ARTISTE:

OBIAT

(ROYAUME UNI)
TITRE:

EMOTIONALLY DRIVEN DISTURBULANCE

(2005)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

STONER

TAGS:
Mélancolique
"Obiat grave un stoner doom mystique, grandiose, beau à en pleurer, aventureux, hyper heavy comme il se doit, et toujours accrocheur et carré."
CHILDERIC THOR (28.03.2013)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Les claques dans la tronche ne viennent pas toujours de là où on les attend. La preuve, qui aurait misé un kopeck sur Obiat, obscur groupe de stoner installé en Angleterre mais accueillant dans ses rangs des zicos d'Europe de l'Est ou espagnols ? D'autant plus que le genre qu'il pratique semble aujourd'hui à bout de souffle, les bonnes surprises révélées par cette chapelle autrefois active et médiatisée, se faisant de plus en plus rares depuis la vague de la seconde moitié des années 90, emmenée par les Monster Magnet, Karma To Burn, Spiritual Beggars, Fu Manchu et autre Sheavy.

Pourtant, une fois "Emotionally Driven Disturbulence" introduit dans le lecteur, une irrépressible envie de taper du pied, de headbanguer vous prend sans prier gare. Mon Dieu quel album ! Quelle maîtrise de la part de musiciens venus de nulle part et au CV confidentiel ! Proche de Kyuss et de Black Sabbath (références quasi obligées dans le genre), Obiat grave un stoner doom mystique, grandiose, beau à en pleurer, aventureux, hyper heavy comme il se doit, et toujours accrocheur et carré.

Après un premier titre, 'Angry Water', efficace et parfait pour démarrer l'album, les choses sérieuses débutent vraiment avec l'immense et terrassant 'Stare The Distance' qui, du haut de ses 11 minutes vous écrase de sa puissance, en même temps qu'il vous émeut. Orgasme prolongé par 'Prodigal Son' (l'enchaînement entre les deux morceaux est tout bonnement divin), sorte de voyage astral pétrifié d'une indicible beauté. Au bout de trois titres, on est déjà à genoux.

Obiat poursuit pourtant son périple avec trois enclumes plus ramassées, qui balancent la sauce sévère et toujours pourvues de ce petit quelque chose en plus qui les démarque du tout venant stoner. Ecoutez pour vous en convaincre l'intro de 'Farewell To Mankind'. La grande force du groupe réside dans sa capacité à renouveler le genre avec ses multiples trouvailles, ses riffs telluriques et un chanteur charismatique qui ne se contente pas de singer le père Ozzy, contrairement à la plupart de ses confrères.

La dernière partie de "Emotionally Driven Disturbulence" se révèle tout aussi passionnante avec les imparables et très courts 'Lawmover' et 'Messanger', le superbe instrumental 'Disobey (Part 2)' et son saxo en folie, sans oublier l'obsédant et barré 'The... Vessel', à la fois lourd comme un panzer, coloré d'effets psychédéliques et de de miaulement de chats (?), conclusion monumentale d'un album qui ne l'est pas moins. Autant dire que Obiat mériterait amplement d'être signé sur un label digne de ce nom.


Plus d'information sur http://www.facebook.com/pages/obiat/29547586805



GROUPES PROCHES:
BLACK SABBATH

LISTE DES PISTES:
01. Angry Water - 06:15
02. Stare The Distance - 10:56
03. Prodigal Son - 10:58
04. Disobey Part I - 06:56
05. Farewell To Mankind - 04:54
06. By The Way I Think I'm Going To Die - 05:03
07. Lawn Mower - 02:18
08. Messenger - 01:54
09. Disobey Part Ii - 09:16
10. The ..... Vessel - 07:28

FORMATION:
Adam Cichocki: Batterie
Laz: Chant
Marlene Ribeiro: Basse
Raf Pener: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
3RDEGREE: The Long Division (2012)
ROCK PROGRESSIF - Musicalement, 3RDegree reste dans ce qu’il sait faire de mieux, à savoir un mélange assez libre de multiples références pour un rock dynamique et mélodieux. "The Long Division" est un album aux riches moments mélodiques dans lesquels les généreuses vocalises portent une réflexion sur le monde occidental contemporain.
THE ALLMAN BROTHERS BAND: Hittin' The Note (2003)
ROCK - "Hittin' The Note Montre une qualité de composition qui parvient à marier mélodie et émotion, et relayée par une interprétation sans faille.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OBIAT
OBIAT_Eye-Tree-Pi
Eye Tree Pi (2009)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / STONER
OBIAT_Accidentally-Making-Enemies
Accidentally Making Enemies (2002)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / STONER
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021