ARTISTE:

GIANT X

(ALLEMAGNE)
TITRE:

I

(2013)
LABEL:

SPV STEAMHAMMER

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
""
PROGRACER (03.01.2013)  
1/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Le Roi est mort, Vive le Roi ! Running Wild n'est plus depuis l'anecdotique 'Shadowmaker'. A force d'en annoncer la fin, Rolf Kasparek était bien obligé d'en passer par là. Mais voilà, quelques mois après le faible dernier album du combo allemand, il est de retour avec Peter Jordan (ben voyons !), un nouveau nom : Giant X, et un nouvel album "I". "Rock'n'Roll" Kasparek aurait-il soudainement retrouvé l'inspiration au point de pondre un album en quelques semaines ? Mais alors pourquoi sous un autre nom ?

Ne laissons pas ce suspense insoutenable nous tenir en haleine plus longtemps, la réponse est non. Les deux compères nous proposent la même caricature de hard rock que lors des derniers essais de Running Wild. A part quelques soli bien sentis et deux ou trois riffs assez efficaces l'ensemble est d'une mièvrerie insipide. La recette aurait peut-être pris au début des années 90 mais aujourd'hui, ce disque est indigne de la renommée des deux protagonistes. Les refrains sont niais au possible ("Soulsurviros"), les textes d'une banalité atterrante ("Now Or Never") et le disque entier semble avoir été écrit, composé et enregistré en une après-midi. La programmation robotique de la batterie devient énervante après seulement quelques minutes.

Au rayon des passages à sauver, "Friendly Fire" est le morceau le plus intéressant avec un triptyque riff-refrain-solo cohérent. "Don't Quit Until Tomorrow" est également écoutable et a tout du single désigné. Le solo à tiroirs de "Go For It" est très inspiré, comme celui de la fatigante balade "Nameless Heroes". "Rough Tide" est un boogie entraînant avec intro et solo d'harmonica suffisamment blues pour s'écouter avec intérêt. Quant au reste, la voix de Rolf sent le renfermé et les riffs répétitifs ne trouveraient pas de Label pour les signer chez un groupe de jeunes débutants.

A l'écoute de ce 'I', il est légitime de s'interroger sur les motivations de Rolf quant à la pertinence d'un tel album en 2013. A part une démarche mercantile hasardeuse visant à soutirer une quinzaine d'euros à quelques crédules qui croiraient en la renaissance artistique de Running Wild ou à une poignée d'ignares dont les noms de Kasparek et Jordan n'évoqueraient rien, aucune explication rationnelle ne saurait justifier un tel ratage. Ce "I" appelle t-il un "II" ? Au rythme où vont les choses, espérons que non.


Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
RUNNING WILD

LISTE DES PISTES:
01. The Rise Of The Giant X (intro) - 0:34
02. On A Blind Flight - 3:29
03. Don`t Quit Till Tomorrow - 3:57
04. Badland Blues - 4:30
05. Now Or Never - 3:35
06. Nameless Heroes - 4:16
07. Go 4 It - 3:42
08. The Count - 3:23
09. Rough Ride - 4:24
10. Friendly Fire - 3:27
11. Let`s Dance - 2:59
12. Soulsurvivors - 3:52
13. R.o.c.k. - 4:06

FORMATION:
Peter Jordan: Guitares
Rolf Kasparek: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
Giant X: I
 
AUTRES CHRONIQUES
KID ROCK: Rebel Soul (2012)
HARD ROCK -
RIVERSIDE: Shrine Of New Generation Slaves (2013)
ROCK PROGRESSIF - Là où il était logique d’attendre un opus solidement identitaire, nous recevons un ensemble plutôt disparate de titres qui proposent des ouvertures nouvelles pour le groupe, mais moins originales. Un album de très belle tenue tout de même !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021