ARTISTE:

KANSAS

(ETATS UNIS)
TITRE:

WHEELS AND OTHER RARITIES

(2018)
LABEL:

EPIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
80's, Compilation, Epique, Live, Old School
"Patchwork hétéroclite assemblant versions live, démos et remixes, aboutissant à un objet destiné aux fans ultimes."
ABADDON (20.12.2018)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Si Kansas avait mis dix années pour sortir une première compilation, il s’est largement rattrapé depuis, puisque "Wheels & Other Rarities" est le quatorzième album du genre. Album doublement hybride, car c’est un assemblage de morceaux studio plus ou moins inédits (en fait éparpillés dans diverses parutions), de morceaux live vraiment inédits et de remixes.

Ce patchwork s’intéresse au début de la carrière du groupe de Topeka, puisqu’aucune pièce n’est postérieure à 1984, à part 'Wheels' édité en 1994 mais composé par les musiciens originels. Il n’y a que deux chansons de la période Elefante, la plus commerciale du groupe. Pour l’essentiel, nous retrouvons donc avec un certain plaisir la période dorée de Kansas avec son golden line-up, sextet qui a marqué la période 1973-80.

Comme pour toutes les compilations, le choix des titres va faire débat. Ici il ne s’agit que de publier des "raretés", ce n’est donc certainement pas un best-of. En dehors de l’inusable 'Dust in the Wind', ce sont des titres moins connus mais que l’on retrouve avec un plaisir non dissimulé : 'The Wall', ou 'Incomudro - Hymn to the Atman' par exemple, ainsi que le remarquable 'Death of Mother Nature Suite', écologiste avant l’heure, et qui montre que tous les Américains ne sont pas imperméables à la protection de la planète…

Dans l’ensemble, le résultat est absolument sans surprise : 'Perfect Lover' et 'Play the Game Tonight' sonnent très radio-friendly comme tout ce qui a été écrit par les frères Elefante, les remixes ('Carry On Wayward Son’ et 'The Wall’) sont plus dynamiques que les originaux et la démo ('Can I Tell You') est moins aboutie que la version studio… Quant aux versions live, elles ne font pas montre d’un folle originalité, collant étroitement aux versions originales, avec quelques parties allongées (pas difficile de rajouter 2 minutes 30 de solo de batterie sur 'Incomudro'…).

Cet agglomérat est un ensemble qu’il est difficile de conseiller : ni best-of (l’inoubliable "Two for the Show"est bien mieux placé pour cela) ni original, il est typiquement l’objet destiné aux die-hard fans auxquels il manque la pièce de collection. Pour les autres, le détour est loin d’être obligatoire malgré la qualité du produit…


Plus d'information sur http://www.kansasband.com





LISTE DES PISTES:
01. Wheels - 4:31
02. Can I Tell You (demo) - 4:20
03. Carry On My Wayward Son (remix) - 5:21
04. The Wall (remix) - 4:48
05. Perfect Lover - 4:17
06. Death Of Mother Nature Suite (live At The Cowtown Ballroom, Kansas City, Mo - 1973) - 8:59
07. Incomudro - Hymn To The Atman (live In Cleveland, Oh - 1975) - 16:08
08. On The Other Side (live In Springfield, Mo - 1979) - 6:42
09. Dust In The Wind (live At The Uptown Theatre, Chicago, Il - October 1980) - 5:50
10. Play The Game Tonight (live At Kemper Arena, Kansas City, Mo - July 1982) - 3:57

FORMATION:
Dave Hope: Basse
John Elefante: Chant / Guitares / Claviers
Kerry Livgren: Chant / Guitares / Claviers
Phil Ehart: Batterie
Rich Williams: Guitares
Robby Steinhardt: Chant / Violon
Steve Walsh: Chant / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Décès du violoniste de Kansas, Robby Steinhardt
DERNIERE INTERVIEW
KANSAS (10 JUIN 2020)
Quasiment 50 ans de carrière dans les jambes et Kansas est pourtant toujours là ! De retour avec l'excellent "The Presence Of Absence", le chanteur Ronnie Platt est revenu pour nous sur la sortie du 16ème album studio du groupe !
 
AUTRES CHRONIQUES
MIDNITE CITY: There Goes The Neighbourhood (2018)
HARD ROCK MELODIQUE - A l'instar de leur premier album, Midnite City nous propose avec réussite un retour vers le glam des 80's.
MOONGARDEN: Align Myself To The Universe (2019)
ROCK PROGRESSIF - 8ème album pour Moongarden : une valeur sûre pour les amateurs de Genesis Hackettien, contenant toutefois quelques surprises.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KANSAS
KANSAS_The-Absence-Of-Presence
The Absence Of Presence (2020)
3/5
3.4/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_The-Prelude-Implicit
The Prelude Implicit (2016)
4/5
4.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_Device--Voice--Drum
Device - Voice - Drum (2002)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
KANSAS_Somewhere-To-Elsewhere
Somewhere To Elsewhere (2000)
4/5
3.8/5
MAGNA CARTA / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_Always-Never-The-Same
Always Never The Same (1998)
2/5
3/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021