URIAH HEEP

(ROYAUME UNI)

EQUATOR

(1985)
LABEL:

COLUMBIA

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
80's, FM
""
NOISE (19.11.2012)  
4/5
(1) Avis (0) commentaire(s)
Chaque groupe, aussi légendaire soit-il, possède dans sa discographie des disques mal aimés par ses fans et mal considérés par les médias. Uriah Heep n'échappe à la règle: dans cette catégorie il avait déjà "Conquest", et peu de temps après, avec "Equator" son 16ème album, il va en posséder un deuxième assez rapidement. La bande de Mick Box, qui enregistre le retour de son ancien bassiste, Trevor Bolder, ne change pourtant pas son fusil d'épaule. En cette année 1985, le Hard FM est au top et Uriah Heep va complètement plonger dedans, confirmant le son de ses deux derniers albums studios. Et c'est peut être ce qui va finalement gêner les fidèles du groupe, car à un titre près, tout est calibré FM, bel équilibre entre Journey et Bon Jovi. Mais si l'on si penche de près on se rend compte que l'on est loin de la catastrophe annoncée et qu'en fait, "Equator" est un album plus que largement valable qui mérite d'être redécouvert.

Il est certes handicapé par un premier morceau très faible, "Rockarama", piètre titre de pop avec des synthés horribles et que ne sauvent ni le chant ni la guitare, sonnant comme un mauvais morceau de Yes des années 80. Car pour le reste, c'est un sans fautes dans le genre, parfaitement calibré FM avec deux ballades et des morceaux accrocheurs et mélodiques. Surtout, la patte de Uriah Heep se fait largement ressentir au travers de la guitare de Mick Box ainsi que dans les harmonies vocales. Dès "Bad Blood", le groupe est très à l'aise. Avec ce morceau, "Angel", "Holding On" ou encore un "Party time" que ne renierait pas Kiss, ainsi que "Skool's Burning" et " Heartache City", c'est le sans faute. On trouve un groupe frais et dynamique qui sait écrire des morceaux faciles à retenir, aux mélodies et refrains imparables et qui donnent la pêche instantanément. De plus, le tout est sans prise de tête avec des paroles très rock'n'roll.

Quant aux ballades, "Lost One Love" et "Poor Little Rich Girl", ce sont deux très belles réussites, très bien chantées et pleines de feeling. La guitare de Box est parfaite, pleurant juste ce qu'il faut, tandis qu'au chant, Goalby fait des merveilles avec un beau mélange de douceur et de puissance, "Poor Little Rich Girl" étant même un des sommets de l'album avec des paroles profondes et des passages musicaux très aériens d'une belle classe. Cerise sur le gâteau, Uriah Heep nous gratifie d'un excellent dernier titre, "Night Of The Wolf", qui sort des influences FM pour retrouver le son classique du groupe. C'est une réussite totale, épique, mélodique et prenant, il aurait eu sa place sur n'importe lequel des grands disques de la formation dans les années 70 tant il possède la même classe musicale que les classiques du groupe britannique.

"Equator" mérite clairement d'être considéré à sa juste valeur tant c'est un excellent disque de Hard FM avec de très bons morceaux à son programme. Certes, Uriah Heep a pondu avant lui tant de grands disques qu'il a peut être tendance à être mis de côté, mais sa fraicheur et sa musicalité en font un très bon cru qui ne mérite pas sa faible réputation. En tout cas, ce disque et ses deux prédécesseurs prouvent aussi que le groupe n'avait pas de leçons à recevoir en matière de Hard FM, rivalisant sans soucis avec les meilleurs du genre.
- Site officiel

LISTE DES PISTES:
01. Rockarama (04:20)
02. Bad Blood (03:33)
03. Lost One Love (04:40)
04. Angel (04:47)
05. Holding On (04:20)
06. Party Time (04:20)
07. Poor Little Rich Girl (06.25)
08. Skool's Burning (04:25)
09. Heartache City (04:59)
10. Night Of The Wolf (04:31)

FORMATION:
John Sinclair: Guitares / Claviers / Choeurs
Lee Kerslake: Batterie
Mick Box: Guitares
Peter Goalby : Chant
Trevor Bolder: Basse
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LYNOTT
20/11/2012
  0 0  
3/5
Tout à fait d'accord avec le chroniqueur. On ne reconnait que très peu le Uriah Heep qu'on aime, mais pour être un bon disque de FM, c'est certain, "Equator" est une belle réussite de ces années 80.
7,5 pour moi aussi.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
LECTEURS:
3/5 (5 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
URIAH HEEP : NOUVELLE VIDEO
DERNIER ARTICLE
URIAH HEEP + ELIAS DRIS - LA CIGALE - 22 JANVIER 2019
Les Légendes ne meurent jamais !
 
AUTRES CHRONIQUES
TAD MOROSE: Sender Of Thoughts (1995)
METAL PROGRESSIF - Groupe trop souvent sous estimé, Tad Morose réussit à marier dans ce "Sender Of Thoughts" le power metal mélodique et le progressif avec une certaine originalité.
THE BEATLES: A Hard Day's Night (1964)
ROCK - "A Hard Day's Night" est un tournant essentiel dans la manière dont les Beatles appréhendent la musique : la légende est en marche !
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT URIAH HEEP
URIAH-HEEP_Chaos--Colour
Chaos & Colour (2023)
4/5
4.5/5
SILVER LINING MUSIC / HARD ROCK
URIAH-HEEP_Living-The-Dream
Living The Dream (2018)
4/5
4.5/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
URIAH-HEEP_TOTALLY-DRIVEN
Totally Driven (2015)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
URIAH-HEEP_Outsider
Outsider (2014)
4/5
3.8/5
FRONTIERS RECORDS / ROCK
URIAH-HEEP_Into-The-Wild
Into The Wild (2011)
4/5
4.4/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024