GROUPE/AUTEUR:

IN FLAMES

(SUÈDE)

TITRE:
SOUNDS OF A PLAYGROUND FADING (2011)
LABEL:
CENTURY MEDIA RECORDS
GENRE:
DEATH METAL

""
MR.BLUE - 13.07.2011 - (0) Avis des lecteurs - (0) commentaire(s)
4/5
Autant être clair d'entrée de jeu... Si vous cherchez une musique qui vous décrochera la tête dans un headbanging furieux (comme celle du Early In Flames), passez votre chemin. Car même si avec cette nouvelle livraison In Flames reste In Flames et garde sa place en haut du pavé des formations de Metal actuel et ce quelque soit la sous étiquette que l'on peut bien lui coller, le groupe évolue encore en poursuivant le virage amorcé avec ASense Of Purpose.

Laissant de côté le matraquage continuel et brutal, Sounds Of A Playground Fading fait la part belle aux mélodies et aux tempi régulièrement plus posés. Par contre, et l'artwork le dévoile aisément, le froid spleen à la mode de Göteborg retrouve une place qu'il avait un peu perdu dans l'album précédent. Et cette ambiance doit beaucoup à Örjan Örnkloo, préposé aux samples et claviers, présent pour une fois dès le début du processus de composition et dont l'intervention est souvent prépondérante en intro et outro, apportant aux titres toute leur dimension.

L'intro de l'éponyme opener poser de suite le cadre. Douce et calme, à la jolie mélodie de guitare, elle installe l'ambiance avant d'éclater en mid tempo solide où il fait bon entendre de nouveau la voix de Friden. Les mélodies de guitares, toutes assumées ici par Björn Gelotte suite au triste départ de Jesper, restent directes et accrocheuses à l'image de celle du single "Deliver Us". Sur cette première moitié d'album, ce sont surtout les mélodies vocales qui nécessitent plus d'attention. Moins évidentes qu'à l'accoutumée sur les refrains comme les couplets, elles prouvent la volonté de Friden de tenter autre chose. Et c'est tout le processus de composition qui s'est vu ici modifié, le groupe enregistrant d'abord une démo complète de l'album, retravaillant chaque morceau ensuite pour n'en garder que le meilleur, sans répétition, ni superflu.

Sur un "All For Me" d'une belle envergure, slow tempo à la douce intro médiévale et aux couplets gavés d'un clavier filant le tournis, on entend un premier passage en chant clair très convaincant et vite addictif. Dans ces ambiances moins véloces, nous retrouvons "Fear Is The Weakness" qui convainc d'entrée de jeu et aurait pu figurer sur le précédent effort du groupe (oh le beau solo) ou "Where The Dead Ships Dwell" moins marquant avec ses sons electros et vrillants mais que le chant mi-clair et la superbe basse viennent vite rectifier.

Si la musique est très travaillée, le son l'est également et la qualité est bien présente. En atteste les plus costauds "The Puzzle" qui bien que bastonnant sec n'en oublie pas un final plus aéré d'une minute trente, le très In your face "Enter Tragedy" riche en cassures et dubs death suivi de "Darker Times" (ça groove du côté de la Suède !) et "Ropes", possédant des consonances Heavy Metal et qui révèlent un batteur toujours aussi inspiré. Sur la seconde, Anders Friden prend encore des risques, proposant un chant clair quasi constant pour un résultat fort agréable et musical. "A New Dawn", un classique, fait plaisir à retrouver en cette fin d'album, même si une fois de plus, elle se veut moins directe que les autres (à noter une très belle et originale association de cordes sur le pont et la reprise chantée, qui prouve une fois de plus qu'aucun titre n'est à jeter ici).

