LEMMY

(ROYAUME UNI)

LEMMY

(2010)
LABEL:

AUTRE LABEL

GENRE:

AUTRES

TAGS:
""
REDDUST (11.01.2011)  
3/5
(0) Avis (0) commentaire(s)
Un film sur Lemmy Kilmister peut paraître surprenant mais c'est en partant du postulat que Lemmy est une légende encore vivante du monde du rock'n'roll et qu'il est plus connu que son propre groupe, Motörhead (sic), que germa dans l'esprit de Greg Olliver et de Wes Orshoski l'idée de faire un film sur le bonhomme. Ayant obtenu l'accord du mythe en personne, les deux réalisateurs suivirent par intermittence Lemmy pendant trois ans et filmèrent plus de 400 heures d'images résumées en 2 heures de film. Film, est-il important de le souligner, dont le montage final fut soumis à l'approbation de Lemmy.

Ce film s'articule autour de deux axes essentiels. Tout d'abord, les réalisateurs tentent de montrer pourquoi Lemmy est un mythe. Et pour se faire, ils n'ont pas hésité à interroger quelques fans de Motörhead, ainsi qu'une pléthore de figures de la scène métal telles qu'Ozzy Osbourne, James Hetfield, Slash etc... Chacun y allant de son cirage de pompes, beaucoup de ces témoignages n'ont strictement aucun intérêt et ne servent absolument pas le film mais plutôt l'égo de ceux qui apparaissent.

L'autre axe de ce documentaire, et le plus intéressant car véritablement centré sur le sujet du film, est la présentation d'un Lemmy plus intime. Ainsi découvre-t-on pêle-mêle un Lemmy solitaire et sa passion des jeux comme le bandit-manchot, des évocations de cette icone du rock sur des sujets aussi divers que son rapport avec les femmes, son fils (qui apparaît à ses côtés dans une scène émouvante où Lemmy n'hésite pas à lui dévoiler pudiquement l'amour qu'il lui porte), le speed et la musique. Même le sujet douloureux de son éviction d'Hawkwind est abordé dans ce film. On (re)découvre l'appartement de Lemmy, ses collections d'objets et son intérêt pour les deux guerres mondiales. Même si les inconditionnels de Motörhead, au travers de ce film, n'apprendront certainement pas grand chose de nouveau sur Lemmy qu'ils ne sussent déjà, ce DVD les comblera assurément. Juste pour le simple plaisir de voir un Lemmy Kilmister en dehors de Motörhead et puis surtout pour le DVD bonus dont le détail figure ci-dessous.

Même s'il faut garder à l'esprit les difficultés de réaliser un film aussi ambitieux que celui-ci, avec toutes les contraintes inhérentes à ce genre de projet, on peut regretter certaines directions prises par les deux réalisateurs. D'abord, il est regrettable que l'entourage le plus proche de Lemmy, ceux qui le côtoient le plus fréquemment, dont les autres membres de Motörhead présents et passés, n'apparaissent pas plus ou pas du tout dans le film. Certes, le propos du film n'est pas Motörhead, mais sans ce groupe y aurait-il un mythe Lemmy ? Il aurait certainement été plus intéressant d'avoir un témoignage d'Eddie Clarke plutôt qu'une intervention vide de substance comme celle, par exemple, heureusement très brève, d'un Nikki Sixx (Mötley Crüe). Facilité scénaristique et racolage de spectateurs assurément. D'ailleurs, à vouloir ratisser large et à vouloir certainement s'adresser à un public plus important que les seuls fans de Motörhead, les réalisateurs donnent l'impression d'avoir cédé à la facilité. Il en est ainsi de cette invitation de Lemmy au concert de Metallica à Nashville qui, non dénuée d'intérêt, s'écarte quelque peu du sujet et sert plus l'ego de Metallica que le film.

On aurait aimé appréhender un peu plus ce qu'est la vie d'un Lemmy en tournée, assister à de vrais coups de gueule de sa part, en bref, aller plus avant dans la connaissance intime d'un Lemmy par toujours facile à vivre. Même si ce documentaire ne manque pas de très bons moments comme, par exemple, cette drolatique conversation avec Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters), et même s'il ne pouvait guère en être autrement, on pourra regretter le côté trop hagiographique de la réalisation. Quant aux bonus, ils sont pléthores, et si certains ne manquent pas d'intérêt (les road crew, l'interview de Clarke), d'autres sont franchement anecdotiques (les 50 ans de Lemmy), voir sans vraiment d'intérêt (entretien avec Triple H).

Les Bonus :
1. Motörhead en live : "Be My Baby", "Just' Cos You Got The Power", "Going To Brazil", "Killed By Death" (avec Danko Jones et Nina C. Alive"), "Iron Fist" et Ace Of Spades" filmés au Zitadelle de Berlin le 04/07/08 - "Whorehouse Blues" (soundcheck filmé à Moscou le 19/12/09 et live filmé au Ice Hall d'Helsinki le 11/12/07.
2. Metallica et Lemmy : intrégale de la répétition de Lemmy avec Metallica + "Damage Case" et "Too Late, Too Late" filmés live le 14/09/09 au Sommet Center de Nashville.
3. Les 50 ans de Lemmy avec Metallica : images d'archive + souvenir des membres de Metallica de cette soirée d'anniversaire.
4. Les débuts de Lemmy : remerciement d'avoir acheté le DVD et commentaire des deux réalisateurs sur certaines scènes du film.
5. Documentaire sur Lord Axsmith : courts entretiens avec un Phil Campbell facétieux.
6. Documentaire sur Mickey Dee : court entretien avec Mickey Dee.
7. Clarke - Kilmister - Taylor : long entretien avec "Fast" Eddie Clarke.
8. Rencontre avec l'équipe de la tournée : présentation des "Road Crew" de Motörhead et interprétation live de "We Are The Road Crew" par eux-mêmes.
9. Rencontre avec les Superfans : courts entretiens avec les ultra fans de Motörhead.
10. Triple H, entretien et scènes coupées : entretien avec la star du catch Triple H.
11. Lemmy, entretien et scènes coupées : entretien avec Lemmy.
12. Le court-métrage de Matt Sorum : entretien avec Matt Sorum qui a joué quelques temps avec Motörhead en remplacement de Mickey Dee.
13. Le bon côté de Lemmy : divers témoignages des bons côtés de Lemmy.
14. Lemmy en studio - naissance de "Motörizer".
15. Entretien complet entre Dave Grohl et Lemmy.
16. Entretien complet entre Billy Bob Thornton et Lemmy.
GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. DVD 1 - Lemmy Le Film
02. DVD 2 - Lemmy Les bonus

FORMATION:
Greg olliver: Réalisateur
Wes Orshoski: Réalisateur
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
2/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
BETRAY-ED: Forsaken Fairytales (2010)
METAL ATMOSPHERIQUE -
JOAN JETT: Flashback (1993)
ROCK -
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2024