ARTISTE:

KORITNI

(AUSTRALIE)
TITRE:

WELCOME TO THE CROSSROADS

(2012)
LABEL:

VERYCORDS

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
""Welcome To The Crossroads" est un album ébouriffant à la croisée de AC/DC, Rose Tattoo ou encore The Angels."
LOLOCELTIC (12.03.2012)  
5/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

Entre son guitariste (Eddy Santacreu), son manager (Sam Prévot) et ses labels successifs (Bad Reputation et Verycords pour ce nouvel opus), les liens faisant de Koritni le plus français des groupes australiens ne manquent pas, d’autant que le quintet écume régulièrement tous les endroits de l’hexagone dans lesquels un groupe peut décemment jouer. Pourtant, lorsque l’on compare la notoriété de groupe du beau Lex et celle de ses compatriotes d’Airbourne, il y a de quoi se demander si cet attachement à notre pays ne tourne pas au handicap. A l’heure où Koritni sort son 5ème album (le 3ème studio, contre 2 seulement pour le combo des frères O’Keeffe), il y a fort à parier que cette relative injustice va enfin prendre fin.

En effet, avec ce "Welcome To The Crossroads", nos cousins Aussies frappent un grand coup. A nouveau produit par Lex himself, mixé par l’incontournable Mike Fraser et superbement illustré par Mark Wilkinson (Iron Maiden, Judas Priest…), ce nouvel opus réussit l’improbable exploit de monter à un niveau encore supérieur, alors que "Game Of Fools" valait déjà son pesant de steaks de kangourou. La production est ici plus puissante, dynamique et laisse chaque instrument respirer comme il le mérite, alors qu’une brochette d’invités prestigieux est venue croiser le fer avec les maitres des lieux. Jeff Scott Soto partage le chant avec Lex sur l’irrésistible single "Down At The Crossroads", Rusty Brown (Electric Mary) crache un break parlé plein de rage sur le cinglant "Better Off Dead", et Jeff Waters balance quelques soli incendiaires sur le catchy "TV’s Just A Medium", chacun apportant une valeur ajoutée à un album qui n’avait déjà pas besoin de ça pour laisser l’amateur du genre K.O debout !

Car avec "Welcome To The Crossroads", Koritni impose son mélange de ce que le Rock Australien a fait de mieux en y ajoutant de nouvelles influences. On pense à AC/DC dans les riffs ("TV’s Just A Medium"), à Rose Tattoo (la slide de "Down At The Crossroads"), à Jimmy Barnes (le mélodique "Lost For Words") ou à The Angels (le riff galopant de "Sydney In The Summertime"), sans jamais que ces références ne dépassent le stade d’influences digérées dans une identité affirmée. Mais Lex et sa bande font également preuve d’une inspiration renouvelée en incluant de nouveaux éléments Funky ("Party’s Over"), Jazz-Blues urbain (le break du mid-tempo désabusé "Money Talks, It Says Goodbye"), ou Country (l’intro de "Take It Like A Man"), et se frottent même avec succès à l’exercice casse-gueule de la ballade en proposant une relecture électrique réussie de "Hold On", titre déjà présent en version acoustique sur "No More Bets". Nous citerons également "Sometimes", pavé de presque 7 minutes dont la structure en deux parties, heavy dans un premier temps avant une brutale accélération, rappellera "Tornado Dreaming". Et enfin, nous rendrons également hommage à Chris Brown dont le jeu puissant et dynamique propulse chaque composition. Profitant d’une production le mettant plus en valeur que par le passé, il s’installe aux côtés de métronomes du niveau de Phil Rudd, Joey Kramer ou Mikkey Dee. "Let’s Go Crazy" convaincra les plus réticents.

Voici donc un album ébouriffant qui ne va pas permettre à la coiffure de Lex d’enfin se stabiliser. Inspiré et varié, il marie avec classe l’immédiateté des refrains accrocheurs, la puissance et la vélocité d’une redoutable paire de guitaristes, le superbe feeling et la technique d’un chanteur à classer parmi les plus grands du circuit, et les multiples détails qui permettent de nouvelles découvertes à chaque passage sur la platine. Si la question se pose de savoir comment Koritni réussit à encore nous pondre un album meilleur que le précédent, nous vous conseillerons de ne pas trop réfléchir à ce mystère et de vous plonger dans une écoute qui vous provoquera de redoutables prises de pied en série si vos oreilles sont normalement constituées.


Plus d'information sur http://www.koritni.com/





LISTE DES PISTES:
01. Down At The Crossroads (f. Jeff Scott Soto) - 4:17
02. Better Off Dead (feat Rusty Brown) - 3:49
03. Party's Over - 3:33
04. Now A Word From Our Sponsors - 0:31
05. TV's Just A Medium (feat Jeff Waters) - 4:13
06. Lost For Words - 3:49
07. Sydney In The Summertime - 4:03
08. Sometimes - 6:58
09. Money Talks, It Says Goodbye - 4:14
10. Let's Go Crazy - 3:21
11. Hold On - 6:42
12. Take It Like A Man - 5:00

FORMATION:
Chris Brown: Batterie
Eddy Santacreu: Guitares
Lex Koritni: Chant
Luke Cuerden: Guitares / Chœurs
Matt Hunter: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
 
VALCLARET
19/01/2017
 
23
0
Tout juste.
Haut de page
LECTEURS:
2/5 (1 avis)
STAFF:
4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
KORITNI ROULE ET AMASSE LA MOUSSE SUR MUSIC WAVES!
DERNIERE INTERVIEW
KORITNI (31 AOÛT 2018)
Entretien avec le hard-rocker Lex Koritni autour du nouvel album de la formation australienne, "Rolling", paru cet été
 
AUTRES CHRONIQUES
PRONG: Carved Into Stone (2012)
HEAVY METAL -
MAWWAL: Sight Up (2011)
AUTRES -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KORITNI
KORITNI_Rolling
Rolling (2018)
3/5
-/5
VERYCORDS / HARD ROCK
KORITNI_Night-Goes-On-For-Days
Night Goes On For Days (2015)
4/5
-/5
VERYCORDS / HARD ROCK
KORITNI_Alive--Kicking
Alive & Kicking (2013)
4/5
-/5
VERYCORDS / HARD ROCK
KORITNI_No-More-Bets
No More Bets (2010)
4/5
-/5
BAD REPUTATION / HARD ROCK
KORITNI_Game-Of-Fools
Game Of Fools (2009)
4/5
-/5
BAD REPUTATION / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021