ARTISTE:

NEIL ARDLEY

(DEFAULT)
TITRE:

HARMONY OF THE SPHERES

(1978)
LABEL:

ESOTERIC RECORDINGS

GENRE:

JAZZ

TAGS:
Chant féminin, Concept-album, Instrumental, Jazzy, Old School
""
PETE_T (11.07.2011)  
2/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Neil ardley, compositeur/claviériste qui a vécu de 1937 à 2004, est l’auteur de quelques albums parus entre 1970 et le début des années 2000. "Harmony Of The Spheres" n'est pas une nouveauté à proprement parler puisqu'il est sorti en 1978 et qu'il vient de bénéficier d’une remasterisation (sans ajout de bonus) par le label Esoteric.

Quelques harmonies vocales féminines ("Fair Mirage" et "Towards Tranquility") permettront de ne pas ranger cet opus dans le tout instrumental. Accompagné par une équipe de luxe, plutôt issue de la planète du jazz, Neil Ardley a basé le concept de cet album sur l’idée que toutes les planètes en orbite produisent une note musicale particulière.

Qu’obtient-on d’une telle orientation ? Tout d’abord un son assez basique basé sur un trio batterie/claviers/guitare sans grand renouvellement au niveau des tonalités employées et qui sent malheureusement bon le début des années 80 (et cela malgré le travail de restauration parfait mené par le label). Ensuite, une grande lassitude qui fait suite aux morceaux dont le tempo est globalement lent, aux titres pas particulièrement inspirés ("Gliterring Circles") et aux compositions jazzy toujours agrémentées d'improvisations ("Headstrong , Headlong") voire entièrement construites sur celles-ci ("Soft Stilness And The Night").

Si l'apparition régulière d'un trio d’instruments à vent (trompette/clarinette/flûte) vient casser l'aspect monolythique de l'opus, ses interventions restent trop souvent anecdotiques pour espérer s’échapper de la candeur généralisée dans laquelle baigne l'album. Les talents de compositeur de Neil Ardley ne sont pas à remettre en cause... Seulement à notre époque, des disques de ce genre dont le propos a déja été maintes fois rabaché, ne suscitent pas l'engouement qu'ils ont pu avoir 30 ans auparavant.

Les années passent et certaines œuvres vieillissent plus mal que d’autres. S'il est intéressant de remettre sur le devant de la scène un artiste de cette qualité, il est aussi difficile d’effacer le poids des années. Un disque à considérer dans l’œuvre de Neil Ardley comme une porte d’entrée vers un monde beaucoup plus touffu et élevé que ce disque ne laisse paraître.


Plus d'information sur http://www.neilardley.com



GROUPES PROCHES:
-


LISTE DES PISTES:
01. Upstars All - 03:39
02. Leap In The Dark - 05:58
03. Glittering Circles - 06:29
04. Fair Mirage - 07:22
05. Soft Stillness And The Night - 07:26
06. Headstrong, Headlong - 07:10
07. Towards Tranquility - 08:44

FORMATION:
Barbara Thompson: Flûte, Soprano
Billy Kristian : Basse
Geoff Castle : Claviers / Piano
Ian Carr: Trompette
John Martyn : Guitares
Neil Ardley : Claviers
Norma Winstone & Pepi Lemer : Chant
Richard Burgess : Batterie
Tony Coe : Clarinette, Soprano
Trevor Tomkins : Percussions
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
ANTHRAX: We've Come For You All (2005)
THRASH - Un retour au premier plan après 2 albums en demi-teinte : réjouissant et efficace
PAGAN'S MIND: Heavenly Ecstasy (2011)
METAL PROGRESSIF - Pagan’s Mind réussit à se maintenir sur les sommets du genre, affirmant un peu plus son identité à chaque album, tout en étant capable de se renouveler.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021