ARTISTE:

OPETH

(SUÈDE)
TITRE:

MORNINGRISE

(1996)
LABEL:

CANDLELIGHT RECORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Epique, Growl
""
STEVENAKERFELDT (09.03.2012)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Ce qui est impressionnant avec Opeth, c’est que chaque fan aura un album favori différent des autres, chacune (ou presque) de leurs œuvres étant de véritables références. De "Orchid" à "Watershed" en passant par "Blackwater Park", les Suédois ont en effet toujours sût se renouveler, sans jamais se complaire dans le style qui leur est propre, proposant ainsi à chaque fois un album de qualité et même parfois des incursions dans le rock progressif pur et simple, comme en témoignent «"Damnation" ou plus récemment "Héritage".

"Morningrise" fait partie de ces albums qui sont considérés comme de véritables piliers de l’œuvre opethienne. Il constitue en effet un grand pas en avant pour le groupe car les graines poétiques, romantiques et progressives plantées dans leur premier opus, "Orchid", ont ici commencé à germer pour donner des titres plus fins et subtils. Il suffit de jeter un œil à la durée des morceaux pour comprendre qu’Opeth décide de prendre une voie plus progressive (sans pour autant, bien évidemment, délaisser le Death Metal, base intrinsèque de leur musique). On retrouve donc les parties de growl qui se font néanmoins plus rares, laissant la place à un magnifique chant clair dans des breaks mélodiques et acoustiques forts agréables, comme sur ‘The Night And The Silent Water’.

Les riffs de guitares se font en outre beaucoup plus mélodiques, comme en témoigne l’introduction du titre cité plus haut ou l’entièreté de ‘Black Rose Immortal’. La plupart des titres s’articulent donc sur des successions de riffs soutenus par du growl et de breaks mélodiques où Mikael nous montre ses talents de chanteur, une structure qu’ils n’abandonneront plus jamais, faisant d’Opeth une formation schizophrène dans laquelle les deux facettes se complètent pour le meilleur à la manière d’un duo Gilmour/Waters.

On sent ici que les Suédois veulent mettre de plus en plus en avant la facette mélodique de leur musique, en particulier sur ‘To Bid A Farewell’, une magnifique ballade totalement en chant clair. Mais s’il y a bien une chose qui est mis en avant sur cet album, c’est la basse, Johann DeFarfalla faisant preuve d’un grand talent en s’émancipant des riffs de guitares pour nous proposer des parties groovy et mélodiques, complétant bien souvent le chant clair (‘The Night And The Silent Water’ ou ‘Nectar’). La batterie apporte également un caractère singulier à la musique, car peu violente pour du métal, parfois même un peu groovy sur les parties acoustiques.

Malheureusement, la production de l’album laisse à désirer : les sons de guitares sont brouillons tout en étant criards, le growl est loin d’être parfait et cela ne met pas en valeur les compositions qui sont réellement de qualité en particulier la superbe pièce de 20 minutes qu’est ‘Black Rose Immortal’. Soulignons de plus que les transitions entre les différentes parties des morceaux ne sont pas très subtiles, gâchant parfois le charme que pouvait avoir tel ou tel passage acoustique. Mais s’il y a bien un point noir au tableau, c’est l’ajout dans la réédition de 2000 de ‘Eternal Soul Torture’, une bouillie sonore que l’on qualifiera d’erreur de jeunesse de la part des membres du groupe.

Outre ces quelques défauts, "Morningrise" reste une œuvre de qualité et à écouter dans la discographie du groupe, car elle clôt une période tout en en commençant une nouvelle : celle où la mélodie et la poésie deviennent des parts inhérentes de la musique unique et exceptionnelle d’Opeth.


Plus d'information sur http://www.opeth.com





LISTE DES PISTES:
01. Advent - 13:45
02. The Night And The Silent Water - 11:00
03. Nectar - 10:09
04. Black Rose Immortal - 20:14
05. To Bid A Farewell - 10:57
06. Eternal Soul Torture - 08:35

FORMATION:
Anders Nordin: Batterie / Piano
Johan DeFarfalla: Basse
Mikael Akerfeld: Chant / Guitares
Peter Lindgren: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
5/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
OPETH: nouvel extrait de "In Cauda Venenum"
DERNIER ARTICLE
OPETH + MYRKUR - LE TRIANON (PARIS) - 22 NOVEMBRE 2016
Deuxième date après une vente éclair de la première jouée la veille, dans ce Trianon qui accueille les piliers du metal prog venus représenter leur dernier opus "Sorceress"...
DERNIERE INTERVIEW
OPETH (15 JUILLET 2019)
Opeth, figure incontournable du metal progressif suédois, sort son treizième album, "In Cauda Venenum". A cette occasion, nous sommes partis à la rencontre du leader charismatique Mikael Akerfeldt !
 
AUTRES CHRONIQUES
BARREN EARTH: The Devil’s Resolve (2012)
METAL PROGRESSIF -
WHITESNAKE: Slip Of The Tongue (1989)
HARD ROCK MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OPETH
OPETH_In-Cauda-Venenum
In Cauda Venenum (2019)
4/5
4.3/5
NUCLEAR BLAST / METAL PROGRESSIF
OPETH_Sorceress
Sorceress (2016)
5/5
4/5
NUCLEAR BLAST / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Pale-Communion
Pale Communion (2014)
4/5
4.1/5
ROADRUNNER RECORDS / METAL PROGRESSIF
OPETH_Heritage
Heritage (2011)
3/5
3.5/5
ROADRUNNER RECORDS / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Watershed
Watershed (2008)
5/5
4.4/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021