ARTISTE:

RHINO BUCKET

(ETATS UNIS)
TITRE:

RHINO BUCKET

(1990)
LABEL:

REPRISE

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Chant éraillé, Old School
""
LOLOCELTIC (22.09.2008)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Une question peut rapidement venir à l’esprit lors de l’écoute des premières mesures de cet album, surtout si le titre et la pochette ne vous ont pas été présentés : AC/DC aurait-il enregistré un disque avec Bon Scott, sans que cet opus ne voit le jour ? Il est vrai la voix que Georg Dolivo, les riffs directs et la rythmique binaire, cela fait penser à quelqu’un… Pourtant, malgré une parenté évidente, il serait injustement réducteur de cantonner Rhino Bucket au rôle de simple clone d’AC/DC, car le combo américain fait preuve d’une sacré conviction et d’une sincérité rafraîchissante.

Bien sûr, le boogie hard-rock de « One Night Stand », malgré une basse plus groovy que celle du père Cliff Williams, ou « Train Ride » et son intro à la « Dog Eat Dog », semblent tout droit sortis de l’imagination des frères Young. Il est également indéniable que « Going Down Tonight » n’aurait pas choqué au milieu des titres de « Back In Black », ni « Even The Sun Goes Down » parmi ceux de « Powerage ». Mais bon sang, que ces titres sont efficaces et entraînants, même si le dernier cité reste un petit moins irrésistible. Il est d’ailleurs à signaler qu’avec « Blood On The Cross », titre plus heavy mais ayant un peu de mal à décoller, ces 2 morceaux constituent à la fois une légère baisse de qualité, mais également un tremplin entre un début d’album très AC/DCien, et 4 derniers titres tentant de s’éloigner un peu de l’ombre imposante du grand frère Australien.

En effet, « Shot Down » donne dans un rock US flirtant avec des sonorités Stoniennes, en particulier sur des couplets laissant deviner quelques notes de piano en arrière plan. Quand à la doublette finale, elle est composée d’un « Inside/Outside » aux intonations hard-rock US, au riff direct et efficace, et au refrain en forme d’hymne, alors que « Ride The Rhino » est une véritable tornade au rythme soutenu, même si certaines attaques de guitare ne sont pas sans rappeler un certain « Let There Be Rock ».

En dehors de ce final décapant, nous insisterons sur « Beg For Your Love » avec son riff flirtant avec le sleaze, son refrain entêtant, et surtout ses variations de tempo et autres breaks et reprises qui rendent ce titre particulièrement accrocheur, et ceci jusqu’à un final déchaîné. L’autre sommet de cet album est constitué par l’excellent « Going Down Tonight ». Doté d’une montée en puissance parfaitement maîtrisée et d’un refrain fédérateur, ce titre est absolument irrésistible et donne une envie furieuse de taper du pied et de secouer la tête (n’essayez pas dans l’autre sens, cela pourrait être fort douloureux…).

Rhino Bucket ne vient donc pas révolutionner le genre et souffre encore d’une filiation pour le moins envahissante. Pourtant, la spontanéité et l’efficacité de sa musique provoquent un vent de fraîcheur qui balayera ces défauts et se contentera de nous faire passer un très bon moment, certes pas très original, mais toujours sincère et énergique. C’est quand-même ça le principal.


Plus d'information sur http://www.rhinobucket.com/





LISTE DES PISTES:
01. One Night Stand - 4:04
02. Beg For Your Love - 4:32
03. Train Ride - 4:16
04. Going Down Tonight - 4:04
05. Even The Sun Goes Down - 3:59
06. Blood On The Cross - 3:54
07. Shot Down - 4:26
08. I'd Rather Go Insane - 3:25
09. Inside/Outside - 3:39
10. Ride The Rhino - 2:54

FORMATION:
Georg Dolivo: Chant / Guitares
Greg Fields: Guitares
Liam Jason: Batterie
Reeve Downes: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
RHINO BUCKET: The Last Real Rock N' Roll
DERNIER ARTICLE
RHINO BUCKET À L'ANTRIROUILLE (BORDEAUX) (15 JANVIER 2010)
Pour sa première tournée européenne, Rhino Bucket faisait escale dans la banlieue bordelaise.
DERNIERE INTERVIEW
DE RHINO BUCKET (15 FÉVRIER 2010)
C'est à l'occasion de leur tournée européenne que nous avons pu discuter avec Georg Dolivo, leader de Rhino Bucket.
 
AUTRES CHRONIQUES
RC2: Future Awaits (2008)
ROCK PROGRESSIF -
EMERSON LAKE & PALMER: Welcome Back, My Friends, To The Show That Never Ends (1974)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RHINO BUCKET
RHINO-BUCKET_The-Last-Real-Rock-n-Roll
The Last Real Rock N' Roll (2017)
5/5
1/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
RHINO-BUCKET_Sunrise-On-Sunset-Blvd-
Sunrise On Sunset Blvd. (2013)
4/5
-/5
ACETATE / HARD ROCK
RHINO-BUCKET_Who-s-Got-Mine
Who's Got Mine (2011)
4/5
5/5
ACETATE / HARD ROCK
RHINO-BUCKET_The-Hardest-Town
The Hardest Town (2009)
4/5
4/5
ACETATE / HARD ROCK
RHINO-BUCKET_And-Then-It-Got-Ugly
And Then It Got Ugly (2006)
4/5
5/5
ACETATE / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021