ARTISTE:

SPOCK'S BEARD

(ETATS UNIS)
TITRE:

BRIEF NOCTURNES AND DREAMLESS SLEEP

(2013)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
"L'écoute de ce "Brief Nocturnes And Dreamless Sleep" est un pur bonheur et permet de redécouvrir un Spock’s Beard en plein renouveau."
PHENOMENA (03.04.2013)  
4/5
(4) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Cette année 2013 voit le retour très attendu de Spock’s Beard avec ‘Brief Nocturnes and Dreamless Sleep”, leur onzième album studio. Cet opus est le résultat d’une nouvelle formation avec respectivement Ted Leonard (ex Enchant) et Jimmy Keegan au chant et à la batterie qui viennent renforcer le combo, en rejoignant de manière stable les vétérans que sont Alan Morse (guitare), Ryo Okumoto (claviers) et Dave Meros (basse). L’arrivée de ces deux musiciens permet le remplacement de Nick D'Virgilio, batteur/chanteur qui a quitté le groupe afin de s’occuper pleinement de son rôle dans le Cirque du Soleil.

Un des plus grands défis pour le groupe depuis le départ de Neal Morse a été de compenser la perte de ses compétences considérables de songwriting. Et bien cet album est sans doute ce qu’a fait de mieux le groupe depuis ‘Snow’, marquant ainsi le retour de la coopération des deux frères Morse sur deux morceaux, ‘Afterthoughts’ et ‘Waiting For Me’. En dehors de ces deux pistes, soulignons notamment ‘A Treasure Abandoned’ et ‘Something Very Strange’, toutes deux composées par un collaborateur de longue date, John Boegehold.

Une des caractéristiques de Spock’s Beard, et particulièrement de cet opus, est de proposer un son puissant, avec des nappes de guitares et de claviers qui se mêlent parfaitement ainsi que des mélodies magnifiques posées sur une  section rythmique infaillible. Leonard apporte un style pro-Kansas avec une tonalité vocale proche de ‘Steve Walsh’ ou encore de ‘John Elefante’. On ressent particulièrement l’influence de Kansas sur ‘A Treasure Abandoned’ qui aurait facilement pu s'intégrer sur l'album ‘Vinyl Confession’ de 1982. L'arrivée de ce nouveau frontman semble avoir rajeuni Spock’s Beard, apportant une énergie joyeuse qui fait plaisir à entendre. Elle contribue ainsi au renforcement de ce qui était déjà une qualité première du groupe à savoir les les harmonies vocales. Celles-ci, parfaitement réalisées par Keegan et Morse offrent notamment un break au milieu de ‘Afterthoughts’ en canon vocal qui vient coller des frissons le long de l'échine ou sur ‘Submerged’ et son refrain entêtant, véritable tube en puissance. Du côté des claviers, Ryo Okumoto s'avère égal à lui-même. Ainsi, l’introduction au synthé de ‘I Know Your Secret’ est magnifique, et le reste est du même acabit avec un jeu plein de fougue, très dynamique qui propose des changements d’humeurs et de styles.

L'écoute de ce nouvel album est un pur bonheur et permet de redécouvrir Spock’s Beard avec une superbe évolution et un extrême raffinement. Le nouveau groupe est d’une formidable créativité et d’un excellent niveau technique aussi bien instrumental que vocal. Clamons haut et fort que Spock’s Beard est toujours bien présent malgré ce nouvel aléa venu jalonner une histoire que l'on souhaite la plus longue possible.

NB : L’album existe également en version spéciale comprenant un CD supplémentaire avec 5 titres sur lequel on trouve notamment un instrumental, ‘Postcards From Perdition’, qui met en lumière les soli et textures de synthé de Okumoto.


Plus d'information sur http://www.spocksbeard.com/





LISTE DES PISTES:
01. Hiding Out - 07:13
02. I Know Your Secret - 07:40
03. A Treasure Abandoned - 08:53
04. Submerged - 04:57
05. Afterthoughts - 06:08
06. Something Very Strange - 08:23
07. Waiting For Me - 12:36

FORMATION:
Alan Morse: Guitares
Dave Meros: Basse
Jimmy Keegan: Batterie
Ryo Okumoto: Claviers
Ted Leonard: Chant
   
(4) AVIS DES LECTEURS    
PATOUNET
13/04/2013
60
  0 0  
4/5
Décidément SB est un groupe passionnant, aussi bien historiquement que musicalement. Un phenix du prog, là où j'ai décroché avec Genesis au départ de P. Gabriel et de Deep Purple au départ (deux ou trois fois) de Blackmoore, je ne parle pas de Yes: c'est labyrinthique. Là, c'est du costaud à chaque fois. Bref j'aime SB dans toute ses formes. Je suis impatient, déjà, d'écouter la prochaine galette, la cohésion du nouveau groupe devrait encore évoluer.
NUNO777
03/04/2013
  0 0  
3/5
Je suis moins généreux que Phéno sur cet album qui me paraît en dessous de X par exemple qui fut le meilleur SB depuis Snow à mes yeux. Les compositions manquent de nerf, de folie et d'originalité et l'arrivée de Ted Leonard (toujours chez Enchant je crois) est une bonne chose sans être une vraie révolution. Celle-ci compose un bon "Hiding Out" très Enchantien et recycle le "Submerged" de son excellent album solo Way Home sorti en 2007.

J'attendrai le deuxième album du SB Mark III pour être, j'espère, bluffé !

CORTO1809
03/04/2013
  0 0  
4/5
Un bon album, sans surprise (le coup du titre avec moult chœurs façon Gentle Giant commence à sentir le réchauffé, même s'il est bien fait), mais me réconciliant avec le groupe qui renoue avec le style de la période Neal Morse.
Voir les 4 avis des lecteurs
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (5 avis)
STAFF:
4/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
SPOCK'S BEARD : Nouvelle lyric video
DERNIER ARTICLE
SPOCK'S BEARD - LE DIVAN DU MONDE (PARIS) (16 SEPTEMBRE 2014)
C'est un évènement qui a eu lieu mardi soir au Divan du Monde ! En effet, le groupe Spock's Beard est considéré dans le milieu du Rock Progressif comme l'un de ses fers de lance !
DERNIERE INTERVIEW
SPOCK'S BEARD (16 SEPTEMBRE 2010)
Dans le cadre de la tournée "anniversaire" du dixième album, Music Waves a eu le privilège de rencontrer Ryo Okumoto, quelques minutes avant de faire son habituel show sur scène…
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
TOKAMAK: Solitude (2012)
METAL PROGRESSIF - Tokamak a plutôt bien réussi son entrée. ce premier album possède un ton qui ne demande qu’à s’épanouir.
ROTTING CHRIST: Kata Ton Daimona Eaytoy (2013)
BLACK METAL - Sans se départir ni de sa noirceur coutumière, ni de sa personnalité, Rotting Christ signe un album imparable couronnant plus de vingt ans de travail et d'exigence.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT SPOCK'S BEARD
SPOCK-S-BEARD_Noise-Floor
Noise Floor (2018)
3/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
SPOCK-S-BEARD_The-Oblivion-Particle
The Oblivion Particle (2015)
5/5
4.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
SPOCK-S-BEARD_The-X-Tour
The X Tour (2012)
4/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / ROCK PROGRESSIF
SPOCK-S-BEARD_X
X (2010)
4/5
4.5/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
SPOCK-S-BEARD_Spock-s-Beard-Live
Spock's Beard Live (2008)
4/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021