ARTISTE:

OPETH

(SUÈDE)
TITRE:

STILL LIFE

(1999)
LABEL:

PEACEVILLE RECORDS

GENRE:

DEATH METAL

TAGS:
Concept-album, Dissonant, Growl
""
STEVENAKERFELDT (24.01.2012)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Cet album fait suite au très poétique "My Arms, Your Hearse", album qui aura donné naissance au style d’Opeth tel qu’on l’a connu jusqu’aujourd’hui, c’est-à-dire plus lourd que "Morningrise", et plus mélodique que "Orchid". A noter que, suite aux nombreux changements dans le line-up de la formation, Mikael Akerfeldt a composé la totalité de l’album seul. Il donne ainsi naissance à un concept-album dans lequel nous suivons les pérégrinations d’un homme qui, après avoir été chassé de son village pour athéisme, revient 15 ans plus tard pour retrouver l’amour de sa vie. La première chose qui frappe est l'amélioration notable de la production et de la recherche sonore du groupe, Mikael Akerfeldt et Peter Lindgren obtenant ainsi des sons de guitares tranchants et massifs.

L’album débute en beauté sur ‘The Moor’, un morceau typiquement opethien et teinté d’une ambiance épique, sombre et tragique (ainsi que d’une allusion à un célèbre groupe suédois des années 80…), ambiance que l’on retrouvera dans l’album par le biais de ‘Godhead’s Lament’ ou ‘White Cluster’. Cette atmosphère est l’une des marques de fabrique de Opeth, car inimitable.

Les riffs présents sur l'album sont bien plus lyriques qu'autrefois, même si certains passages possèdent des airs de "Deliverance" avec ses structures hachées (‘Serenity Painted Death’), et sont soutenus par un Martin Lopez impressionnant, enchaînant blasts et passages plus subtils avec une aisance à toute épreuve !
Malgré la rupture que constitue cet album, en particulier aux niveaux sonores et structurels, les Suédois n’oublient pas leurs anciennes productions, comme en témoigne ‘Moonlapse Vertigo’, un titre qui pourrait très bien figurer sur l’album "Morningrise" et qui n’est pas sans rappeler ‘The Night And The Silent Water’. En effet ce morceau se caractérise par une utilisation plus subtile de la charleston, peu de double pédale, moins de growls et des riffs plus verticaux, plus mélodiques.
Comme toujours, les Suédois incluent des morceaux plus calmes comme ‘Face Of Melinda’ ou ‘Benighted’, cette-dernière étant totalement en chant clair. L’album se clôt de manière remarquable avec 'White Cluster', un condensé des qualités de l’album avec un chant clair impeccable, une ambiance assez épique mais toujours aussi sombre.

"Still Life" pourrait à juste titre être qualifié d’ album de transition car situé chronologiquement entre deux chefs d’œuvre, à savoir "My Arms, Your Hearse" et "Blackwater Park". Cependant, il n’en est pas moins un album de grande qualité, très homogène, possédant un équilibre mélodie/violence bien plus marqué qu'auparavant, dans lequel les Suédois ont affiné leur style, tant au niveau technique que structurel, et ont acquis en maturité musical. Cependant, il est regrettable malgré tout que la basse de Martin Mendez soit si peu présente.


Plus d'information sur http://www.opeth.com





LISTE DES PISTES:
01. The Moor - 11:26
02. Godhead's Lament - 9:47
03. Benighted - 5:00
04. Moonlapse Vertigo - 9:00
05. Face Of Melinda - 7:58
06. Serenity Painted Death - 9:13

FORMATION:
Martin Lopez: Batterie
Martin Mendez: Basse
Mikael Akerfeld: Chant / Guitares
Peter Lindgren: Guitares
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
BAKER
26/01/2012
75
  0 0  
5/5
Pour ma part, ce fut LE choc, LE album qui fît tomber toutes les barrières qui se dressaient entre mes goûts et le chant death.' The Moor' est une chanson d'une puissance émotionnelle très rarement atteinte par un musicien quelqu'il soit.

Le son est parfois un peu sale, et le dernier titre, 'White Cluster', semble un peu en-deça du reste, mais cet album regorge de riffs et de mélodies assassins. Quitte à se botter le cul pour rentrer en force dans le milieu du métal dit "extrême", autant frapper fort et s'embarquer pour ces 65 minutes de poésie morbide. Certains d'entre vous ne regretteront pas les efforts consentis.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (4 avis)
STAFF:
4.1/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
OPETH: nouvel extrait de "In Cauda Venenum"
DERNIER ARTICLE
OPETH + MYRKUR - LE TRIANON (PARIS) - 22 NOVEMBRE 2016
Deuxième date après une vente éclair de la première jouée la veille, dans ce Trianon qui accueille les piliers du metal prog venus représenter leur dernier opus "Sorceress"...
DERNIERE INTERVIEW
OPETH (15 JUILLET 2019)
Opeth, figure incontournable du metal progressif suédois, sort son treizième album, "In Cauda Venenum". A cette occasion, nous sommes partis à la rencontre du leader charismatique Mikael Akerfeldt !
 
AUTRES CHRONIQUES
VENOM: At War With Satan (1983)
HEAVY METAL -
JETHRO TULL: A (1980)
ROCK - "A" nous offre un agréable assortiment de chansons vivifiantes avec deux, trois très belles réussites.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT OPETH
OPETH_In-Cauda-Venenum
In Cauda Venenum (2019)
4/5
4.3/5
NUCLEAR BLAST / METAL PROGRESSIF
OPETH_Sorceress
Sorceress (2016)
5/5
4/5
NUCLEAR BLAST / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Pale-Communion
Pale Communion (2014)
4/5
4.1/5
ROADRUNNER RECORDS / METAL PROGRESSIF
OPETH_Heritage
Heritage (2011)
3/5
3.5/5
ROADRUNNER RECORDS / ROCK PROGRESSIF
OPETH_Watershed
Watershed (2008)
5/5
4.4/5
ROADRUNNER RECORDS / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021