ARTISTE:

PARADISE LOST

(ROYAUME UNI)
TITRE:

PARADISE LOST

(2005)
LABEL:

BMG

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Chant grave, Intimiste, Mélancolique
""
NOISE (21.05.2012)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En proposant "Symbol Of Life" Paradise Lost a su redresser une barre artistique très fragilisée. En retrouvant un label humain et en sachant surtout proposer à nouveau une musique fraiche et inventive, le quintet anglais a prouvé qu'il avait un avenir moins sombre que ce que l'on craignait. Malgré tout, il y a une mauvaise nouvelle à l'aube de ce 10ème album: le batteur Lee Morris quitte le vaisseau, lassé du manque de reconnaissance, et est remplacé par Jeff Singer qui travaillait auparavant avec Blaze Bayley. Mais cela n'handicape finalement pas le solide quatuor, socle du groupe depuis les débuts. Paradise Lost est sur la voie de la renaissance et va s'y accrocher solidement. Ce 10ème opus est éponyme comme pour bien souligner la chose et, de nouveau, est produit par Rhys Fulber qui va propulser le groupe encore plus vers l'avant. Il réussit à mettre en son ce que Holmes et Mackintosh veulent faire depuis "One Second" et dont ils étaient très près avec "Symbol Of Life": réussir la parfaite symbiose entre rock métal gothique et sons électroniques et new-wave.

Ainsi "Paradise Lost" est une belle réussite, sombre et prenant, et porté vocalement par un Nick Holmes qui reste sur cette inspiration new-wave à la Depeche Mode. Bien sur, le disque ne fera pas revenir tous les anciens fans, mais il est un mixe parfait entre les différentes époques du groupe. Tout cela nous donne un disque très équilibré, entre tubes courts et directs aux refrains irrésistibles, et avec ce côté glacial de la new wave qui leur va si bien. Ainsi "Don't Belong", "Forever After", "Accept The Pain" et "All You Leave Behind" sont de superbes chansons ciselées à la perfection. Les guitares se font présentes mais les sonorités électroniques se font une place discrète mais fondamentale tant elles apportent ce petit plus qui fait la différence. Et il est vraiment difficile de résister à ce chant qui magnifie le tout avec classe, les refrains de ces 4 titres étant vraiment des modèles du genre.

La suite du disque est à considérer avec la plus grande attention car, loin de faire du remplissage, "Grey", "Sun Fading" ou encore "Laws Of Cause" et "Over The Madness" sont de belles pièces à mi-chemin entre le métal d'avant et les influences pop-wave. Holmes y alterne un chant posé avec de temps à autre quelques montées en puissance. Certes, il ne hurle pas, mais il montre qu'il a encore un sacré coffre. Ces titres montrent surtout des mélodies finement travaillées qui se laissent découvrir d'écoute en écoute et à ce titre, "Over The Madness", qui conclut le disque, est un modèle du genre tant il est riche en passages tour à tour délicats et heavy, le solo final de guitare donnant le frisson par son côté aérien.

Sombre et sincère, "Paradise Lost" est un grand disque, même s'il n'est pas aussi reconnu que ses pairs dans la discographie du groupe anglais car pas forcément facile d'accès pour tous. Il se laisse découvrir avec des écoutes et un esprit aventureux. Paradise Lost signe avec ce disque une certaine quintessence de ce qu'il cherche à faire depuis quelques années et on le sent prêt à de nouveau changer de cap et à refermer une page incomprise de leur histoire mais intensément riche.


Plus d'information sur http://www.paradiselost.co.uk





LISTE DES PISTES:
01. Don't Belong (04:19)
02. Close Your Eyes (04:22)
03. Grey (03:22)
04. Redshift (03:31)
05. Forever After (03:47)
06. Sun Fading (03:29)
07. Laws Of Cause (04:09)
08. All You Leave Behind (03:01)
09. Accept The Pain (03:20)
10. Shine (04:08)
11. Spirit (04:20)
12. Over The Madness (05:17)

FORMATION:
Aaron Aedy: Guitares
Greg Mackintosh: Guitares / Claviers
Jeff Singer: Batterie
Nick Holmes: Chant
Steve Edmondson: Basse
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
FARIO87
26/05/2013
65
  0 0  
4/5
J'aime bien cet album de Paradise Lost, et je partage complétement la conclusion du chroniqueur...
Ce disque aurait dû prendre une place plus importante parmi les références du groupe.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (4 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PARADISE LOST: Sortie du live 'At The Mill' en juilllet
DERNIER ARTICLE
Paradise Lost + Klone - Tourcoing - Grand Mix - 12 Novembre 2017
Music Waves est à Tourcoing pour assister à la dernière date de la tournée européenne de Paradise Lost.
DERNIERE INTERVIEW
PARADISE LOST (23 MARS 2020)
Les représentants du metal gothique sont de retour avec un nouvel album, "Obsidian", que le guitariste Greg Mackintosh est venu présenter au micro de Music Waves
 
AUTRES CHRONIQUES
WISHBONE ASH: Wishbone Four (1973)
ROCK -
ASTRA (USA): The Black Chord (2012)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PARADISE LOST
PARADISE-LOST_Obsidian
Obsidian (2020)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_Medusa
Medusa (2017)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_Symphony-Of-The-Lost
Symphony Of The Lost (2015)
2/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_The-Plague-Within
The Plague Within (2015)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_Tragic-Idol
Tragic Idol (2012)
4/5
3/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021