ARTISTE:

PRETTY MAIDS

(DANEMARK)
TITRE:

SPOOKED

(1997)
LABEL:

MASSACRE RECORDS

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Chant éraillé
""
LOLOCELTIC (21.09.2012)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Pretty Maids peut-il pondre un mauvais album ? La réponse est non, à condition qu'il ne cède pas aux sirènes commerciales, car que cela soit avec "Jump The Gun", et plus encore avec "Stripped", l'expérience a, à chaque fois, montré ses limites. Deux ans après un "Scream" d'une qualité et d'une puissance relançant le quatuor danois sur de bons rails, et faisant suite à "Screamin' Live", témoignage de la tournée validant ce retour en force, voici "Spooked" qui débarque sur nos platines. La production est assurée par Tommy Hansen. Ce dernier ayant déjà travaillé avec le groupe à l'époque de "Red, Hot And Heavy", voilà qui semble de bon augure.

C'est d'ailleurs par une introduction symphonique que débute ce nouvel opus, exercice qui n'avait pas été renouvelé depuis le "Fortuna (Carmina Burana)" utilisé sur ce fameux album, même si on pouvait en déceler des traces intégrées dans "Future World". Bien que les claviers, d'un Alan Owen à nouveau considéré comme un guest, soient toujours présents, le son est plus sec et moins puissant que sur "Scream", ce qui n'empêche pas les Danois de nous balancer quelques nouvelles salves destructrices dont ils ont le secret. Car s'il y a une chose que le précédent album a confirmé, c'est qu'il existe une 'formule Pretty Maids' et que le groupe n'est jamais aussi performant que lorsqu'il en respecte les ingrédients, à savoir une alternance de titres cinglants et d'autres plus mélodiques, balayant des territoires métalliques allant des frontières du Hard FM à celles du Speed-Metal.

Ce style est largement représenté et se fait nerveux ("Freakshow"), angoissant ("Dead Or Alive"), cinglant ("Fly Me Out"), moderne et agressif ("Spooked"), voire carrément méchant ("The One That Should Not Be"), souvent armé de duels guitare – claviers sur des soli incendiaires ("Twisted") et propulsé par des cavalcades de double-pédale. Les titres Heavy sont relativement classiques mais d'une efficacité jamais prise en défaut, "Die With Your Dreams" étant marqué par un break atmosphérique du meilleur effet. Enfin, la face la plus mélodique est légèrement en retrait, avec des titres moins nombreux et moins accrocheurs que d'habitude, même si le refrain de "Live Until It Hurts" s'insinue rapidement dans les neurones. La ballade "If It Can Be Love" flirte parfois avec la mièvrerie mais s'en sort avec les honneurs grâce à l'émotion transmise par le chant toujours aussi impeccable de Ronnie Atkins. Par contre, la reprise du "Hard Luck Woman" de Kiss ressemble trop à une tentative visant à retrouver le succès rencontré avec "Please Don't Leave Me" de John Sykes, et surtout, elle ne colle pas avec le reste de l'album.

En dehors de ces quelques points faibles, et malgré une durée un peu trop longue entrainant une légère baisse d'intensité et d'attention, "Spooked" a le mérite de permettre à Pretty Maids d'enchainer enfin deux albums de qualité, et de confirmer que le combo scandinave possède bien une marque de fabrique. En ne s'en éloignant qu'à de rares occasions, les Danois y gagnent en sécurité ce qu'ils y perdent en dynamique provoquée par une certaine prise de risque. Un cran en-dessous de "Scream", cet album confirme malgré tout le statut de valeur sûre du groupe de Ronnie Atkins et Ken Hammer.


Plus d'information sur http://www.prettymaids.dk/





LISTE DES PISTES:
01. Resurrection (Intro) - 1:13
02. Freakshow - 3:54
03. Dead Or Alive - 4:35
04. Die With Your Dreams - 5:09
05. Fly Me Out - 4:37
06. Live Until It Hurts - 4:37
07. Spooked - 5:06
08. Twisted - 4:10
09. If It Can't Be Love - 5:55
10. Never Too Late - 4:26
11. Your Mind Is Where The Money Is - 5:05
12. Hard Luck Woman - 3:25
13. The One That Should Not Be - 4:02
14. A Love And A Fiction [Bonus Track] - 4:25
15. Crazy Horses [Bonus Track] - 3:45
16. Where The Blood Runs Deep [Bonus Track] - 4:27

FORMATION:
Alan Owen (guest): Claviers
Ken Hammer: Guitares
Kenn Jackson: Basse
Michael Fast : Batterie
Ronnie Atkins: Chant
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PRETTY MAIDS: Nouvelle vidéo
DERNIER ARTICLE
RAISMES FEST 2012 - 08 SEPTEMBRE 2012
Le festival de Raismes est de retour pour une édition réussie et ensoleillée.
 
AUTRES CHRONIQUES
URIAH HEEP: Conquest (1980)
ROCK -
LYNYRD SKYNYRD: 1991 (1991)
ROCK - "1991" est un retour aux affaires plutôt réussi malgré les pressions qui l’entourent et il reste à espérer que Lynyrd Skynyrd sera désormais épargné par les drames afin de pouvoir continuer à nous offrir de nouveaux albums de cette trempe.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PRETTY MAIDS
PRETTY-MAIDS_Undress-Your-Madness
Undress Your Madness (2019)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Kingmaker
Kingmaker (2016)
4/5
4/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Louder-Than-Ever
Louder Than Ever (2014)
4/5
3/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Motherland
Motherland (2013)
4/5
3.7/5
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK MELODIQUE
PRETTY-MAIDS_Pandemonium
Pandemonium (2010)
4/5
5/5
FRONTIERS RECORDS / METAL MELODIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022