ARTISTE:

A.S.A.P.

(DEFAULT)
TITRE:

SILVER AND GOLD

(1989)
LABEL:

EMI

GENRE:

A.O.R.

TAGS:
FM
""
LOLOCELTIC (30.11.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Il est parfois des albums qu'il ne faut pas aborder avec un à priori trop marqué. C'est le cas du "Silver And Gold" d'A.S.A.P., initiales du Adrian Smith And Project. En effet, lire le nom du guitariste de la vierge de fer laisse inévitablement envisager un Heavy-Metal de haut niveau comme savent nous en proposer régulièrement Steve Harris et sa bande. Seulement voilà, même s'il a pu peser plus que d'habitude sur la composition de "Somewhere In Time" et "Seventh Son Of A Seventh Son", Adrian Smith a malgré tout accumulé les frustrations et avait un besoin impérieux de pouvoir s'exprimer dans le cadre d'une œuvre plus personnelle. Il s'entoure alors de quelques amis, en particulier les guitaristes Andy Barnett et Dave Colwell, et le clavier Richard Young, avec qui il compose l'intégralité des 10 titres de cet album. D'autre part, après que Nicko McBrain ait finalement refusé de se joindre à l'aventure, c'est Zak Starkey, fils de Ringo Starr, qui s'installe derrière les fûts.

Alors s'il ne nous sert pas un métal mélodique et musclé, que nous propose le sextet ? A.S.A.P. œuvre dans des sphères allant d'un Aor dynamique ("You Could Be A King") à un Hard FM musclé au riff presque Heavy ("The Lion") sur lesquels Adrian pose sa voix rauque que nous pourrions situer entre celles Bryan Adams et de Bruce Springsteen. La présence de 3 guitares permet à la fois de mettre en place de belles harmonies ("After The Storm"), aussi bien qu'un mur impulsant une certaine puissance à l'ensemble ("Misunderstood"). Quant aux claviers, ils sont omniprésents comme c'est souvent le cas dans ce registre musical. Par contre, si les nappes aériennes sont un plus sur lequel viennent se poser des guitares plus accrocheuses ("Fallen Heroes"), et permettent de créer une ambiance mélancolique du meilleur effet ("Blood On The Ocean"), ils dérapent parfois vers des sonorités flirtant avec le ridicule ("Whishing Your Life Away" et son intro à la Level 42).

Il n'en reste pas moins que l'ensemble se tient très bien et nous offre quelques perles, comme le titre éponyme alternant couplets Aor et refrains plus catchy, le puissant et direct "The Lion" et le mid-tempo appuyé "After The Storm". Le reste, s'il ne révolutionne pas le genre, n'en est pas désagréable pour autant, flirtant parfois avec la New-Wave ("Down The Wire") ou la pop ("Kid Gone Astray") et restant entraînant la plupart du temps.

Une certaine baisse de régime sur sa deuxième partie et quelques fautes de goût empêchent cependant cet album de se positionner comme un incontournable du genre. Cela n'empêche pas Adrian Smith de nous pondre un opus à fois surprenant et intéressant, sur lequel les amateurs de Rock Mélodique auraient tort de ne pas poser une oreille.


Plus d'information sur http://www.myspace.com/adriansmithproject





LISTE DES PISTES:
01. The Lion - 3:54
02. Silver And Gold - 4:50
03. Down The Wire - 5:06
04. You Could Be A King - 3:38
05. After The Storm - 5:50
06. Misunderstood - 4:25
07. Kid Gone Astray - 4:24
08. Fallen Heroes - 4:32
09. Wishing Your Life Away - 4:05
10. Blood On The Ocean - 6:01

FORMATION:
Adrian Smith: Chant / Guitares
Andy Barnett: Guitares
Dave Colwell: Guitares
Richard Young: Claviers
Robin Clayton: Basse
Zak Starkey: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
TONY BANKS: Soundtracks (1986)
ROCK PROGRESSIF -
AGUA DE ANNIQUE: Live In Europe (2010)
ROCK -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022