ARTISTE:

NEBULIZAR

(FRANCE)
TITRE:

APPREHENSION

(2020)
LABEL:

KLONOSPHERE

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant screamo, Dissonant, Growl, Technique
"Acéré et technique, "Apprehension" est un monstre de puissance qui lance la carrière de Nebulizar à pleine vitesse sur la scène death progressive."
DARIALYS (27.11.2020)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Créée en 2014, Nebulizar est une formation de death metal progressif. Auteur d’un premier EP paru en 2018 ("Near Death Experience"), le groupe sort cette année son premier album baptisé "Apprehension", influencé par des groupes comme Gojira, Faith No More, Nevermore, Slayer et d’autres encore. Découvrons donc cette première galette sans plus attendre !

A peine passée l’intro et son chant diatonique mystérieux, ‘A Distant Area’ donne le la. Le premier riff est acéré, technique, rapide. Derrière les futs, Rodolphe martèle ses toms avec une batterie percutante et claquante. Le spectre de Gojira plane au-dessus de ce morceau mais aussi tout au long du disque d’une manière générale. Pour un premier album, la propreté et la technicité que l’on est en droit d’attendre dans ce style de musique sont au rendez-vous. Nous nageons en plein dans une spirale de death metal brutal et technique. Les gros riffs sont légion et savent se montrer tantôt plutôt lents et groovy (‘Proctor’s Ledge’), tantôt plus rapides (‘Live Through Me’), mais toujours efficaces.

Quelques morceaux parviennent à créer la surprise en sortant de la ligne death ambiante. C’est le cas de ‘With Eternal’, plus mélodique et moins agressif, et de ‘Warmheart’ qui ouvre le bal dans une atmosphère presque stoner. Un autre point qui sort du lot provient de la maîtrise vocale de Guillaume (guitare/chant). Tous les aspects de la palette vocale du chant guttural sont présents : du scream (‘Cleanse The Parasite’) au growl le plus souvent, en passant par le chant hurlé (‘A Distant Area’ notamment). Les hurlements du garçon font mouche et soutiennent une musique très brutale, parfois presque animale dans son côté sauvage et indomptable.

Paradoxalement, c’est peut-être là où le bât blesse. Death metal oblige, la puissance des morceaux est présente tout au long du disque et l’on bascule parfois dans de la pure violence comme dans les hurlements de ‘Cleanse The Parasite’. Parfois, on aimerait que la brutalité des morceaux soit un peu plus contenue et équilibrée, comme sur ‘Live Through Me’ qui cultive la dissonance, où l’on retrouve des riffs black metal et une puissance extrême. Mais sur la deuxième partie, le groupe sait apporter de l’équilibre avec un passage presque post-rock, ce que ne fait pas un titre comme ‘No Choices’ qui aurait gagné à être plus nuancé. Idem pour ‘Resonance’ qui clôture le disque dans un registre très agressif comme souvent, mais qui du haut de ses 8 minutes manque peut-être un peu de respirations pour équilibrer les registres.

Quant au chant, s’il est irréprochable dans le registre saturé, celui-ci a quelques difficultés à trouver sa place dans le registre clean. Si puissant dans le style guttural, il semble plus faible et moins assuré sur les parties claires (‘With Eternal’, ‘Warmheart’), jusqu’à présenter quelques erreurs de justesse.

Quoi qu’il en soit, pour un premier album, Nebulizar signe avec "Apprehension" un travail encourageant, puissant et déjà irréprochable en termes de technicité et de maîtrise. En améliorant les quelques points développés plus haut, nul doute que le groupe progressera dans son ascension.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/nebulizar/



GROUPES PROCHES:
GOJIRA, FAITH NO MORE, NEVERMORE, SLAYER


LISTE DES PISTES:
01. Aum
02. A Distant Area
03. Live Through Me
04. With Eternal
05. Cleanse the Parasites
06. Proctor's Ledge
07. No Choices
08. Warmheart
09. Resonance

FORMATION:
Guillaume Plantain: Chant / Guitares
Robin Guyot: Chant / Basse
Rodolphe Chelmas: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BLUE OYSTER CULT: The Symbol Remains (2020)
HARD ROCK - Avec "The Symbol Remains", le Blue Öyster Cult signe un retour en force remarquable : le groupe signe un opus à la fois sombre, mystérieux et attirant qui met en avant des chanteurs et musiciens virtuoses.
DEVILDRIVER: Dealing With Demons I (2020)
THRASH - Malgré quelques bons moments, DevilDriver ne se réinvente guère avec "Dealing With Demons", retrouvant un death groovy classique avec un clin d’œil un peu trop grossier envers un célèbre groupe français.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021