ARTISTE:

CAST

(MEXIQUE)
TITRE:

VIGESIMUS

(2021)
LABEL:

PROGRESSIVE PROMOTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Fusion, Symphonique, Technique
"Disposant d’une relative stabilité de line-up, Cast trace désormais sa voie avec certitude et nous propose avec "Vigesimus" une nouvelle pépite de rock symphonique technique et flamboyant."
TONYB (04.06.2021)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Depuis plus de 40 années, Alfonso Vidales fait vivre et perdurer Cast, pour ce qui doit être un des premiers groupes sud-américains de rock progressif à avoir traversé l’océan pour venir enchanter nos oreilles. Et si son premier album n’a vu le jour qu’en 1994, la troupe mexicaine devenue au fil des ans une petite affaire familiale n’a depuis de cesse d’être présente, au point de nous proposer avec "Vigesimus" son vingtième album studio.

Centré autour des claviers de son maître à penser, le style de Cast est depuis toujours forgé aux atours d’un rock symphonique technique et flamboyant. "Power and Outcome", précédent avatar du groupe paru en 2017, ne dérogeait d’ailleurs pas à la règle, proposant moult parties de claviers mélodiques formidables d’imagination. De ce point de vue, "Vigesimus" poursuit dans cette voie, mais avec une énergie supérieure.

Tout au long des 76 minutes réparties en dix compositions, les Mexicains nous entraînent dans une folle sarabande de thèmes mélodiques variés, portés par des claviers qui emplissent l’atmosphère de sonorités changeantes, et entrecoupées de saillies instrumentales dynamiques conviant l’ensemble des instruments. Malgré la longueur de la galette, il est impossible de s’ennuyer tant l’attention de l’auditeur est sans cesse sollicitée par un nouveau thème, un nouveau solo ou le jaillissement d’un riff de guitare ou de violon. Plutôt mixée en arrière-plan, la section rythmique assure un soutien sans faille, malgré la discrétion de la basse dans l’espace sonore. Et s’il y avait un (tout petit) reproche à formuler, il viendrait de cette production qui relègue trop souvent ces deux instruments à l’arrière-plan.

Les différents musiciens disposent d’une technique irréprochable et la mise en place des différentes structures est tout simplement parfaite. Outre le maestro des claviers qui n’a rien à envier aux maîtres britanniques du genre que sont Rick Wakeman ou Keith Emerson, le reste de la troupe est également époustouflant et sait se mettre en valeur à bon escient. Mention spéciale à Claudio Cordero qui parvient régulièrement à extirper sa guitare de la profusion de claviers pour nous délivrer quelques soli magnifiques. Et n’oublions pas également le violon en fusion de Roberto Izzo dont le duo avec la guitare dans ‘The Unknown Wide Advise’ est tout bonnement époustouflant.

Certes, la voix parfois un peu rauque de Bobby Vidales pourra dénoter par instants, notamment dans les parties les plus calmes (premières parties de ‘The Unknown Wide Advise’ ou de ‘The March’). C’est en revanche un atout formidable dès que l’intensité augmente, et Cast ne s’en prive décidément pas sur cette galette, allant même jusqu’à convier un peu de double pédale sur certains passages. Loin de se contenter de ce symphonisme teinté de néo-prog, Cast s’aventure également sur les chemins de la fusion, avec ‘Manley’, instrumental agressif à la rythmique torturée posé en milieu de galette comme une parenthèse destinée à encore mieux apprécier les superbes mélodies de ‘Location and Destination’, nouvelle plage débordante d’imagination, enchaînant les thèmes comme certains les perles. Impossible évidemment de détailler chaque titre, chaque thème de "Vigesimus", galette qui nécessitera de nombreuses écoutes attentives pour une imprégnation complète. L’accroche est néanmoins immédiate et chaque passage dans le lecteur garantit une totale plénitude.

Si par le passé Cast a parfois soufflé le chaud et le froid sur certaines de ses productions, il semblerait que le groupe, disposant d’une relative stabilité de line-up, trace désormais sa voie avec certitude. Et la qualité de ce nouvel album, quatre années après son formidable prédécesseur, confirme toute la maturité d’une formation que seul l’éloignement géographique semble empêcher de jouer en première division.


Plus d'information sur https://www.castofficial.com





LISTE DES PISTES:
01. Ortni - 05:31
02. Black Ashes And Black Boxes - 06:18
03. The Unknown Wise Advise - 09:43
04. Another Light - 3:40
05. Manley - 05:16
06. Location And Destination - 07:52
07. Crossing - 10:00
08. The March - 07:21
09. Contacto - 10:44
10. Dredging To The Higher Plane - 10:13

FORMATION:
Alfonso Vidales: Claviers
Antonio Bringas: Batterie
Bobby Vidales: Chant
Carlos Humaran: Basse
Claudio Cordero: Guitares
Lupita Acuña: Chant
Roberto Izzo: Violon
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
CAST: Power And Outcome
 
AUTRES CHRONIQUES
DIVERGENCE: Bounces And Echoes (2021)
METAL PROGRESSIF - Avec son chiptune metal prog instrumental maîtrisé et décomplexé, Divergence s’impose avec "Bounces And Echoes" comme un groupe français à suivre de très près.
POVERTY'S NO CRIME: A Secret To Hide (2021)
METAL PROGRESSIF - Si "A Secret To Hide" regorge de bonnes idées, la musique de Poverty's No Crime manque cependant cruellement d'originalité.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT CAST
CAST_Power-And-Outcome
Power And Outcome (2017)
3/5
3/5
PROGRESSIVE PROMOTION / ROCK PROGRESSIF
CAST_Mosaïque
Mosaïque (2006)
3/5
4/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
CAST_Nimbus
Nimbus (2004)
2/5
-/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
CAST_Al-Bandaluz
Al Bandaluz (2003)
4/5
4/5
MUSEA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021