ARTISTE:

BLOOD OF THE BLACK OWL / AT THE HEAD OF THE WOODS

(ETATS UNIS)
TITRE:

BLOOD OF THE BLACK OWL / AT THE HEAD OF THE WOODS

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

BLACK METAL

TAGS:
Mélancolique
""
CHILDERIC THOR (29.05.2012)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Au départ deux musiciens, Chet W. Scott et James Woodhead, forment The Element Chrysalis. A l'arrivée, c'est tout un univers extrêmement personnel qu'ils élaborent peu à peu à travers leurs projets respectifs, Blood Of The Black Owl pour le premier et At The Head Of The Woods (pour le second), classification pratique mais maladroite tant ces entités partagent en réalité nombre d'éléments, dont le mysticisme n'est pas le moindre, au point de ne constituer au final qu'une seule et même galaxie autour de laquelle gravitent aussi des formations telles que Celestiial voire Agalloch. Soit toute une famille de musiciens dont l'art, à la marge du Black-Metal, s'inscrit dans un cadre tant géographique que spirituel nord-américain.

C'est donc tout naturellement, et en attendant que Light The Fires !, prochaine offrande de Blood Of The Black Owl soit prêt, que Scott et Woodhead se retrouvent sur leur bannière respective. Plus qu'un split, il s'agit d'une œuvre indivisible, hantée par deux (très) longues compositions aussi complémentaires que différentes. "Here Is Stand" a quelque chose d'une respiration shamanique et ritualiste de près de 25 minutes, qui, feutrée, se pare peu à peu de couleurs quasi progressives, notamment grâce à cette guitare 'gilmourienne' stratosphérique et à son discret lit de claviers. Guide habité, James Woodhead pose sa voix aux accents religieux sur ces paysages baignés par l'aurore, prélude au jour qui se lève. At The Head Of The Woods signe une véritable communion aux allures de transe où fusionnent la spiritualité indienne et une nature mythologique.

Versant sombre, "Visions Of Strix Nebula" se veut plus aride, plus austère, plus inquiétant aussi. Blood Of The Black Owl matérialise avec une inspiration poétique ce continent américain avant qu'il ne soit violé par les migrants venus d'Europe, interminable et répétitive cérémonie païenne et nocturne. Bercée par des hululements étranges, la plainte est scandée par un chant menaçant dont on peut imaginer qu'il est celui d'un sorcier, tandis que viennent se greffer à sa colonne vertébrale un orgue fantomatique, pinceau d'une liturgie mystique. Mais le titre révèle une musicalité moins accessible, plus proche de l'Ambient.

Limité à 500 copies, ce split est le trait d'union entre deux visions différentes mais complémentaires, contemplative pour l'un (At The Head Of The Woods), obscure pour l'autre (Blood Of The Black Owl) d'une même source d'inspiration.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/bloodoftheblackowl



GROUPES PROCHES:
CELESTIIAL, AGALLOCH, BLOOD OF THE BLACK OWL

LISTE DES PISTES:
01. Here I Stand (At The Head Of The Woods) - 24:12
02. Visions Of Strix Nebulosa (blood Of The Black Owl) - 25:19

FORMATION:
Chet W. Scott:
James Woodhead:
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BE'LAKOR: Of Breath And Bone (2012)
DEATH METAL -
UNEVEN STRUCTURE: Februus (2011)
METAL PROGRESSIF - Djent ? Post metal ? Prog metal atmosphérique moderne ? Peu importe... Uneven Structure nous emporte dans un voyage déstructuré totalement enivrant et à posséder absolument !
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021