ARTISTE:

NEMO

(FRANCE)
TITRE:

R€VOLU$ION

(2011)
LABEL:

QUADRIFONIC

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Concept-album
"Ce "R€volu$ion" ne peut que grandement satisfaire les fans de la première heure, et conquérir ceux qui ne connaissent pas encore le groupe."
ABADDON (21.06.2011)  
4/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Chic, un nouveau Nemo ! Et dans la continuité de l'excellent "Barbares", en plus ! Pour preuve, l'epic 'Loin Des Yeux', sous-titré 'Barbares, parties IX à XIII'. Ce nouvel opus, intitulé assez séditieusement "R€volu$ion", tiendra-t-il toutes les promesses de son prédécesseur ?

Dans la lignée de tous les albums de Nemo, "R€volu$ion" est un concept album, qui traite cette fois de la sujétion de l'homme à la société. Un propos ambitieux qui est à la fois une force et la faiblesse de l'ouvrage. Force quand les auteurs arrivent à alléger suffisamment le propos pour rester dans la suggestion, comme dans l'admirable 'Seul Dans La Foule', où le désormais quintette (David Zmyslowski est "titularisé" à la guitare, après moult concerts avec le groupe) réussit un atmosphérique de haute volée tout en finesse et virtuosité retenue. Faiblesse quand le discours s'appesantit - le texte de 'Loin des Yeux' est assez démonstratif en ce sens : saturé de bonnes intentions (" Quand certains prennent et ne laissent rien, les autres n'ont plus qu'à mourir de faim – quand certains usent et abusent de tout, les autres n'ont plus qu'à se laisser tomber à genoux"), mais assez border-line caricature, limite facilité schématique. Le fait n'est pas nouveau chez Nemo, il y a une candeur quasi-adolescente dans cette volonté de donner du sens au texte – une démarche ambitieuse, et parfaitement louable en soi. Mais quand le sens se fait plus lourd (ici, plus Politique, au sens noble du terme), l'auditeur se retrouve inévitablement plus exigeant. Ce défaut n'est en fait présent que dans les deux derniers titres de l'album ; ailleurs, en élaguant les propos, les auteurs ont réussi à trouver la bonne distance : 'Je Suis Un Objet' ou 'R€volu$ion' sont beaucoup plus efficaces avec moins de texte, et parviennent à trouver cet équilibre délicat et compliqué, ce qui est forcément très ardu à réaliser ; arriver à traduire des faits de société en chansons est un exercice auquel peu se sont risqués, mais où Nemo ne réussit que partiellement. 

Côté musique, Nemo est une fois de plus dans l'excellence. Le début de l'album enchaîne avec brio les calmes instrumentaux d'introduction ('Liberté, Egalité, Insurrection', 'Aux Portes du Paradis') avec des morceaux dynamiques, équilibrés, militants, où les magnifiques interventions de JPL à la guitare – on ne compte plus ses solos réussis ! - complètent parfaitement les claviers de Guillaume Fontaine. 'R€volu$ion' est un morceau compact, efficace, virtuose, enthousiasmant ! Vocalement, JPL s'expose un peu par moments ('Notes Pour Plus Tard'), avec des séquences quasi a capella qui montrent encore des limites, mais sa prestation au chant est tout à fait correcte. Il serait dommage de ne pas souligner la belle présence des autres musiciens, et notamment la précision de JB Itier, toujours impeccable. Il y a très peu de moments en creux dans cet album, hormis la séquence cornemuse vers la fin de 'Loin des Yeux', un peu longuette par manque de relief, et qui place cet epic un peu en dessous de son illustre prédécesseur 'Barbares'.

Au bilan, encore un très bel opus que ce "R€volu$ion" ! En vérité, cet album ne peut que grandement satisfaire les fans de la première heure, et conquérir ceux qui ne connaissent pas encore le groupe. Manque juste encore un peu d'épure dans les paroles pour atteindre le Nirvana, mais Nemo est très proche du but !


Plus d'information sur http://www.nemo-world.com





LISTE DES PISTES:
01. Liberté, Égalité, Insurrection - 02:19
02. Je Suis Un Objet - 05:42
03. R€volu$ion - 05/11
04. Aux Portes Du Paradis - 02:21
05. Seul Dans La Foule - 09:37
06. Chiens En Laisse - 05:36
07. Loin Des Yeux - 24:33
08. Notes Pour Plus Tard - 06:45

