ARTISTE:

D PROJECT

(CANADA)
TITRE:

BIG FACE

(2011)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
"“Big Face”est un album techniquement très propre mais qui transmet finalement assez peu d’émotions."
ABADDON (29.04.2011)  
3/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Troisième effort de The D-Project, “Big Face” reprend la recette des albums précédents. Autour d’un effectif réduit - Stéphane Desbiens à la guitare, Matthieu Gosselin à la basse et Jean Gosselin derrière les fûts -, le guitariste canadien a invité quelques guests stars renommées pour attirer le chaland. Ici, rien de moins que l’immense Tony Levin (basse), Lalle Larsson (claviériste suédois, présent dans le dernier album de Karmakanic), Bartek Kossowicz, actuel chanteur de Quidam, et une vocaliste francophone moins célèbre dans nos contrées, Claire Vezina. Le mastering a été effectué par Andy Jackson, connu pour sa collaboration avec Pink Floyd. Pas de doute, Stephane Desbiens sait s’entourer !

Même si le jeu reste souvent centré sur la guitare de Stéphane, le propos est assez éclectique et nous fait naviguer du néo typique (l’intro de 'They') à la ballade ('Anger I'), en passant par des sonorités dance ('So Low'), des passages fusion ('Conspiracy' ou la fin de 'They', avec des interventions de sax), et parfois des passages quasiment métal ('Macondo'). Si la voix de Stéphane évoque souvent Roger Waters, les ambiances musicales rappellent parfois RPWL ('Big Face'), mais aussi Toto ('Macondo'), et évidemment Pink Floyd avec le son très gilmourien de la guitare, et les chœurs féminins souvent présents sur les refrains.

Tout ceci ne fait pas de “Big Face” un album particulièrement homogène, l’auditeur peinant à s’immerger dans des titres forcément disparates. Mais la qualité est là, à l’image de 'They', 'Big Face', 'Anger I & II' ou 'Conspiracy', bien réussis, même s’il est possible de moins apprécier certains passages à la limite de l’improvisation, qui auraient plus leur place en live qu’en studio. A côté de ces titres assez fouillés, se trouvent deux “hits” assez simplistes, accrocheurs mais musicalement quelconques, 'So Low' et 'Don’t Tell the Kids', dont la tonalité surprend et dénote, avec des facilités musicales trop évidentes pour interpeller l’amateur de progressif . Mieux vaut se raccrocher aux interventions de guitare de Stéphane, toujours pertinentes, même si ses prestations apparaissent parfois curieusement refermées sur elles-mêmes ('Anger I & II', au solo intimiste techniquement maîtrisé).

Et c’est peut-être là ce qui fait la limite de “Big Face”, un album techniquement très propre mais qui transmet finalement assez peu d’émotions. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter le titre final, chanté en français, dans lequel le solo de guitare, très technique, se retrouve fort décalé par rapport à l’ambiance intériorisée du départ. Ce hiatus constant entre technique et émotion a tendance à laisser l’auditeur un peu en marge, d’où un sentiment de relative déception.


Plus d'information sur http://www.thedproject.com/



GROUPES PROCHES:
DAVID GILMOUR, GENESIS, KING CRIMSON


LISTE DES PISTES:
01. They - 08:46
02. So Low - 03:40
03. Anger Part I & II - 09:19
04. Big Face - 07:47
05. Anger Part III - 02:34
06. Dont't Telle The Kids - 03:39
07. Macondo - 05:15
08. Conspiracy - 05:36
09. Poussiäre De Lumiäre - 04:25

FORMATION:
Jean Gosselin: Batterie
Matthieu Gosselin: Basse / Stick
Stéphane Desbiens: Chant / Guitares / Claviers
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
LOLO_THE_BEST
13/06/2011
565
  0 0  
2/5
De très bonnes idées dans cet album fort sympathique, mais aussi beaucoup de points gênants :
- Une propension à gâcher les morceaux par des détails qui tuent, par exemple le synthétiseur hors d'âge qui massacre complétement l'intro de "They"
- La voix du chanteur, inadaptée aux montées dans les aigus
- Quelques cassures de rythme trop artificielles pour s'insérer harmonieusement
Restent quelques titres forts dont "Anger part I & II" et le titre éponyme, avec de très bon soli de guitare et un chant inspiré.

KYTE
12/05/2011
65
  0 0  
4/5
Album qui tire dans toutes les directions! Quand même de très bon morceaux!!!
PETER HACKETT
29/04/2011
  0 0  
3/5
Je partage complètement l'analyse d'Abaddon.
La trop grande diversité des styles empêche de profiter pleinement de la qualité globale de l'album. J'espère que pour le prochain opus Stéphane saura nous proposer un œuvre plus cohérente comme c'était le cas avec "The Sagarmatha Dilemna". Sachant (mon petit doigt me l'a dit) que Stéphane a démarché les Suédois de Moon Safari pour qui lui fassent des voix sur un nouveau projet, je piaffe d'impatience !!

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.3/5 (7 avis)
STAFF:
2.8/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
D PROJECT: Nouvelle vidéo
DERNIERE INTERVIEW
D-PROJECT (27 octobre 2018)
A quelques instants de monter sur la scène du festival Prog en Beauce, Stéphane Desbiens, tête pensante du D Project, a répondu à nos questions, expressions et accent québécois compris !
 
AUTRES CHRONIQUES
HARD: Even Keel (2011)
HARD ROCK -
THENCE: These Stones Cry From Earth (2011)
METAL ATMOSPHERIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT D PROJECT
D-PROJECT_Find-Your-Sun
Find Your Sun (2018)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
D-PROJECT_Making-Sense
Making Sense (2014)
4/5
4.2/5
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
D-PROJECT_The-Sagarmatha-Dilemma
The Sagarmatha Dilemma (2008)
4/5
4.8/5
OZÉTA PRODUCTIONS / ROCK PROGRESSIF
D-PROJECT_Shimmering-Lights
Shimmering Lights (2006)
3/5
4.5/5
OZÉTA PRODUCTIONS / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021