ARTISTE:

JELLY FICHE

(CANADA)
TITRE:

SYMBIOSE

(2011)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
""
ARNAUD (02.12.2011)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

"Symbiose" est le deuxième album de la formation québécoise Jelly Fiche. Alors qu'une grande majorité de groupes de Rock Progressif font le choix de la langue Anglaise, Jelly Fiche persiste et signe ses dix nouveaux titres en Français.

Le groupe définit "Symbiose" comme un concept album qui nous raconte une histoire d'amour à travers l'espace temps, la quête de l'homme vers sa réalité, vers l'équilibre des mondes. Les textes sont travaillés et seule une écoute attentive permettra d’en apprécier la profondeur. Ils sont mis en valeur par la voix de SYD, sans faille, claire et puissante.

D’un point de vue musical c’est également le carton plein. Le groupe, constitué uniquement du guitariste Jean-François Arsenault et de SYD, a invité huit autres comparses sur ce projet. Ils sont venus avec dans leurs bagages de nombreux instruments allant du piano à la trompette en passant par le violoncelle et autres percussions. Devant tout ce déballage le danger serait de tomber dans le too much. Jelly Fiche évite intelligemment ce piège et distille des compositions harmonieuses.

Si les cinq premières plages sont d’une durée de moins de 5 minutes, les cinq dernières les dépassent toutes. Cette répartition est également la même pour l’accessibilité des titres. Si les premières plages capteront immédiatement et facilement l’auditeur, les titres de la seconde partie nécessiteront un peu plus d’attention.

Dès le très réussi 'Le Vide', les guitares de Jean-Francois Arsenault ponctuent l’ambiance musicale et alternent entre passages acoustiques et un son bien plus métallique. Les amoureux du piano devraient apprécier la belle ballade 'Eve'. 'Le marchand d’hommes' quant à lui aurait pu faire un peu plus de trois minutes sans que personne ne trouve rien à y redire. Pourtant c’est à ce moment là que ce titre prend toute sa valeur avec un petit passage jazzy et une nappe de saxophone puis un nouveau départ avant une reprise du chant pour un final époustouflant.

Je pense que 'Dualité' est le meilleur titre de cet opus. Le personnage évoque son passage de la vie à la mort. La poésie joue son rôle appuyé en cela d’un ensemble trompette/guitare qui aurait trouvé sa place sans aucun problème sur "Atom Heart Mother" de Pink Floyd. D'autres préféreront certainement le très envoutant 'Au Nom d'Apo Calypso' avec ses sonorités orientales originales très réussies.

En guise de conclusion, j’avoue être plus conquis par la seconde partie de ce CD qui permet une nouvelle fois d’affirmer que les groupes de rock progressif débutent les morceaux là où les autres les terminent. Jelly Fiche nous offre un album somptueux qu’il faudra savoir dominer. Nos cousins venus du Grand Nord nous démontrent qu’il est encore possible d’écrire dans la langue de Molière et de véhiculer de l’émotion.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/jellyfiche



GROUPES PROCHES:
AGUENAOU, GENESIS, MOON SAFARI, GIACOBBE, GABRY

LISTE DES PISTES:
01. Le Vide - 04:25
02. Expansion – 01:55
03. Genèse – 04:46
04. Eve – 04:51
05. Trahison – 04:21
06. Au Nom D’apo Calypso – 06:36
07. Les Amants Et La Guerre – 05:16
08. Le Marchand D’hommes – 07:51
09. Dualité – 07:58
10. L’autre Monde – 09:45

FORMATION:
Bertil Schulrabe (invité): percussions
David Carbonneau (invité): trompette
Eric Plante (invité): Claviers / saxophones, programmation et échantillonnage
Jean-François Arsenault: Guitares
Pierre-Olivier Dufresne (invité): violon
Sébastien Cloutier (invité): Claviers / piano et choeurs
Sheila Hannigan (invitée): Violoncelle
Syd: Chant / Basse
Sylvain "SLY" Auclair (invité): choeurs
Thomas Brodeur (invité): Batterie
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
LOLO_THE_BEST
02/01/2012
565
  0 0  
4/5
Après un "Tout ce que j'ai rêvé" de toute beauté, Jelly Fiche nous revient avec dix nouveaux morceaux. Et alors ? Allons droit au but : cette nouvelle production est une franche réussite. Une musique soignée, variée, servis par des instrumentistes hors pairs, un chant toujours aussi puissant et agréable, des changements de rythme, des solis. Rien que du bon. Alors pourquoi un 8.0 et pas un 9.0 ? Parce que "Tout ce que j'ai rêvé" avait mis la barre très haut, trop vite ? Parce qu'on ne trouve pas d'épic comme sur cet album, justement ? Un peu des deux, sans doute. Ceci dit, les productions prog en langue française de bonne qualité sont suffisamment rares pour ne pas hésiter un instant. Comme disait l'autre : à consommer sans modération !
CORTO1809
09/12/2011
  0 0  
3/5
Du prog francophone crânement enraciné dans la tradition des années 70, alternant dynamisme et délicates mélodies. En plus des références citées par Arnaud, le chant a un je-ne-sais-quoi de Mona Lisa tout ce qu'il y a de plus agréable.
7,5.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.8/5 (5 avis)
STAFF:
3.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
MINDDUST: Back Brothers (2011)
HEAVY METAL -
MICHAEL SCHENKER GROUP (MSG): By Invitation Only (2011)
HEAVY METAL - Ce ramassis de reprises exécutées sans passion ni touche personnelle, s’inscrit dans la longue liste de disques totalement inutiles que Michael Schenker sort depuis bientôt 20 ans.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JELLY FICHE
JELLY-FICHE_Tout-ce-que-j-ai-rêve
Tout ce que j'ai rêvé (2008)
5/5
5/5
UNICORN DIGITAL / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021