GANG

(FRANCE)

INJECT THE VENOM

(2014)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
80's, Chant aigu, Chant éraillé, Old School
"De belles compositions de Heavy traditionnel mal desservies par une production manquant de finesse et de relief."
NESTOR (07.05.2014)  
2/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Tout se joue à la 43ème seconde, au moment où Bill entame le chant. A partir de cet instant, le monde va se diviser en deux. D’une part les réfractaires à ce chant hyper aigu et éraillé qui ferait passer Udo Dirkschneider (ex Accept) pour un Baryton. Et d’autre part, ceux qui parviendront à prendre sur eux en considérant cela comme une marque de fabrique, un signe distinctif qui dote le groupe d’une identité propre. Les courageux qui auront la curiosité de plonger dans ce monde de la 44ème seconde, ne seront pas déçus.

En effet, sans toutefois explorer un très large spectre de tonalité, le chant n’est pas aussi systématiquement aigu que l’on pourrait le redouter dans un premier temps. Mais quoiqu’il en soit, il donne à l’ensemble une ambiance très typée années 80. Au-delà du parallèle avec Udo, on peut également penser à quelques chanteurs de la scène Hard française des 80's à l’instar de Didier Rochette (Attentat Rock). Et cela tombe plutôt bien car le groupe donne clairement dans ce style. GanG évolue ainsi dans un Heavy métal traditionnel, mâtiné de Thrash qui renvoie beaucoup à Accept, Judas Priest, Killers, mais également à Scorpions et Iron Maiden à leurs débuts, soit un style dans lequel beaucoup a déjà été dit. Et force est de constater que de prime abord, les champenois ne donnent pas le sentiment de vouloir révolutionner le genre d’autant que cette « couleur traditionnelle » est renforcée par une production très Old School, l’album sonnant très brut, très rêche, limite underground. Si cette caractéristique a l’avantage d’apporter une réelle fraicheur à l’ensemble, elle pourra dérouter nombre d’auditeurs habitués aux standards actuels. En effet il ne sera pas aisé d’adopter cette production qui a tendance à aplanir tout le relief musical du groupe, au risque de lui conférer une étiquette peu flatteuse d'amateurisme.

Malgré les limites liées au son et au chant, GanG parvient à nous proposer des compositions intéressantes auxquelles il ne manque pas grand-chose pour devenir diablement efficaces. Lorsque l’on parvient à passer outre le premier ressenti, le groupe se montre très habile pour délivrer des morceaux qui s’inscrivent dans la droite ligne des ténors du genre. Les harmonies à 2 guitares renvoient au Maiden pré Dickinson alors que la construction de certains morceaux évoque de manière troublante le Scorpions des débuts ('Midnight'). Mais cela ne doit pas laisser penser que GanG ne fait que ressasser de vieilles recettes sans y apporter un peu de piment car à l’image de 'Edge Of Time', le groupe montre qu’il a à cœur de varier les ambiances et les atmosphères. Avec son intro acoustique, ses rythmes syncopés et ses changements d’ambiances, ce titre apporte la preuve que GanG n’est pas qu’un groupe passéiste. Et le disque regorge de variations et de passages originaux qui contribuent à enrichir sa musique.

Dommage une fois encore que ces bonnes intentions soient un peu gâchées par le manque de moyens dont pâti ce disque. Cela est particulièrement sensible sur 'If Heaven Is Hell', une reprise d’un des titres du premier album de Tokyo Blade à laquelle Nicolaj Ruhnow, le chanteur en titre de ce groupe, participe (ce qui est curieux lorsque l’on songe que ce n’est pas lui qui chante sur la version originale de ce titre). En effet, doté d’un chanteur plus « conventionnel » GanG se montre plus que convaincant.

On en vient donc à se dire que le groupe dispose d’un potentiel réel, mais qu’il n’a pas à ce jour les moyens de ses ambitions. Cet album s’apparente ainsi à un diamant brut qui nécessite un travail d’écoute et une attention soutenue pour livrer toute sa richesse.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Primal Reign - 04:10
02. Dying World - 04:08
03. Chaos For Glory - 03:14
04. Man Of Sorrows - 05:24
05. Midhnight - 02:55
06. If Heaven Is Hell - 06:05
07. The King Became A God - 03:22
08. A State Of Disgrace - 05:45
09. All Of The Damned - 04:38
10. Edge Of Time - 07:20

FORMATION:
Bill:
David Fasquel: Guitares
Malo: Batterie
Philty: Basse
Sylvain Cotté: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 

"Découvrez le nouveau clip de Michaelle Dioni"
AUTRES CHRONIQUES
THE STRIGAS: A Poisoned Kiss To Reality (2014)
ROCK - The Strigas développe un power metal mélodique de bonne facture mais bien trop classique pour réellement intéresser.
TALC: Talc (2014)
ROCK PROGRESSIF - Talc nous offre un premier album instrumental original et très prometteur.
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GANG
GANG_Live-Is-All
Live Is All (2015)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
GANG_V
V (2010)
2/5
-/5
AUTOPRODUCTION / THRASH
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024