.
.
GROUPE/AUTEUR:

KANSAS

(ETATS UNIS)

TITRE:
SOMEWHERE TO ELSEWHERE (2000)
LABEL:
MAGNA CARTA
GENRE:
ROCK PROGRESSIF

"Pour la première fois depuis longtemps, Kansas fait du Kansas ! Rares sont les groupes qui peuvent se vanter de réussir leur come-back pour leur trentième anniversaire."
ABADDON - 04.11.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Suite de notre grand feuilleton Kansas, ou “Les aventures de Kerry (Livgren) et Steve (Walsh)” ! Après les épisodes “Kerry et Steve travaillent ensemble dans l’enthousiasme”, “Kerry et Steve se brouillent”, “Kerry continue tout seul”, “Steve reprend l’affaire”, voici “Le retour de Kerry parmi tous ses amis”, avec la parution en 2000 de l’album “Somewhere To Elsewhere”.

Pour les fans historiques du groupe, l'album apporte une grande nouvelle : la reformation du line-up originel (même si Dave Hope n’est présent que sur deux des titres présentés ici). Par contre, Steve Walsh, bien que crédité sur toutes les chansons (moins une, avec ‘Look At The Time’, unique prestation de Billy Greer au micro), ne tient pas les claviers et n’a aucunement participé à l’écriture de l’album - raison officielle : trop occupé par la réalisation de son album solo “Glossolalia”, paru la même année.

Kerry Livgren est donc aux commandes, avec une volonté évidente de faire revivre l’esprit du Kansas des années 1974-80. Et le résultat est là : pour la première fois depuis longtemps (“Audio-Visions”, soit 20 années !), Kansas fait du Kansas ! L’album est bourré de clins d’œil à la période d’or du combo américain, dès le titre d’ouverture, intitulé ‘Icarus II’ en référence à un morceau de “Masque”, mais aussi tout au long de l’album, avec de larges réminiscences de ‘Cheyenne Anthem’ (“Leftoverture”) dans ‘Distant Vision’, ou de ‘Magnum Opus’ (“Leftoverture”) et de ‘Song For America’ dans ‘When The World Was Young’, ou encore de ‘People Of The South Wind’ (“Monolith”) dans ‘Myriad’.

“Somewhere To Elsewhere” ne possède quand même pas le souffle des grands albums du groupe : peut-être le manque d’implication de Steve Walsh dans les compositions se fait-il sentir... Celui-ci n’a par ailleurs plus la même qualité vocale qu’auparavant : le magnifique chant clair qui faisait toute sa particularité a pris un ton plus rauque, les montées dans les aigus se font plus ardues et il a souvent recours au vibrato. Il garde cependant une belle présence, tout au service des compositions, qui révèlent de jolies trouvailles : ‘Icarus II’, ‘The Coming Day’, ‘Myriad’ et ‘Distant Vision’ sont des titres très honorables dans la discographie de Kansas, très progressifs, avec leur touche typique de violon.

Ne boudons donc pas notre plaisir : “Somewhere To Elsewhere” est un beau chant du cygne qui renoue avec les grandes heures d’un combo qui a marqué de son empreinte la fin des seventies. Rares sont les groupes qui peuvent se vanter de réussir leur come-back pour leur trentième anniversaire !

Plus d'information sur http://www.kansasband.com



GROUPES PROCHES:
ANTIDEPRESSIVE DELIVERY, PAVLOV'S DOG, MAN ON FIRE, ASTRAL TRAVELLERS, PROCOL HARUM, TIMELINE, ARC ANGEL, MASTEDON, SHADOW CIRCUS, STYX

LISTE DES PISTES:
01. Icarus Ii - 07:17
02. When The World Was Young - 05:50
03. Grand Fun Alley - 04:38
04. The Coming Dawn (thanatopsis) - 05:44
05. Myriad - 08:55
06. Look At The Time - 05:37
07. Disappearing Skin Tight Blues - 07:02
08. Distant Vision - 08:48
09. Byzantium - 04:15
10. Not Man Big - 07:39
11. Geodesic Dome - 01:24


FORMATION:
Billy Greer: Basse
Kerry Livgren: Guitares / Claviers
Phil Ehart: Batterie
Rich Williams: Guitares
Steve Morse: Guitares
Steve Walsh: Chant / Claviers


TAGS:
Symphonique
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC KANSAS
DERNIERE ACTUALITE
KANSAS: Nouvelle vidéo
Toutes les actualités sur KANSAS
DERNIERE INTERVIEW
Quasiment 50 ans de carrière dans les jambes et Kansas est pourtant toujours là ! De retour avec l'excellent "The Presence Of Absence", le chanteur Ronnie Platt est revenu pour nous sur la sortie du 16ème album studio du groupe !

NOTES
3.8/5 (5 avis) 4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
AIRBAG: All Rights Removed (2011)
ROCK PROGRESSIF Une fois de plus, laissez vous envahir par la délicatesse et la plénitude des compositions floydiennes d'Airbag.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
THE WHO: Tommy (1969)
ROCK Tommy est un disque qu'il faut posséder.
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT KANSAS
KANSAS_The-Absence-Of-Presence
The Absence Of Presence (2020)
3/5
3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_Wheels-And-Other-Rarities
Wheels And Other Rarities (2018)
2/5
-/5
EPIC / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_The-Prelude-Implicit
The Prelude Implicit (2016)
4/5
4.3/5
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
KANSAS_Device--Voice--Drum
Device - Voice - Drum (2002)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK
KANSAS_Always-Never-The-Same
Always Never The Same (1998)
2/5
3/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
 
.
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020