ARTISTE:

FLAMING ROW

(ALLEMAGNE)
TITRE:

ELINOIRE

(2011)
LABEL:

PROGRESSIVE PROMOTION

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album, Symphonique
""
TONYB (12.10.2011)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Un artiste qui, après quelques expériences en groupe ou en solo dans le domaine du métal progressif, se met en tête de réaliser un concept album racontant une histoire, confiant les différents caractères à une pléthore de chanteurs, conviant par la même occasion une véritable dream-team à ses côtés. Cela vous rappelle quelqu'un ? Certes, Elinoire ne nous propose pas de moments "cosmiques", mais l'analogie avec Arjen Lucassen et son projet Ayreon est évidente, tant dans la démarche que dans le résultat.

Elinoire, premier projet de Martin Schnella sous le nom de code Flaming Row, est donc un album concept contant l'histoire d'un jeune couple dont la femme décède en mettant son premier enfant au monde, histoire déclinée sur fond de métal progressif symphonique.

Après une brève introduction suivie d'un premier chorus annonciateur de la suite, les guitares se mettent en route sur une Overture portant on ne peut mieux son nom ; n'étant pas spécialement fan de ce genre de prouesses techniques, force est de m'incliner devant la dextérité, la précision et surtout l'inspiration déroulées dès ces premières mesures.

Et ces saillies instrumentales vont être légion tout du long des 80 minutes de l'album. Mais attention, loin du côté démonstratif parfois vain d'un Satriani, ces passages instrumentaux s'intègrent à merveille dans la globalité du projet, servant le plus souvent de lien naturel entre les différentes parties de l'histoire.

Celles-ci sont déclinées autant par le biais de passages véritablement techniques, que sous la forme de véritables hymnes aux mélodies soignées et chorus symphoniques impressionnants (Lea's Delivery, Adam's Theme). Le métal en fusion n'est bien sûr par le seul style proposé par Martin Schnella ; comme Lucassen, il alterne avec bonheur, et parfois au sein d'un même titre, parties acoustiques romantiques à souhait chantées par ses interprètes féminines, et death métal du meilleur tonneau (Rage of Despair, Time Mirror), hurlements et grognements en prime.

Si l'on excepte la dernière plage venant récapituler et conclure en beauté son histoire, Elinoire enchaîne les titres plutôt courts mais à la construction très progressive, proposant des rebondissements constants, à même de maintenir en éveil tous les capteurs auditifs tout du long de l'expérience. Les guitares se taillent bien entendu la part du lion, mais sans jamais (trop) agresser l'oreille des amateurs de musiques plus délicates. Review nous emmène même quelques courts instants du côté du Pink Floyd dernière époque.

Faisant osciller le curseur entre l'Ayreon de Y, Nightwish ou encore le Caamora de Clive Nolan, Flaming Row varie à merveille les styles et les ambiances. Et quand même bien même une certaine "pompe" rejaillit régulièrement au fil des nombreux chorus symphoniques, cette majesté ne s'avère ni lourde, ni lassante.

Loin de se contenter d'être une pâle copie de la référence Ayreon, Flaming Row nous propose un album dense, varié, d'accès plutôt aisé et apte à plaire au plus grand nombre, le béotien en attente de mélodies percutantes et rapidement assimilables, tout comme l'amateur exigeant en recherche de rebondissements progressifs, avec tout ce que ce dernier adjectif implique. Une vraie réussite.


Plus d'information sur https://www.facebook.com/flamingrow/





LISTE DES PISTES:
01. Elinoire's Theme (1:35)
02. Initiation Fugato (2:04)
03. Overture (3:05)
04. First Day (4:09)
05. Nightingales Chirp (4:01)
06. Do You Like Country Grandpa? (2:38)
07. Lea's Delivery (7:54)
08. Elinoire (5:34)
09. Rage Of Despair (5:52)
10. Adam's Theme (4:23)
11. Neglected Garden (3:01)
12. Time Mirror (5:47)
13. Watershed (1:53)
14. Review (5:24)
15. Unearth The Truth (6:05)
16. Father's Theme (0:29)
17. Farewell (2:30)
18. A Place To Review Your Soul (13:28)

FORMATION:
Ali Neander: Guitares
Andreas Schock: Guitares
Billy Sherwood: Chant
Brendt Allman: Guitares
Denis Brosowski: Chant
Gary Wehrkamp: Chant
Gary Wehrkamp: Guitares
Gerrit Schwerthelm: Guitares
Jessica Schmalle: Chant
Jimmy Keegan: Chant
Jost Schlüter: Guitares
Kim Spillner: Chant
Kiri Geile: Chant
Markus Funke: Chant
Michael Lowin: Chant
Michaela Auer: Chant
Sandra Thielemann: Chant
Sascha Habich: Chant
Anne Trautmann: Chant
Billy Sherwood: Guitares
Brendt Allman: Chant
Chrissy Müller: Guitares
Kai Kleinewig : Basse
Kiri Geile: Chant
Lars Begerow: Chant
Marek Arnold: Claviers / Programmations, saxophones
Martin Schnella: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Mandoline, Banjo
Niklas Kahl: Batterie
Verena Klauke: Flute
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
4/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
REMORA: Scars Bring Hope (2011)
POST ROCK -
OMIT: Repose (2011)
DOOM -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT FLAMING ROW
FLAMING-ROW_The-Pure-Shine
The Pure Shine (2019)
4/5
-/5
PROGRESSIVE PROMOTION / ROCK PROGRESSIF
FLAMING-ROW_Mirage--A-Portrayal-Of-Figures
Mirage - A Portrayal Of Figures (2014)
4/5
4/5
PROGRESSIVE PROMOTION / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021