ARTISTE:

PARADISE LOST

(ROYAUME UNI)
TITRE:

BELIEVE IN NOTHING

(2001)
LABEL:

EMI

GENRE:

METAL MELODIQUE

TAGS:
Chant grave, Mélancolique
""
NOISE (14.05.2012)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Rarement un titre d'album n'avait aussi bien porté son nom, car en ce début des années 2000, Paradise Lost a toutes les raisons de ne plus croire en rien. Il sort de deux disques mal perçus et ce 8ème album, "Believe In Nothing", arrive presque comme une obligation contractuelle pour un groupe qui semble perdu. "Host", malgré des qualités indéniables, a été un échec total pour la formation anglaise qui n'a jamais trouvé son public et qui a été boudé par les médias autre que métal qui auraient pu s'intéresser à cette musique entre rock et électro pas loin d'un Depeche Mode. A l'aube de ce deuxième disque chez EMI qui s'impatiente logiquement déjà sur les capacités commerciales de son nouveau poulain, Paradise Lost ne sait plus trop où aller artistiquement. Il va signer un disque un peu coincé entre deux chaises et qui pour la première fois de sa carrière le verra stagner et même un peu revenir en arrière pour tenter de retrouver un public disparu.

De fait "Believe In Nothing" est en deçà de ses glorieux ainés. Il pâtit d'une production faiblarde qui ne met pas en valeur les compositions et hésite trop entre le son synthétique et pop de "Host" et un certain retour à des sonorités plus rock comme au temps de "One Second". Malgré tout il contient quelques très bons titres, sombres, froids, et portés par un Nick Holmes qui chante toujours aussi bien dans ce registre pop-wave. Il traine juste des titres plus faibles et un peu passe-partout qui montrent clairement que le groupe ne sait guère où aller.

Heureusement, ce qui est bon est très bon, emprunt de mélancolie et de tristesse. On sent la détresse d'un groupe incompris, fragile et démuni, et au bord de la séparation qui nous met son âme à nue avec maladresse mais sincérité. Le mélange entre des guitares de retour et les influences Depeche Mode fonctionne bien et avec "I Am Nothing", sorte de cri du cœur, "Fader", "Look At Me Now" et "Mouth", Paradise Lost signe de très bons titres, parfait mélange entre influences gothiques et pop-music. Les refrains sont ciselés, l'ambiance est glaciale et prenante: "Mouth" en particulier prend aux tripes sur son refrain d'une rare force émotionnelle. Avec "Never Again", Paradise Lost signe une pépite dotée d'aspects jazzy sur le riff principal qui apportent une force énorme à une superbe chanson sombre et mélancolique. Enfin, avec "Look At Me Now", le groupe replonge quasiment dans la dark-wave. Seul le riff principal de guitare assez heavy apporte une touche rock, et force est de constater qu'il excelle dans ce genre.

A côté, les autres titres retiennent moins l'attention, composés trop rapidement sans doute. Ainsi, "Control" et "No Reason" sont facilement oubliés tant ils échouent dans leur quête insensée des sensations passées. Enfin "Something Real", malgré une jolie introduction, et "World Pretenting", sont banales et manquent un peu de ce supplément d'âme qui fait la force du groupe.

Malgré ces défauts, "Believe In Nothing" reste un album attachant, profondément sincère et destiné directement aux fans du groupe. Il peut être vu comme une sorte de thérapie pour Paradise Lost, thérapie qui va l'aider à continuer son chemin malgré tout. De fait, nous ne le conseillerons pas aux novices car le groupe a fait bien mieux. Il sert cependant à comprendre le cheminement d'un groupe hors normes et définitivement attachant.


Plus d'information sur http://www.paradiselost.co.uk





LISTE DES PISTES:
01. I Am Nothing (04:00)
02. Mouth (03:42)
03. Fader (03:57)
04. Look At Me Now (03:26)
05. Illumination (04:26)
06. Something Real (03:33)
07. Divided (03:23)
08. Sell It To The World (03:08)
09. Never Again (04:35)
10. Control (03:25)
11. No Reason (03:10)
12. World Pretending (04:28)

FORMATION:
Aaron Aedy: Guitares
Greg Mackintosh: Guitares / Claviers
Lee Morris: Batterie
Nick Holmes: Chant
Steve Edmondson: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
2.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PARADISE LOST: Sortie du live 'At The Mill' en juilllet
DERNIER ARTICLE
Paradise Lost + Klone - Tourcoing - Grand Mix - 12 Novembre 2017
Music Waves est à Tourcoing pour assister à la dernière date de la tournée européenne de Paradise Lost.
DERNIERE INTERVIEW
PARADISE LOST (23 MARS 2020)
Les représentants du metal gothique sont de retour avec un nouvel album, "Obsidian", que le guitariste Greg Mackintosh est venu présenter au micro de Music Waves
 
AUTRES CHRONIQUES
SULA BASSANA: The Night (2009)
ROCK PROGRESSIF -
BRAINDEADZ: Born From Damnation (2011)
THRASH -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PARADISE LOST
PARADISE-LOST_Obsidian
Obsidian (2020)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_Medusa
Medusa (2017)
4/5
3/5
NUCLEAR BLAST / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_Symphony-Of-The-Lost
Symphony Of The Lost (2015)
2/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_The-Plague-Within
The Plague Within (2015)
4/5
-/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
PARADISE-LOST_Tragic-Idol
Tragic Idol (2012)
4/5
3/5
CENTURY MEDIA RECORDS / METAL GOTHIQUE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021