ARTISTE:

LACRIMOSA

(ALLEMAGNE)
TITRE:

LICHTGESTALT

(2005)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

METAL GOTHIQUE

TAGS:
Chant féminin, Chant grave, Choeurs, Oppressant, Romantique, Symphonique, Théatral
""
CORTO1809 (08.11.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Fidèle à sa cadence d'un album tous les deux ans depuis 1993 et "Satura", Lacrimosa revient en 2005 avec son nouvel opus: "Lichtgestalt" (Créature de lumière). Rappelons pour tous ceux à qui le groupe au clown triste ne serait pas familier, que Lacrimosa est à l'origine le one-man project de l'allemand Tilo Wolff, rejoint fin 1993 par la jeune finlandaise Anne Nurmi. Même si le combo officiel se résume à ce binôme, il est accompagné sur ses derniers albums de fidèles, que ce soit Jay P. à la basse, A.C. ou Manne Uhlig à la batterie mais aussi d'un orchestre symphonique, le Spielman-Schnyder Philarmonie, et des chanteurs du Rosenberg Ensemble Choir.

En effet, Tilo Wolff, bien qu'autodidacte, a développé au fil des albums un style de composition mêlant avec un art consommé des riffs hard-rock mâtinés métal à des mouvements d'un grand classicisme sonnant souvent comme du Mozart ou du Schubert. La musique est à la fois ample et énergique, se complaisant souvent dans de longs développements romantiques. Tilo Wolff chante dans la langue de Goethe et sa voix gutturale, profonde, se déchire parfois en cris pathétiques, renforçant la sombre mélancolie qui s'empare inexorablement de l'auditeur.

Si des prémices de musique classique ont toujours été sous-jacents dans les albums de Lacrimosa, la tendance s'est affirmée au fil du temps pour atteindre son apogée sur "Echos" où des titres comme 'Kyrie' ou 'Der Schrie Sind Verstummt' n'ont plus grand-chose en commun avec le rock.

Il semblerait qu'avec "Lichtgestalt", Lacrimosa amorce une nouvelle évolution dans sa carrière et durcisse un peu son propos musical. Certes, il ne se dépouille pas totalement de ses atours classiques, ainsi que le prouvent le splendide 'Hohelied Der Liebe', ses envolées célestes et ses longues et envoutantes digressions instrumentales. Dans une moindre mesure, le tragique 'Nachtschatten' et ses drapées de cordes peut lui aussi se revendiquer de ce courant. Mais, même s'il le fait en douceur, Lacrimosa est en train de tourner une page musicale, à l'exemple de 'Saphire' dont l'introduction empreinte de la douceur d'une clarinette fait long feu et cède la place à un déluge de décibels hargneux dégringolant d'une batterie furieuse et de guitares guerrières dignes des meilleurs groupes de métal. Le chant de Tilo Wolff n'est même pas très éloigné des grunts des groupes de death metal. 'Kelch Der Liebe' est un titre assez dansant malgré ses guitares très lourdes. La batterie se déchaine sur 'Lichtgestalt', un titre hard-rock où le chant éraillé est aussi sardonique que désabusé. Si 'My Last Goodbye' et 'The Party Is Over' sont deux titres plus mélancoliques, emplis d'une funeste solitude, 'Letze Ausfahrt : Leben' renoue avec la tendance rock lourd de l'album : des guitares grasses, une batterie qui frappe fort, Tilo Wolff qui éructe les mots plus qu'il ne les chante. Le discret tintement d'une cloche et les chœurs fantomatiques d'Anne Nurmi peinent à apporter une touche de légèreté.

La pochette, en noir et blanc comme de coutume, aurait pu servir d'avertissement. Aux grâces érotiques de jeunes femmes plus ou moins dénudées s'est substituée cette "créature de lumière" inquiétante aux ailes de chauve-souris déployées, symbolisant peut-être le passage d'un certain lyrisme, d'une certaine douceur, à une musique plus brutale, plus puissante. Si l'orchestre, après avoir imposé sa loi, n'est désormais plus qu'un magnifique écrin servant à étoffer les interventions des guitares et de la batterie, la musique de Lacrimosa n'a pourtant rien perdu de sa beauté tragique. "Lichtgestalt" est un très bel album qui entraine l'auditeur dans un univers torturé et envoutant.


Plus d'information sur http://www.lacrimosa.ch/



GROUPES PROCHES:
ANTONIUS REX, METUS

LISTE DES PISTES:
01. Saphire - 11:16
02. Kelch Der Liebe - 06:06
03. Lichtgestalt - 05:19
04. Nachtschatten - 07:08
05. My Last Goodbye - 08:11
06. The Party Is Over - 05:29
07. Letzte Ausfahrt: Leben - 05:44
08. Hohelied Der Liebe - 14:31

FORMATION:
Anne Nurmi: Chant / Claviers
Das Rosenberg Ensemble: Choeurs
Die Spielmann - Schnyder Philharmonie:
Jay P.: Guitares / Basse
Manne Uhlig: Batterie
Tilo Wolff: Chant / Claviers
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LACRIMOSA: Hoffnung
 
AUTRES CHRONIQUES
3 (USA): The Ghost You Gave To Me (2011)
ROCK - "The Ghost You Gave To Me" est de bout en bout une œuvre inspirée, homogène et riche. Sans doute l’album le plus réussi d’une discographie déjà impressionnante de régularité.
KANSAS: Freaks Of Nature (1995)
ROCK PROGRESSIF - “Freaks” semble avoir été composé avec un cahier des charges précis : violon et rythmique dopée. Pas forcément convainquant pour un groupe de la trempe de Kansas...
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LACRIMOSA
LACRIMOSA_Revolution
Revolution (2012)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / METAL GOTHIQUE
LACRIMOSA_Schattenspiel
Schattenspiel (2010)
3/5
-/5
AUTRE LABEL / AUTRES
LACRIMOSA_Sehnsucht
Sehnsucht (2009)
4/5
3/5
AUTRE LABEL / METAL GOTHIQUE
LACRIMOSA_Echos
Echos (2003)
5/5
4/5
AUTRE LABEL / METAL GOTHIQUE
LACRIMOSA_Fassade
Fassade (2001)
5/5
4/5
AUTRE LABEL / AUTRES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020