ARTISTE:

RUNNING WILD

(ALLEMAGNE)
TITRE:

THE BROTHERHOOD

(2002)
LABEL:

GUN RECORDS

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant aigu
""
NOISE (22.08.2011)  
1/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

En ce début des années 2000, Running Wild n'est plus que l'ombre de lui-même. Il aura suffit de quelques albums faibles, dont le précédent, "Victory", le plus mauvais de l'histoire du groupe, pour que le groupe perde une grande partie de son public, plus attiré par de jeunes formations de talent. De fait, l'annonce de ce 12ème album ne passionne plus grand monde: le groupe est sur un label subalterne de faible envergure et semble complètement passé de mode après 3 ans d'attente. De plus, la composition de Running Wild ne se résume officiellement plus qu'à un trio, Rolf Kasparek faisant toutes les parties de guitare, juste accompagné par un bassiste et le fameux Angelo Sasso à la batterie. Ce dernier est sensé être un pseudonyme mais il cache la dure réalité: le son ne laisse pas planer le doute sur le fait que Rolf a recourt à une boîte à rythme.

Comme une tentative de garder le navire à flots, "The Brotherhood" retrouve sur sa pochette, la piraterie qui a fait la gloire du groupe dans un lointain passé. Mais le résultat se place dans la lignée de "Victory", en plus médiocre encore, le tout étant en plus gâché par cet horrible son de batterie mécanique. Il ne reste donc pas grand-chose à retenir de cet album. Running Wild balance ses titres de heavy à l'allemande sans guère de convictions et d'inspiration. L'ami Rolf semble vraiment complètement rincé et ne parvient à faire illusion que le temps de quelques chansons qui rappellent un peu l'âge d'or.

Ainsi surnagent "Welcome To Hell" et "The Brotherhood" dans le genre heavy-speed mélodique et classique. La première, avec un son digne de ce nom, a tout pour bien fonctionner avec son aspect direct et accrocheur. La deuxième, malgré un son de clavier Bontempi, est une belle chanson épique à l'ancienne, avec belle mélodie et bon refrain. Enfin, il y a "The Ghost", longue pièce historique et épique sur la vie de Lawrence d'Arabie, de belle facture même si elle n'atteint pas le niveau d'un "Calico Jack" ou d'un "Genesis". Elle fait tout de même plaisir en fin de disque, montrant un semblant d'ambition artistique après tant de médiocrité.

Mais tout cela n' apporte rien de bien neuf. Encore une fois, l'amateur doit se contenter d'avoir ici et là une chanson valable, et ne plus penser à voir le groupe éviter de trop se répéter, car il faut se rendre compte que même ces chansons n'auraient pas forcément eu leur place sur un des classiques du groupe. Le reste s'oublie vite, par pudeur pour ce qu'a pu réaliser Running Wild dans un passé pourtant pas si lointain. "Crossfire", "Siberian Winter", "Unation", ou le très mauvais "Dr.Horror" sont vraiment de très faible qualité, à peine des faces B ressemblant à de vieux fonds de tiroir et montrant un heavy pataud et sans imagination.

Le constat peut paraitre sévère mais il est franc et sincère pour un groupe qui a tant fait voyager ses auditeurs. "The Brotherhood" réussit ainsi l'exploit d'être encore plus mauvais que "Victory". Il confirme la chute infernale du groupe et d'un Rolf Kasparek qui, même s'il reste fidèle au heavy-métal, ne semble plus s'y intéresser vraiment et ne semble en tout cas plus capable de composer de vrais bons titres. Running Wild ressemble malheureusement de plus en plus à un malade en sursis que l'on fait survivre par amitié et fidélité.


Plus d'information sur http://www.running-wild.net



GROUPES PROCHES:
IRON MAIDEN, ACCEPT, HELLOWEEN, JUDAS PRIEST, U.D.O., EVIL WINGS, SAXON, RAGE, GALDERIA, GRAVE DIGGER

LISTE DES PISTES:
01. Welcome To Hell (04:36)
02. Soulstrippers (04:49)
03. The Brotherhood (06:51)
04. Crossfire (04:28)
05. Siberian Winter (06:29)
06. Detonator (03:53)
07. Pirate Song (03:18)
08. Unation (05:50)
09. Dr.Horror (04:55)
10. The Ghost (10:22)
11. Powerride (04:26) (Bonus Track)
12. Faceless (04:27) (Bonus Track)

FORMATION:
Angelo Sasso: Batterie
Peter Pichl: Basse
Rolf Kasparek: Chant / Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
DERNIERE ACTUALITE
RUNNING WILD: 1er extrait de "Rapid Foray"
 
DERNIER ARTICLE
Wacken Open Air 2018 - 3ème Journée - 03 Aout 2018
Pour sa 3ème journée le Wacken Open Air propose une nouvelle journée très riche avec en point d'orgue les pirates du heavy metal, Running Wild.
 
AUTRES CHRONIQUES
BLOODY PANDA: Summon (2009)
DOOM -
THE WHO: My Generation (1965)
ROCK - "My Generation" est un album qui a mal vieilli mais qui écrit néanmoins une page d'histoire du rock.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT RUNNING WILD
RUNNING-WILD_Rapid-Foray
Rapid Foray (2016)
2/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_Resilient
Resilient (2013)
3/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_Shadowmaker
Shadowmaker (2012)
1/5
-/5
SPV STEAMHAMMER / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_The-Final-Jolly-Roger
The Final Jolly Roger (2011)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / HEAVY METAL
RUNNING-WILD_Rogues-En-Vogue
Rogues En Vogue (2005)
2/5
-/5
GUN RECORDS / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020