ARTISTE:

STEVE THORNE

(ROYAUME UNI)
TITRE:

ISLAND OF THE IMBECILES

(2016)
LABEL:

WHITE KNIGHT

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
FM, Neo
"Cinquième (et dernier ?) album pour Steve Thorne, pour 50 minutes totalement délicieuses."
TONYB (05.07.2016)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après une carrière remarquable, Steve Thorne a annoncé récemment que "Island of the Imbeciles" serait sa dernière production en son nom propre, avant une probable suite de ses aventures en "meute" ! C'est donc avec son cinquième album que l'artiste nous revient en cette année 2016, une nouvelle fois accompagné de quelques pointures progressives.

Car suivant l'adage bien connu du "Qui veut voyager loin … doit disposer d'un bon moteur", notre guitariste/chanteur a de nouveau blindé sa "traction arrière", proposant une dream-team en guise de section rythmique. Je ne ferai pas l'injure de rappeler aux lecteurs le pedigree de Nick D'Virgilio et Tony Levin, respectivement batteur et bassiste de leur état, mais avec une telle base, nul doute que les compositions présentes sur "Island of the Imbeciles" seront correctement carénées. En plus de leur influence sur la couleur globale de l'album, une écoute quelque peu dissociée de leur performance, par exemple sur 'In the Frame' ou 'Colours of Torment', permettra d'apprécier à leur juste valeur la frappe précise et néanmoins variée du premier, et les lignes ultra-mélodiques du second.

Mais, au-delà de tout accompagnement, ce qui prime avant tout chez Steve Thorne, c'est sa capacité à créer des lignes mélodiques à la fois simples sans être simplistes, emplies de légèreté et accessibles au plus grand nombre, sans tomber dans la variété de bas étage. Les amateurs de complexité harmonique ou rythmique en seront bien sûr pour leurs frais, sans que cela n'enlève quoi que ce soit à la qualité des dix compositions qui émaillent cette nouvelle galette. Pour compléter cela et y ajouter une petite touche progressive, quelques soli de guitare bien sentis apportent des respirations et variations dans les enchaînements couplets/refrains.

Et si l'époque s'y prêtait, avec des radios sur lesquelles les programmateurs seraient autre chose que de simples attachés commerciaux à la solde des majors du disque, nul doute que des singles en puissance comme 'Don't Fear Tomorrow' ou 'Ancestors' mériteraient de trouver une place sur les ondes (on peut toujours rêver non ?).

Alors bien entendu, nous pourrions regretter que Steve Thorne n'exploite pas le potentiel de certains titres, en usant par exemple d'un fade-out dommageable pour conclure 'Ancestors' ou en ne développant pas le splendide 'They are Flesh' pour lequel un final symphonique montant en puissance aurait permis de conclure l'album en un feu d'artifice mémorable.

Il nous reste néanmoins un album très fluide, à l'esprit léger, accessible au plus grand nombre et qui s'écoute avec grand plaisir. Le tout est servi par des musiciens irréprochables et une production de grande qualité, rendant ces 50 minutes tout simplement délicieuses.


Plus d'information sur http://www.steve-thorne.co.uk/





LISTE DES PISTES:
01. In The Frame
02. Animal
03. Colours of Torment
04. Don't fear Tomorrow
05. Island Of The Imbeciles
06. Dear Mother Earth
07. Let Me Down
08. Ancestors
09. Ashes
10. They Are Flesh

FORMATION:
Steve Thorne: Chant / Guitares
James Mclaren: Claviers / Invité
Nick D’Virgilio: Batterie / Invité
Robin Armstrong: Guitares / Invité
Tony Levin: Basse / Invité
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3/5 (1 avis)
STAFF:
4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Steve Thorne: Crimes And Reasons
 
AUTRES CHRONIQUES
ROXY MUSIC: Stranded (1973)
ROCK - Moins innovant que ses deux prédécesseurs, moins inspiré également, “Stranded” n’en demeure pas moins un album de bonne facture.
HOLISPARK: The Harvest (2016)
POP - Premier EP d'un espoir de la pop française.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT STEVE THORNE
STEVE-THORNE_Levelled-emotional-Creatures-Part-3
Levelled (emotional Creatures : Part 3) (2020)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
STEVE-THORNE_Crimes-And-Reasons
Crimes And Reasons (2012)
4/5
3/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
STEVE-THORNE_Into-The-Ether
Into The Ether (2009)
4/5
4/5
F2 / ROCK PROGRESSIF
STEVE-THORNE_Emotional-Creatures-Part-Two
Emotional Creatures Part Two (2007)
4/5
4/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
STEVE-THORNE_Emotional-Creatures-Part-One
Emotional Creatures: Part One (2005)
4/5
3.8/5
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022