ARTISTE:

ACCEPT

(ALLEMAGNE)
TITRE:

RUSSIAN ROULETTE

(1986)
LABEL:

RCA

GENRE:

HEAVY METAL

TAGS:
Chant aigu, Chant éraillé
""
NOISE (31.01.2011)  
3/5
(1) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Accept est clairement au sommet de sa gloire en cette année 1985. "Metal Heart" qui vient de sortir a enfoncé le clou et a confirmé le groupe allemand au sein des maîtres du heavy métal, et le ton plus américanisé , qui a fait tiquer quelques fans, n’empêche pas l’album d’être un monument du genre. Et de fait, donner une suite à un tel disque apparait assez délicat. Mais Accept ne perd pas de temps et compose ce 7ème album dès la fin 85, "Russian Roulette" voyant le jour début 1986. Ce disque voit le groupe poursuivre sur sa lancée, proposant un heavy métal certes bien rentre-dedans, mais avec toujours ce soucis de la mélodie et du refrain qui frappent fort, continuant ainsi à s’assagir de sorties en sorties.

Malgré tout, "Russian Roulette" est un disque fort solide et assez heavy. Accept n’est pas encore devenu Bon Jovi ! La voix d’Udo est toujours aussi tranchante et cisaillée, et au détour de quelques titres le groupe envoie encore la sauce avec véhémence. Cela étant, le disque est un poil moins bon que son glorieux prédécesseur. Il contient moins de tubes directs et plus de titres justes moyens. En fait, ce n’est finalement pas le côté FM qui gêne, mais plus le côté rapidement réalisé qui handicape cette 7ème réalisation.

"Russian Roulette" souffre en fait d’un ventre assez mou après un départ canon. Car avec "TV War" et "Monsterman", Accept nous balance deux très bonnes chansons aux allures de tubes en puissance avec refrains immédiats et faciles à mémoriser, riffs rapides et mélodiques, et d’excellents soli toujours aussi fins et inspirés. Après ce très bon début, on joue donc aux montagnes russes. Il n’y a rien de mauvais, mais après tant et tant de grands disques, l’auditeur et fan du groupe devient assez difficile et ne se contente pas juste de la moyenne.

Certes "Russian Roulette", "Aiming High" ou encore "Another Second To Be" sont de bons titres de heavy, mais sans le petit truc en plus. Seuls quelques passages retiennent clairement l’attention : les chœurs typiquement germaniques sur "Russian Roulette" ou le refrain de "Aiming High" par exemple. Et il y a enfin la chanson purement américanisé aux allures de ballades, "It’s Hard To Find A Way" qui fonctionne assez bien grâce au chant sombre et rocailleux d’Udo, très à l’aise dans le genre, alors que le côté FM du titre sonne un poil forcé pour convaincre tout à fait.

Mais le reste du disque est plus rapidement oubliable. "Heaven Or Hell", "Walking In The Shadow" ou "Stand Tight" ne laissent pas une impression forte. On sent que le groupe a rapidement composé sans soigner complètement le tout comme il en avait pris l’habitude.

"Russian Roulette" est donc une petite déception au regard du sans-faute jusque lors accompli par Accept. Malgré tout, il reste un disque très recommandable pour les amateurs du genre car, même un peu moins inspiré, Accept reste un très grand du genre, au-dessus de la moyenne. On sent quand-même le groupe à un tournant de sa carrière après tant de succès, et un peu hésitant sur la couleur musicale à adopter entre le heavy à l’ancienne et la face FM.


Plus d'information sur http://www.acceptworldwide.com/





LISTE DES PISTES:
01. T.V. War (03:27)
02. Monsterman (03:25)
03. Russian Roulette (05:22)
04. It's Hard To Find A Way (04:19)
05. Aiming High (04:26)
06. Heaven Is Hell (07:12)
07. Another Second To Be (03:19)
08. Walking In The Shadow (04:27)
09. Man Enough To Cry (03:14)
10. Stand Tight (04:05)

FORMATION:
Jörg Fischer: Guitares
Peter Baltes: Basse
Stefan Kaufmann: Batterie
Udo Dirkschneider: Chant
Wolf Hoffmann: Guitares
   
(1) AVIS DES LECTEURS    
MARC M
12/05/2013
  0 0  
4/5
Après un "Metal Heart" plus varié et bien plus mélodique que "Balls To The Walls", Accept repart sur les mêmes bases avec ce "Russian Roulette" : guitares acérées et rythmique en béton, que ce soit sur des rythmes rapides ou nettement plus lents, mélange inédit entre les vocaux aigus et très agressifs d'Udo Dirkschneider (qui sait se faire plus doux sur certains passages néanmoins) et ces chœurs graves splendides qui sont devenus la marque de fabrique du groupe, notamment sur les morceaux où percent quelques influences classiques. Wolf Hoffmann délivre des soli très mélodiques et construits mélangeant plusieurs sons de guitares (mais on n'a pas tous les crédits détaillés morceau par morceau comme sur "Metal Heart")...
La production est très claire, le son ample mais aussi chaleureux, ce qui est un exploit dans ces années-là, y compris dans le heavy metal !
Mais cet opus est peut-être encore supérieur à son prédécesseur, grâce à une inspiration mélodique constante et des textes intelligents.
Beaucoup de titres forts parsèment cet album, aux refrains ou aux motifs mélodiques imparables. "TV War" ouvre le bal sur un rythme très rapide... efficace et classique pour le groupe. "Aiming High" sur la face A reste dans le même style tandis que "Monster Man" aux chœurs graves reste sur un tempo plus modéré avec un refrain aujourd'hui classique, tandis que le morceau éponyme rappelle Ba
Sur ce qui fut un jour la face B du LP, Accept grave en ouverture ce qui reste son titre le plus long "Heaven Is Hell", titre lent et majestueux agrémenté d'orgue d'église avec un passage parlé au centre, une critique cynique de l'idée de Paradis alors que "l'Enfer est sur Terre", dont le thème longuement répété reste immédiatement gravé en mémoire. "Man Enough to Cry" est plus léger.
8,5/10.

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.7/5 (3 avis)
STAFF:
3.8/5 (5 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ACCEPT : Tournée européenne début 2022
DERNIER ARTICLE
ACCEPT + NIGHT DEMON - L'ELYSEE MONTMARTRE - 01 FEVRIER 2018
Deutsche Qualitat !!
DERNIERE INTERVIEW
ACCEPT (14 JUIN 2017)
De passage éclair sur Paris, nous avons rencontré Wolf Hoffman qui nous parle du dernier Accept...
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
MANILLA ROAD: Crystal Logic (1983)
HEAVY METAL -
YNGWIE MALMSTEEN: Relentless (2010)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT ACCEPT
ACCEPT_Too-Mean-To-Die
Too Mean To Die (2021)
5/5
3/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_The-Rise-Of-Chaos
The Rise Of Chaos (2017)
4/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blind-Rage
Blind Rage (2014)
2/5
4/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Stalingrad
Stalingrad (2012)
3/5
4.5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blood-Of-The-Nations
Blood Of The Nations (2010)
4/5
5/5
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021