FORMATION:
David Zmyslowski: Chant / Guitares
Guillaume Fontaine: Chant / Guitares / Claviers / Flûte
Jean-baptiste Itier: Chant / Batterie
Jean-pierre Louveton: Chant / Guitares
Lionel B. Guichard: Chant / Basse
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
LOLO_THE_BEST
14/01/2012
565
  0 0  
5/5
Nemo est grand, tout simplement. Il n'y a pas un titre faible sur tout l'album. Le solo délicieusement amené de "Seul dans la foule" ou l'introduction ultra-dynamique mais mélodique de "Loin des yeux" sont des régals. Je trouve que la voix de JPL a encore progressé, gagnant en intensité sur certains couplets hardiment balancés. Nemo n'est-il pas tout simplement le plus grand groupe français du moment ? Poser la question, c'est déjà y apporter un début de réponse.
TOPPROG
24/06/2011
360
  0 0  
5/5
Trois ans après" Barbares" Nemo confirme tout son talent qui n'a rien a envier en matière de maitrise instrumentale et de créativité à ses homologues de prog/metal anglos/suédo/néerlandais.
Un disque encore plus abouti au niveau de la cohérence globale. Les 2 petits instrumentaux sont magnifiques.
Ma préférence va à "Seul dans la foule" avec sa belle montée en puissance (une ligne de basse curieusement évocatrice de celle de "Starless" de King Crimson...) et la fabuleuse guitare de Jean-Pierre Louveton, un très très bon qui confirme de disque en disque. JPL assure le chant et de mieux en mieux, rien à reprocher, même pour moi qui ne suis pas un fervent du chant fançais dans ce style musical.
"Loin des yeux" est consacré comme la suite de "Barbares" et cet opus de plus plus de 24 minutes se déploie avec une cohérence encore plus affirmée entre passages instrumentaux et chant. Et cerise sur le gâteau Guillaume Fontaine nous offre sa magnifique gaïta (cornemuse du nord de l'Espagne au son très profond dont les maîtres sont Carlos Nunez et Hevia) qui donne un côté celtique au morceau et une belle harmonie avec la guitare. Le discours musical est très varié, très riche entre moments calmes, metal et funky (Voir l'intro de "Je suis un objet"!) sans longueurs mégalomaniaques.

Le duo rythmique de JB Itier et Lionel B Guichard est irréprochable aussi efficace et puissant que dépourvu d'ostentation.
Apparait ici à la guitare sur 2 morceaux David Zmyslowsky que l'on a pu apprécier sur scène. La prise de son est irréprochable.
Bon pour machiner les mouches de Haute Loire (elles sont très coriaces!) hormis la gaîta on n'a pas trop d'innovation sonore par rapport au précédent opus, mais on tient bien un son unique finalement (ce qui fait la marque des grands) celui de Nemo.

Les paroles de JPL sont toujours intéressantes, après le thème de la guerre dans "Barbares" il est question ici de ce monde d'injustices dont nous sommes aussi bien acteurs que victimes.... Il est vrai que l'indignation n'est pas suffisante et qu'il serait temps de se révolter pour le bien des plus démunis d'ici et de par le monde.
Certes, le titre éponyme ne délivre pas un chant d'amour, plutôt un hymne à la Trust, mais.......
En tout cas du grand prog du grand Nemo à recommander sans limites !

TONYB
21/06/2011
  0 0  
5/5
Là où Barbares soufrait de quelques faiblesses, et notamment un titre bien en-dessous des autres (le Film de ma Vie), R€volu$ion apparaît plus homogène, et propose de surcroît quelques nouveautés dans le style bien établi de Nemo.
C'est tout d'abord l'excellent "Seul dans la Foule" et son ambiance très prenante, et puis une grosse touche celtique sur "Loin des Yeux", epic de 24 minutes qui passe comme une lettre à la poste entre les deux oreilles.
Une (nouvelle) belle réussite pour un grand groupe. Définitivement.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.2/5 (8 avis)
STAFF:
4.4/5 (7 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
NEMO: Sortie de "Présages 2018"
DERNIER ARTICLE
FESTIVAL PROG SUD 2010 - SAMEDI 15 MAI
Nemo + Baraka + The Watch
DERNIERE INTERVIEW
NEMO (26 OCTOBRE 2013)
Dans la grande Salle des interviews du Festival Prog en Beauce, trois de nos reporters ont accueilli Guillaume Fontaine et Jean-Pierre Louveton de Nemo, volontaires pour se prêter au jeu des questions-réponses.
 
AUTRES CHRONIQUES
RISING SHADOWS: Finis Gloriae Mundi (2011)
METAL GOTHIQUE -
TRIGON: 2011 (2011)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT NEMO
NEMO_Coma
Coma (2015)
3/5
5/5
QUADRIFONIC / ROCK PROGRESSIF
NEMO_Le-ver-dans-le-fruit
Le Ver Dans Le Fruit (2013)
4/5
4/5
PROGRESSIVE PROMOTION / ROCK PROGRESSIF
NEMO_La-Machine-A-Remonter-Le-Temps
La Machine A Remonter Le Temps (2010)
5/5
4.5/5
QUADRIFONIC / ROCK PROGRESSIF
NEMO_Barbares
Barbares (2008)
4/5
4.3/5
QUADRIFONIC / ROCK PROGRESSIF
NEMO_Si-Partie-2--L-homme-Ideal
Si Partie 2 - L'homme Idéal (2007)
4/5
4.5/5
QUADRIFONIC / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021