TWELFTH NIGHT

(ROYAUME UNI)

LIVE AND LET LIVE - THE DEFINITIVE EDITION

(2012)
LABEL:

F2

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
80's, Live, Live, Neo, Théatral
"Les fans de Twelfth Night savent à quoi s'attendre à la lecture de la liste des titres, à ceux qui ne connaissent pas ce groupe, voilà la version de ce qui fut le chant du cygne de Geoff Mann, un témoignage que tout amateur se doit de posséder."
PETER HACKETT (30.11.2012)  
4/5
(2) Avis (0) commentaire(s)
Parfois les éditions définitives ou ultimes d'enregistrements anciens ne sont guère plus des trucs de labels pour inciter le collectionneur à acquérir des pseudos raretés et autres chutes de studio. L'initiative de F2 records, qui nous propose ce "Live and Let Live - The Definitive Edition", est à saluer car elle nous permet d'enfin entendre dans son intégralité la set list des concerts donnés par Twelfth Night les 4 et 5 Novembre 1983 au célèbre Marquee de Londres.

La première version de cet enregistrement avait été autoproduite par le groupe et limitée, par manque de moyens financiers, à une durée compatible avec un double vynile ou un CD simple. F2 Records a récupéré tous les enregistrements de l'événement (y compris VHS) et a confié à Karl Groom la lourde tâche d'extraire, de mixer, de nettoyer et de produire un enregistrement complet en respectant la chronologie des ces ultimes concerts avec Geoff Mann au chant.

Par rapport à la version de 1984, "Live and Let Live" s'est enrichi de sept pistes et non des moindres puisque que l'on y trouve des compositions fleuves telles que "Human Being", "Afghan Red", "Aspidentropy" ou "The Collector". A noter que cette version de "The Collector" n'est pas issue des concerts du Marquee, mais d'une autre prestation live datée du 27 octobre 1983. Le son n'est certes pas d'une qualité comparable aux enregistrements live actuels, mais le travail de Karl Groom donne à l'ensemble un confort d'écoute qui laisse l'émotion s'exprimer.

Que dire de plus ? Les fans de Twelfth Night savent à quoi s'attendre à la lecture de la liste des titres et toutes les descriptions les plus précises ne sauraient donner, à ceux qui ne connaissent pas ce groupe, qu'une idée imparfaite de ce qu'étaient ses prestations scéniques. Voilà donc la version, dans son intégralité historique, de ce qui fut le chant du cygne de Geoff Mann, un témoignage que tout amateur se doit de posséder.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
101. The Ceiling Speaks - 08:17
102. Human Being - 07:54
103. The End Of The Endless Majority - 03:18
104. We Are Sane - 12:01
105. Deep In The Heartland - 04:28
106. Fact And Fiction - 05:26
107. The Poet Sniffs A Flower - 04:09
108. The Collector - 19:42
201. Afghan Red - 10:59
202. Sequences - 17:16
203. Creepshow - 12:27
204. Art And Illusion - 04:03
205. East Of Eden - 05:21
206. Aspidentropy - 09:51
207. Love Song - 08:37

FORMATION:
Andy Revell: Guitares
Brian Devoil: Batterie
Clive Mitten: Basse / Claviers
Geoff Mann: Chant
Rick Battersby: Claviers
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
EILEAN11
04/02/2013
114
  0 0  
4/5
Il est vrai qu'en cherchant à combler ses fans, Twelfth Night nous propose dans cette version de "Live and Let Live" un album un peu moins constant dans son homogénéité que le live initial. Ceci étant surtout dû au fait que sont venus se greffer des morceaux moins puissants, accrocheurs que ceux qui constituaient la galette de 1984.
Ceci dit, ce témoignage live de l'ère Geoff Mann est à ce jour le plus représentatif de ce qu'était Twelfth Night à son apogée, mené par son frontman, futur pasteur.
Dans cette pleine période du néo-progressif des années 80, Twelfth Night était vraisemblablement le seul groupe capable de rivaliser avec Marillion, et le seul groupe qui proposait un leader au moins aussi charismatique que Fish.
Les prouesses vocales du chanteur, ses interprétations théâtrales et oh combien habitées d'un progressif qui n'hésitait pas à flirter avec un peu de new wave me font clairement regretter de ne pas avoir pu vivre un de leurs concerts.
Les morceaux splendides sont nombreux sur ce CD avec l'époustouflant 'Sequences', le terriblement désespéré 'Creepshow' ou encore l'incourtounable 'Love Song'.
Il serait d'ailleurs judicieux de proposer en chronique ce qui est l'un des meilleurs albums de rock néo-progressif de ces années, à savoir le cultissime "Fact and Fiction".
Twelfth Night est un groupe trop injustement méconnu, un joyau réservé à ceux qui se donnent la peine de partir à la chasse aux trésors.

TONYB
01/01/2013
  0 0  
4/5
Comme l'a si bien souligné Peter, chacun sait à quoi s'attendre avec ce groupe. Néanmoins, ce double album fait figure de best-of ultime d'une époque de créativité formidable, avec des titres epics mémorables.
Dommage que malgré la restauration effectuée, le son reste très limite par moment.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.7/5 (3 avis)
STAFF:
4.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TWELFTH NIGHT de retour en studios!
 
AUTRES CHRONIQUES
ERYN NON DAE.: Meliora (2012)
DEATH METAL -
THE SHEEPDOGS: The Sheepdogs (2012)
ROCK -
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TWELFTH NIGHT
TWELFTH-NIGHT_Voices-In-The-Night
Voices In The Night (2007)
3/5
-/5
CYCLOPS / ROCK PROGRESSIF
TWELFTH-NIGHT_Live-And-Let-Live
Live And Let Live (1984)
5/5
5/5
CYCLOPS / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024