, et le reste, qui oscille entre insipide et insupportable.
Et puis, quelle drôle d'idée que de ne pas découper cette oeuvre en plusieurs plages, alors que sa structure le justifiait? Nous ne sommes pas ici en présence d'un Amarok où l'unité (et la rancune ?) commandait la plage unique.
Délire de l'artiste ? Suicide commercial (pour peu qu'il y ait eu un minimum d'ambition à ce niveau) ? Ou bien syndrôme du melon ?



Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
RUSH: Power Windows (1985)
ROCK PROGRESSIF - Si vous avez aimé la triplette « Grace Under Pressure », « Hold Your Fire » et « Signs », écoutez « Power Windows », le jeu en vaut la chandelle
SHE SAID DESTROY: This City Speaks In Tongue (2009)
DEATH METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021