ARTISTE:

KROKUS

(SUISSE)
TITRE:

DIRTY DYNAMITE

(2013)
LABEL:

SONY BMG

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
""
LOLOCELTIC (18.02.2013)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après le retour triomphant marqué par l'excellent "Hoodoo", c'est cette fois Freddy Steady qui quitte à nouveau Krokus, remplacé par Kosta Zafiriou (Pink Cream 69, Unisonic…) apparaissant d'ailleurs comme simple invité, alors que la section guitaristique voit le retour de Mandy Meyer (Gotthard, Asia…). Ces changements de personnel confirme l'instabilité du line-up du combo helvète et lui donne des allures de formation de Southern-Rock. Enregistré aux légendaires Abbey Road Studios, "Dirty Dynamite" débarque donc 3 ans après son glorieux prédécesseur.

Derrière une pochette qui va déclencher les foudres de certains intégristes de la cause animale, un clébard fumant tranquillement sa clope, c'est un nouvel argumentaire pour ceux qui accusent Krokus de n'être qu'un clone d'AC/DC qui vient se développer sur la majorité des 12 titres composant ce nouvel opus. En effet, si les Suisses ne peuvent rien au fait que la voix de Marc Storace ressemble comme 2 gouttes de whisky à celle du regretté Bon Scott, et s'il réussissent la plupart du temps à compenser leur manque d'originalité par une énergie et une qualité d'écriture qui font honneur aux frères Young, il faut tout de même reconnaitre qu'ils donnent parfois le bâton pour se faire battre. Ici, ils nous balancent, entre autres, une introduction digne de "Whole Lotta Rosie" ("Let The Good Times Roll"), un break copie conforme de celui de "Jailbreak" ("Better Than Sex"), et un titre sonnant comme une relecture de "Hail Caesar" ("Live Ma Life").

La liste des AC/DC like pourrait s'allonger encore, mais nous nous contenterons de citer un "Hallelujah Rock'n'Roll" au refrain fédérateur, un "Doeg Song" qui a le bon goût de ne pas se cacher en enchainant les clins d'œil aux maitres australiens, ou le bluesy "Bailout Blues". Tout cela fait beaucoup et sera à nouveau rédhibitoire pour tous ceux qui ne considèrent Krokus que comme un tribute-band mal déguisé. Pourtant, il y en aura encore qui continueront à défendre les Suisses en insistant sur la qualité intrinsèque de la plupart des titres qui réussissent facilement à déclencher différents mouvements jouissifs de la nuque, des pieds, et autres articulations. Et puis il y a ces exceptions qui voient le groupe s'écarter vers un Boogie-Hard-Rock à la Status Quo ("Go Baby Go", "Yellow Mary", "Hardrocking Man"), ou le Boogie-Blues-Rock pratiqué par ZZ Top ("Rattlesnake Rumble"), dégainer un piano bastringue sur le titre éponyme qui ronronne comme un bon Southern-Rock le long des routes poussiéreuses du Texas ou de l'Alabama.

Ainsi, même si la seule réelle surprise de "Dirty Dynamite" vient de la reprise du "Help" des Beatles, présentée ici sous la forme d'une ballade à la fois originale et réussie, Krokus arrive encore à accrocher son auditoire et à sortir l'album typique qui ne changera rien à la face du Rock, qui ne fera pas aimer le groupe à ceux qui ne l'aiment pas et qui ne traumatisera pas ses aficionados, mais qui fera quand même passer un sacré bon moment à tous les amateurs de Hard-Rock simple, efficace, sans chichi et bien carrossé.


Plus d'information sur http://krokusonline.seven49.net/





LISTE DES PISTES:
01. Hallelujah Rock'n'Roll - 3:26
02. Go Baby Go - 3:36
03. Rattlesnake Rumble - 3:47
04. Dirty Dynamite - 3:49
05. Let The Good Times Roll - 3:53
06. Help - 4:26
07. Better Than Sex - 4:15
08. Doeg Song - 3:46
09. Yellow Mary - 3:30
10. Bailout Blues - 3:29
11. Live Ma Life - 3:57
12. Hardrocking Man - 3:10

FORMATION:
Chris Von Rohr: Basse
Fernando Von Arb: Chant / Guitares
Kosta Zafiriou: Batterie
Mandy Meyer: Guitares
Marc Storace: Chant
Mark Kohler: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KROKUS : Nouvel album live en février
DERNIER ARTICLE
RAISMES FEST 2010 - 11 ET 12 SEPTEMBRE 2010 (2/2)
Suite et fin du compte rendu du Festival de Raismes 2010
 
AUTRES CHRONIQUES
INTRACTABLE: Inner Decay (2012)
DEATH METAL -
CYLEW: Black Lace Prophecy (2012)
ROCK - Dans un style pop-rock-electro trop souvent insipide et promu par les médias "Black Lace Prophecy" est une heureuse découverte dont les charmes s’avèrent des plus plaisants.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KROKUS
KROKUS_Big-Rocks
Big Rocks (2017)
3/5
-/5
SONY MUSIC / HARD ROCK
KROKUS_Hoodoo
Hoodoo (2010)
4/5
5/5
SONY BMG / HARD ROCK
KROKUS_Hellraiser
Hellraiser (2006)
3/5
4/5
AFM RECORDS / HARD ROCK
KROKUS_Rock-The-Block
Rock The Block (2003)
3/5
4.5/5
WARNER / HARD ROCK
KROKUS_Round-13
Round 13 (1999)
2/5
3/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021