.
.
GROUPE/AUTEUR:

GREEN DAY

(ETATS UNIS)

TITRE:
TRÉ! (2012)
LABEL:
WARNER
GENRE:
ROCK

""
NESTOR - 14.01.2013 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
3/5
Il n’aura fallu finalement que 3 mois et demi à Green Day pour sortir ses 3 albums intitulés respectivement "!Uno !", "!Dos !" et "!Tré !". En effet, suite à l’annulation de leur tournée pour cause de « pétage de plomb » de leur chanteur lors d’un concert à Las Vegas suivie d’une cure de désintoxication, le groupe a avancé la sortie de ce troisième volet d’un mois.

Si "!Uno !", et "!Dos !" étaient assez similaires, en pinaillant on pourrait arguer que ce dernier est un peu moins prévisible que son devancier, "!Tré !" marque un réel changement. Moins Punk Rock que ses prédécesseurs il présente la facette la plus calme et la plus commerciale du groupe. Conçu comme devant être un disque « d’après fête », ce onzième disque des californiens débute en effet par une série de morceaux posés et relativement doux. "Brutal Love" porte effectivement très mal son nom. Ce titre mou du genou est à mille lieux du Punk Rock entrainant et festif auquel le groupe nous a habitués. Et ce ne sont pas les dispensables "Missing You" et "8th Avenue Serenade" qui vont changer la donne. Pour le reste, Green Day nous propose un Rock de facture assez classique qui souffre de la comparaisons avec les grandes heures de gloire du groupe. Alors soit, le son est bon, les mélodies sont facilement assimilables et le chant est particulièrement soigné (pour ce genre musical), mais il n’y a pas beaucoup de profondeur ni de surprise.

Les morceaux défilent, se laissant écouter sans déplaisir. On peut même se surprendre à hocher du bonnet au détour d’un "99 Révolutions" au tempo un peu plus enlevé, mais il faut vite se rendre à l’évidence, tout est trop facile, téléphoné et superficiel. Au détour d’un "Dirty Rotten Bastards" on pense avoir trouvé un peu plus de profondeur et de caractère, mais ce n’est qu’un feu de paille et l’on retombe rapidement dans les mêmes travers : interprétation impeccable, ritournelles immédiates, mais absence d’étincelle, d’âme, le fond étant touché avec "The Forgotten" d'une mièvrerie gluante de sentiments factices…

Le projet de Green Day était ambitieux et le fait qu’ils soient parvenus à sortir autant de titres en un délai si court est à saluer. Mais un peu plus de temps de maturation et une sélection un tantinet plus sévère de la trentaine de titres proposée en quelques petits mois auraient certainement permis au groupe d’accoucher d’un (voire de deux) disques de référence. Et de fait, à l’écoute de ce troisième volet on reste tiraillé entre deux sentiments. D’une part la sensation que le compte n’y est pas tout à fait en termes de qualité. Et d’autre part l’impression que le groupe a tout de même proposé avec "!Uno !", "!Dos !" et "!Tré !" une tripoté de très bons titres. Comme pour les "Use Your Illusion
" de Guns & Roses, ce projet nécessitera certainement un peu plus de recul et de temps pour être évalué à sa juste valeur.

Plus d'information sur https://greenday.com



GROUPES PROCHES:
SPARK GAP, MY CHEMICAL ROMANCE, BACKTRACK LANE, THE WHO, SUM 41, WILLS49, THE OFFSPRING, KOTTAK

LISTE DES PISTES:
01. Brutal Love - 04:54
02. Missing You - 03:43
03. 8th Ave Serenade - 02:36
04. Drama Queen - 03:07
05. X-kid - 3:41
06. Sex, Drugs And Violence - 03:31
07. Little Boy Named Train - 03:37
08. Amanda - 02:28
09. Walk Away - 03:45
10. Dirty Rotten Bastards - 06:26
11. 99 Revolutions - 03:49
12. The Forgotten - 04:58


FORMATION:
Billie Joe Armstrong: Chant / Guitares
Mike Dirnt: Basse
Tre Cool: Batterie


TAGS:
Punk
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC GREEN DAY
DERNIERE ACTUALITE
GREEN DAY: Les détails sur 'Father Of All...'
Toutes les actualités sur GREEN DAY
DERNIER ARTICLE
GREEN DAY - ACCOR HOTELS ARENA - 3 FEVRIER 2017
C'est ce soir qu'ils reviennent ! Tous les articles sur GREEN DAY
NOTES
- /5 (0 avis) 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
TEKSUO: Thrênos (2012)
METALCORE
 
CHRONIQUE SUIVANTE
SILVER KEY: In The Land Of Dreams (2012)
ROCK PROGRESSIF Le ton de cet album n’est pas résolument original mais la qualité de l’écriture est bien présente et réjouira les amateurs de progressif de facture classique.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT GREEN DAY
GREEN-DAY_Father-Of-All--
Father Of All... (2020)
4/5
-/5
REPRISE / ROCK
GREEN-DAY_Revolution-Radio
Revolution Radio (2016)
4/5
-/5
WARNER / ROCK
GREEN-DAY_Uno-
Uno ! (2012)
4/5
-/5
WARNER / ROCK ALTERNATIF
GREEN-DAY_21st-Century-Breakdown
21st Century Breakdown (2009)
5/5
-/5
WARNER / ROCK
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020