ARTISTE:

SOUL DRIVER

(FRANCE)
TITRE:

STAND UP AND WALK

(2012)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL GOTHIQUE

TAGS:
80's, Chant grave, Growl
""
NESTOR (16.11.2012)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

A l’instar de Traumatisme, Soul Driver est un one man band, avec le dénommé Sylvain Taupe dans le rôle du Frankenstein se trouvant aux commandes du monstre. Un monstre très sombre car, si la base de ce premier disque est foncièrement métal, les ambiances qu’il nous convie à explorer sont plutôt à ranger dans les domaines du Hard-Gothic et de la Dark-Wave britannique.

Originellement bassiste, l’écoute de “Rock Dust” est d’ailleurs assez parlante à ce sujet, Sylvain Taupe est désormais un touche à tout talentueux qui fait plus que bonne figure dans la plupart des domaines musicaux représentés ici. En effet, à l’exception de la batterie (programmation ?) qui est assez effacée et manque de relief, que ce soient les guitares, le chant, les parties de basse ou bien les arrangements musicaux, tout est ici bien maitrisé. Et il est clair que du point de vue technique, cet album est un effort plus que louable.

Pour ce qui est de l’aspect artistique, le constat est plus contrasté. Les influences, parmi lesquelles on peut citer Bauhaus et Danzig, sont trop prégnantes et le groupe peine à dégager une personnalité propre. Ainsi, et c’est probablement l’exemple le plus flagrant, “Army Of Darkness” possède des vocaux et quelques éléments d’ambiance qui renvoient clairement aux premiers album de Bauhaus. De manière plus surprenante, “Venitian Wedding” n’est pas sans évoquer l’album “Scenes” de Marty Friedman (écoutez la chanson “Tibet”) et ses atmosphères vaporeuses) alors que certains vocaux de “Nightmare” rappellent Alice Cooper.

L’originalité n’est donc pas le point fort de Soul Driver et ce, même si la voix possède une palette de tonalités qui pourrait permettre de rendre l’ensemble plus singulier. Une voix souvent caverneuse et aux accents parfois germaniques, qui ne sera pas du genre à plaire à tout le monde mais qui possède suffisamment de cachet pour s’imposer comme un des traits de personnalité du groupe. Mais au-delà de ces influences insuffisamment digérées, c’est l’aspect un peu linéaire de l’ensemble qui dérange. La faute à des guitares trop compressées et à un manque d’émotion. Seule la basse apporte parfois ce petit supplément d’âme qui surprend et défrise l’oreille.

Globalement, il manque à cet opus le côté organique et dépouillé d’un Bauhaus, ou bien le trouble émotionnel que peut faire naître un Eros Nécropsique. Un premier album qui montre un savoir-faire indéniable et de très bonnes dispositions, mais à qui il manque encore un peu de maturité artistique.


Plus d'information sur



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Rock Dust - 03:30
02. Minor Blues - 03:33
03. Darkwave - 04:18
04. Velvet Cat - 03:49
05. Ride With The Devil - 03:21
06. Fallen From Grace - 04:05
07. Nightmare - 05:06
08. Venitian Wedding - 01:48
09. Sands Of Time - 05:54
10. Army Of Darkness - 04:22

FORMATION:
Sylvain Taupe: Chant / Guitares / Basse / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BLOODBOUND: In The Name Of Metal (2012)
HEAVY METAL -
KAMELOT: Silverthorn (2012)
METAL MELODIQUE - Un retour très appréciable avec lequel Kamelot peut espérer revenir sur le devant de la scène
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021