ARTISTE:

DANGER DANGER

(ETATS UNIS)
TITRE:

SCREW IT!

(1991)
LABEL:

EPIC

GENRE:

HARD ROCK MELODIQUE

TAGS:
FM
""
LOLOCELTIC (20.01.2012)  
4/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Deux ans après un premier album éponyme qui leur a permis de tourner avec des pointures telles que Kiss, Alice Cooper, Warrant ou Extreme, et forts du succès de leurs singles "Naughty Naughty" et "Bang Bang", les New Yorkais de Danger Danger sont de retour avec un "Screw It ! " voyant ses deux leaders (Bruno Ravel et Steve West) remplacer Lance Quinn à la production, Erwin Musper leur filant un coup de main au passage. Si la pochette traduit une ambiance toujours aussi festive, "Screw It ! " n’en voit pas moins le quintet faire évoluer sa musique, même si les principaux éléments sont toujours présents.

En effet, les mélodies sont toujours aussi entrainantes et les refrains aussi directs et efficaces. Cependant, à l’image de paroles qui feront bondir les féministes de tous les continents, la production se veut moins lisse et la plupart des titres s’orientent désormais majoritairement plus vers un Hard US mélodique et dynamique aux dépends d’éléments FM moins présents que sur le précédent opus. Sans être trop relégués en arrière-plan, les claviers cèdent malgré tout du terrain par rapport à la guitare d’un Timmons qui affirme ici un talent époustouflant, mêlant feeling et technique. Des titres tels que "Get Your S..t Together" ou "Horny SOB", au-delà de leurs titres, dénotent ainsi d’une approche plus cinglante et dynamique qui n’aurait pas eu sa place sur le précédent opus, et ce n’est probablement pas un hasard si les soli que Timmons y délivre sont parmi les tout meilleurs de cet album. Danger Danger s’aventure également sur des territoires un peu plus heavy avec un "Slipped Her The Big One" au riff aussi gras que son titre et à la ritournelle de claviers obsédante, ou un "Everybody Wants Some" au refrain hymnique.

Cependant, si l’évolution est évidente, elle n’est pas radicale non plus et le fun reste une composante incontournable de l’identité du combo US. Dans ce domaine, "Monkey Business" et son intro "Ginger Snaps" sont imparables, "Beat The Bullet", lui aussi doté d’une intro intitulé "C’est Loupé" acoustique et aérienne, se fait un brin mélancolique, alors que "Crazy Nites" nous sert un party-metal hyper accrocheur, et que "Don’t Blame It On Love" vient flirter avec le meilleur Bon Jovi. Les ballades sont également présentes en nombre, mais seule "Comin’ Home" mérite réellement le détour avec son mid-tempo très highway song avec ses éléments folk US. Pas originale pour un sou, "I Still Think About You" n’en reste pas mal foutue pour autant, bien que très Poisonesque. Par contre, "Find Your Way Back Home" et ses claviers champêtres trainent trop en longueur et lancent une fin d’album qui fera débat. En effet, même s’il s’agit de grosses blagues de potaches, le rap "Yeah, You Want It ! " et la reprise en chœur du refrain de "Get Your S..t Together" sur "D.F.N.S" ne plairont pas à tout le monde.

Si Danger Danger se laisse emporter par sa fougue et sa bonne humeur, flirtant ici avec la sortie de route, ceci ne doit pas faire ombrage à un album encore une fois parfaitement réussi. Les Américains réussissent ici à faire évoluer leur musique sans pour autant révolutionner leur identité et nous servent un nouvel opus qui, s’il ne révolutionnera pas le genre, n’en reste pas moins un incontournable pour tous les amateurs d’un Hard à la fois mélodique et énergique.


Plus d'information sur http://www.dangerdanger.com/





LISTE DES PISTES:
01. Ginger Snaps (Intro)/Monkey Business - 5:22
02. Slipped Her The Big One - 5:23
03. C'est Loupé (Prelude)/Beat The Bullet - 4:53
04. I Still Think About You - 4:36
05. Get Your S**t Together - 4:41
06. Crazy Nites - 4:14
07. Puppet Show - 1:20
08. Everybody Wants Some - 4:15
09. Don't Blame It On Love - 3:58
10. Comin' Home - 4:39
11. Horny S.O.B. - 3:22
12. Find Your Way Back Home - 6:14
13. Yeah, You Want It! - 3:34
14. D.F.N.S. - 0:50

FORMATION:
Andy Timmons : Guitares
Bruno Ravel: Basse
Kasey Smith: Claviers
Steve West: Batterie
Ted Poley: Chant
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
LUDIPY2899
21/01/2012
88
  0 0  
4/5
Excellent album sans temps morts, dans un style Hard FM de bonne facture, je connais moins les autres albums malheureusement ...
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
URIAH HEEP: Salisbury (1971)
METAL PROGRESSIF -
JOE BONAMASSA: A New Day Yesterday (2000)
BLUES -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DANGER DANGER
DANGER-DANGER_Revolve
Revolve (2009)
4/5
-/5
FRONTIERS RECORDS / A.O.R.
DANGER-DANGER_Cockroach
Cockroach (2001)
4/5
-/5
EPIC / A.O.R.
DANGER-DANGER_The-Return-Of-The-Great-Gildersleeves
The Return Of The Great Gildersleeves (2000)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / HARD ROCK MELODIQUE
DANGER-DANGER_Four-The-Hard-Way
Four The Hard Way (1997)
4/5
-/5
MTM / HARD ROCK MELODIQUE
DANGER-DANGER_Dawn
Dawn (1995)
2/5
-/5
AUTRE LABEL / GRUNGE
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021