ARTISTE:

VAN HALEN

(ETATS UNIS)
TITRE:

III

(1998)
LABEL:

WARNER

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Chant grave, Chaotique
""
NOISE (06.03.2012)  
1/5
(0) Avis des lecteurs (1) commentaire(s)

"Balance" montrait un Van Halen un peu hésitant musicalement et même assez déroutant par instants. Pour autant si l'on pressentait un peu que la machine était un peu enrouée, rien ne nous préparait au séisme qui s'est produit en Juin 1996 avec le départ de Sammy Hagar pour divergences musicales. Celui-ci est remplacé par David Lee Roth qui enregistre dans la foulée deux chansons pour un best of sorti en Octobre 1996. Mais la lune de miel tourne court, les frangins Van Halen se fâchent à nouveau avec DLR avant même la sortie de ce best of et annoncent l'arrivée surprise de Gary Cherone (Extreme). " III", comme pour signifier le début d'une troisième ère, arrive début 1998 et est finalement déjà handicapé avant même d'avoir été écouté, les fans alléchés par le retour de Diamond Dave attendant clairement un disque avec lui.

Malgré tout, le groupe semble très confiant. Eddy Van Halen affirme avoir trouvé un frère musicalement et cette petite troupe ne doute finalement pas du succès de son nouvel opus qui est très différent de tout ce qu'a pu faire Van Halen auparavant. Cherone a un timbre de voix qui change de ses prédécesseurs, plus grave et sombre, le ton est expérimental le plus souvent et le son est très brut. Et de fait "III", sans être un désastre complet, est très déroutant. Il contient peu de titres forts et Cherone a du mal à s'adapter au groupe. Quand il reste dans son registre vocal cela passe, mais quand il tente de sonner Van Halen la catastrophe n'est pas très loin.

Il ressort donc fort peu de bonnes choses et, malgré la sincérité de ses créateurs et la meilleure volonté du monde, il est difficile de lui accorder plus qu'une certaine sympathie. Il y a même une gêne certaine tant le tout est parfois à côté de la plaque. Cependant, en faisant abstraction d'un son garage très brouillon, quelques bonnes choses arrivent à tirer leur épingle du jeu en début de disque. Ainsi "Without You" et "One I Want" sont deux bons titres enlevés et bien rock sur lesquels Cherone est à l’aise, et qui permettent à Eddy de nous balancer quelques riffs et soli dont il a le secret. La suite est par contre plus tortueuse. "From Afar" est lent et trop long, "Dirty Water Dog" sonne comme une face B d’Extreme, et petit à petit on s’enfonce dans le très médiocre. "Once" et "Fire In The Hole" sont particulièrement faibles, tandis que "Year Of The Day" est interminable et mal chanté, le refrain étant même éprouvant à écouter. Enfin, "Ballot Or The Bullet" malgré des passages de guitares de qualité, ne décolle jamais faute encore une fois à un chant à côté de la plaque. En fin de disque, "How Many Say I", titre pop rock chanté en partie par Eddie, est très déroutant et fait même un peu honte tant il est médiocre, sonnant comme du mauvais Léonard Cohen. En fait, seule la ballade "Josephina" s’en tire un peu. Elle est douce et mélodique alors que Cherone se montre à son avantage dans ce style.

En fait, tout cela est bien trop sérieux et manque cruellement de fun, comme si Cherone avait amené avec lui un côté intello bien loin du Van Halen connu de tous, le groupe sonnant parfois comme les groupes pop-rock dans l’ère du temps, en y laissant son âme. "III" avait tout pour échouer et il y est parfaitement arrivé ! Van Halen, en s’éloignant de ses bases, se plante dans les grandes largeurs, non seulement artistiquement, mais l’échec sera aussi commercial, faisant vivre au groupe l’une des pires ventes de sa carrière. De fait, ce line-up va tourner court et se séparer dès 1999. Il en reste un disque maudit, rejeté par les fans et le groupe, curiosité qu’il faut écouter une fois au moins pour mieux comprendre cette époque trouble de Van Halen.


Plus d'information sur http://www.van-halen.com



GROUPES PROCHES:
CHICKENFOOT, EVIL (FIN), BEAUTIFUL BEAST, DAVID LEE ROTH, DRIVER, SAMMY HAGAR, XYZ, THE POOR, DEF LEPPARD, WILD WET

LISTE DES PISTES:
01. Neworld (01:45)
02. Without You (06:30)
03. One I Want (05:30)
04. From Afar (05:24)
05. Dirty Water Dog (05:27)
06. Once (07:42)
07. Fire In The Hole (05:31)
08. Josephina (05:42)
09. Year Of The Day (08:34)
10. Primary (01:27)
11. Ballot Or The Bullet (05:42)
12. How Many Say I (06:04)

FORMATION:
Alex Van Halen: Batterie
Edward Van Halen: Guitares / Claviers
Gary Cherone: Chant
Michael Anthony: Basse
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(1) COMMENTAIRE(S)    
 
THIERRY RLT
09/10/2020
 
43
0
Je l'ai beaucoup écouté pendant 1 an. A ce moment là, je n'avais que quelques CD avec moi et celui-là était dans le lot. Ca s'écoute. Ca ne vaut pas les albums du passé, mais il y a des bons passages. Sans être extraordinaire, j'aime bien le titre chanté par Eddy. Quand (rarement), je l'écoute, je saute quelques titres. L'album tire en longueur, notamment "Year Of The Day" qui est interminable.
Haut de page
LECTEURS:
2/5 (3 avis)
STAFF:
1.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
David Lee Roth rend hommage à Eddie Van Halen !!!
DERNIER ARTICLE
AU REVOIR EDDIE
Eddie Van Halen nous a quittés mais son héritage restera pour l'éternité.
 
AUTRES CHRONIQUES
INXS: INXS (1980)
ROCK -
MOTORHEAD: Hammered (2002)
HARD ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT VAN HALEN
VAN-HALEN_A-Different-Kind-Of-Truth
A Different Kind Of Truth (2012)
4/5
3.5/5
SONY BMG / HARD ROCK
VAN-HALEN_Best-Of--Volume-1
Best Of - Volume 1 (1996)
4/5
5/5
WARNER / HARD ROCK MELODIQUE
VAN-HALEN_Balance
Balance (1995)
3/5
2.5/5
WARNER / HARD ROCK MELODIQUE
VAN-HALEN_Right-Here-Right-Now
Right Here, Right Now (1993)
4/5
4/5
WARNER / HARD ROCK
VAN-HALEN_For-Unlawful-Carnal-Knowledge
For Unlawful Carnal Knowledge (1991)
4/5
3.3/5
WARNER / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020