Et parmi les quelques titres qui vont surprendre à coup sûr, le premier Ovni de l'album s'intitule "The Attic". Il débute par une douce intro de guitare bluesy dans laquelle Friden chuchote des paroles inquiétantes et schizophréniques pour une ambiance qui colle au titre ("le grenier"). Et si ce morceau expérimente comme "The Chosen Pessimist" du précédent album, il se veut plus convaincant et surtout moins long, comme si le groupe avait cherché à ne garder que la substantielle moelle de la compo. Le second OVNI, tout aussi concis, est "Jester's Door" qui combine avec classe les sons electro avec un spoken words presque saturé sur une vraie batterie. Le 3ème est le "Liberation" final. C'est le titre qui avec "The New Dawn" nous fait sortir la tête de l'eau après ce voyage au cœur du doute et de la douleur, l'espoir après le spleen. Et c'est sous l'apparence d'une ballade qu'il nous arrive. Avec une voix totalement claire pour le coup et très chantante (on pense par moment à la nouvelle scène Rock américaine), il peut pour le coup déstabiliser les fans les plus ouverts d'esprits même si le résultat est à la hauteur du risque encouru. Après une courte intro de basse rappelant fortement la B.O de "The Thing" de Carpenter, une mélodie de guitare très chantante et surprenante de la part de Gelotte vient vous prendre la tête avec un plaisir non feint.

Bilan de la course ? Vous trouverez dans ce Sounds Of A Playground Fading dont la diversité ne fait que renforcer la cohérence, bien des qualités musicales couplées à une volonté de progression (ou de changement, appelez cela comme vous le voudrez) débouchant sur un album moins brutal et ponctué de chant clair. Les musiciens sont toujours là et n'ont rien perdu de leur qualité de jeu comme de composition et ceux qui suivent In Flames depuis Reroute To Remain ne devraient ne pas être déçus.

NDLA : Dans la version deluxe vous trouverez un DVD retraçant l'enregistrement de l'album. Moins long que celui de "A Sense Of Purpose" et non sous titré, il reste intéressant.

Plus d'information sur http://www.inflames.com/main.html



GROUPES PROCHES:
OMNIUM GATHERUM, THE RESISTANCE, DESTRAGE, THINK OF A NEW KIND, MAROON, SONIC SYNDICATE, HEAVEN SHALL BURN, SOILWORK, NORTHER, DARK TRANQUILLITY

LISTE DES PISTES:
01. Sounds Of A Playground Fading - 04:43
02. Deliver Us – 03:30
03. All For Me – 04:31
04. The Puzzle – 04:34
05. Fear Is The Weakness – 04:03
06. Where The Dead Ships Dwell – 04:27
07. The Attic – 03:16
08. Darker Times – 03:25
09. Ropes – 03:42
10. Enter Tragedy – 03:58
11. Jester's Door – 02:37
12. A New Dawn – 05:53
13. Liberation – 05:12


FORMATION:
Anders Fridén: Chant
Björn Gelotte: Guitares
Daniel Svensson: Batterie
Peter Iwers: Basse


TAGS:
Chant hurlé, Lourde
 
 
(0) AVIS DES LECTEURS
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Haut de page
(0) COMMENTAIRE(S)
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
Aucun commentaire. Soyez le premier à donner votre avis sur cette chronique ou sur cette production
Haut de page
EN RELATION AVEC IN FLAMES
DERNIERE ACTUALITE
IN FLAMES : Nouvelle lyric video
Toutes les actualités sur IN FLAMES
DERNIER ARTICLE
IN FLAMES - LE BATACLAN (PARIS) - 12 OCTOBRE 2014
Les Suédois d'In Flames ont défendu vigoureusement leur dernier opus plutôt controversé "Siren Charms" à peine sorti. Malgré une première partie qui aurait pu voir inverser les groupes, le quintet exécute une partition digne des meilleurs. Tous les articles sur IN FLAMES
DERNIERE INTERVIEW
Et de 13 pour les géants suédois du death metal ! Avec "I, The Mask", In Flames est de retour plus fort que jamais. Rencontre avec le chanteur Anders Fridén.

NOTES
- /5 (0 avis) 4/5 (6 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRONIQUE PRECEDENTE
OUTLOUD: Love Catastrophe (2011)
A.O.R.
 
CHRONIQUE SUIVANTE
ASH RA TEMPEL (ASHRA): Starring Rosi (1973)
ROCK PROGRESSIF
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT IN FLAMES
IN-FLAMES_I-The-Mask
I, The Mask (2019)
5/5
2.7/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
IN-FLAMES_Battles
Battles (2016)
3/5
2/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
IN-FLAMES_Siren-Charms
Siren Charms (2014)
2/5
-/5
EPIC / DEATH METAL
IN-FLAMES_A-Sense-Of-Purpose
A Sense Of Purpose (2008)
2/5
2/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
IN-FLAMES_Come-Clarity
Come Clarity (2006)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / DEATH METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2020