ARTISTE:

KROKUS

(SUISSE)
TITRE:

STAMPEDE

(1990)
LABEL:

PHONAG

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant aigu
"Malgré un important changement de line-up, les Suisses ne réussissent pas à s'extirper de l'ombre d'AC/DC."
LOLOCELTIC (30.11.2007)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si le line-up de Krokus n’a jamais été un exemple de stabilité, c’est un véritable tremblement de terre qui a secoué le groupe avant cet album. En effet, Fernando Von Arb est le seul survivant par rapport au précédent album, et encore, il change d’instrument, troquant sa 6 cordes contre la basse. Le chant de Marc Storace ayant été le principal responsable de l’appellation de clones d’AC/DC, la performance de son remplaçant au chant, Peter Tanner, était attendue avec curiosité. La voix de ce dernier peut être décrite comme un hybride de celles de Udo Dirckschneider et de… Brian Johnson. Autant dire qu’il y a mieux pour se démarquer de la Young Corp.

Pourtant, tout commence bien avec l’enchaînement des deux excellents premiers titres 'Stampede' et 'Electric Man', oscillants entre Accept et Judas Priest époque "Screaming For Vengeance", ce qui nous fait espérer un retour au style qui avait fait le succès de "Headhunter". Malheureusement, la suite nous remet les pieds sur terre. Sans être mauvais, les morceaux suivants sont en majorité directement inspirés par AC/DC. Ce n’est pas désagréable, mais cela manque franchement d’originalité et surtout d’identité.

Les seuls morceaux à sortir du lot sont paradoxalement les moins bons. 'Nova-Zano' et sa rythmique à la 'Kashmir' n’arrive pas à décoller, et la pseudo-ballade 'In The Heat Of The Night' met en exergue les limites du chant de Peter Tanner qui a du mal à stabiliser sa voix sur les passages les plus calmes. Seul le survitaminé 'Wasteland' arrive à allier dynamisme et originalité, dans le sens où l’on s’éloigne enfin de l’étouffante inspiration de l’œuvre des frères Young.

Sans être un album désagréable à écouter, "Stampede" est cependant loin d’être une franche réussite. Le succès ne sera d’ailleurs pas au rendez-vous et Peter Tanner y perdra sa place pour un premier retour de Marc Storace.


Plus d'information sur http://krokusonline.seven49.net/





LISTE DES PISTES:
01. Stampede - 4:41
02. Electric Man - 5:24
03. Rock 'N' Roll Gypsy - 4:35
04. Shotgun Boogie - 5:25
05. Nova Zano - 6:28
06. Street Love - 4:32
07. Good Times - 4:43
08. She Drives Me Crazy - 5:15
09. In The Heat Of The Night - 7:02
10. Rhythm Of Love - 5:24
11. Wasteland - 7:08

FORMATION:
Fernando Von Arb: Basse
Many Maurer: Guitares
Peter Haas: Batterie
Peter Tanner: Chant
Tony Castell: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KROKUS : Nouvel album live en février
DERNIER ARTICLE
RAISMES FEST 2010 - 11 ET 12 SEPTEMBRE 2010 (2/2)
Suite et fin du compte rendu du Festival de Raismes 2010
 
AUTRES CHRONIQUES
THE CODEX: The Codex (2007)
METAL MELODIQUE -
JC CINEL: Before My Eyes (2007)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KROKUS
KROKUS_Big-Rocks
Big Rocks (2017)
3/5
-/5
SONY MUSIC / HARD ROCK
KROKUS_Dirty-Dynamite
Dirty Dynamite (2013)
3/5
5/5
SONY BMG / HARD ROCK
KROKUS_Hoodoo
Hoodoo (2010)
4/5
5/5
SONY BMG / HARD ROCK
KROKUS_Hellraiser
Hellraiser (2006)
3/5
4/5
AFM RECORDS / HARD ROCK
KROKUS_Rock-The-Block
Rock The Block (2003)
3/5
4.5/5
WARNER / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021