ARTISTE:

ATHORN

(ALLEMAGNE)
TITRE:

PHOBIA

(2010)
LABEL:

AFM RECORDS

GENRE:

METALCORE

TAGS:
Chant aigu, Growl
""
VAL (08.11.2010)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Nouvelle sensation teutonne dont tout le monde parle actuellement, Athorn est un groupe hybride qui qualifie sa musique de métal symbiotique, en référence aux multiples influences de ses membres. Un terme barbare mais pas tout à fait hors de propos, tant les Allemands développent sur ce premier album un métal aux facettes aussi diverses que soigneusement entremêlées.

La première impression, globalement, est celle d'un mélange improbable entre la facette mélodique de Nevermore et Lamb Of God. Le chant clair très power de Carsten Frank se mue ça et là en grognements qui rappellent assez douloureusement une partie de la scène newmétalcorechose américaine. Pour autant, tout cela demeure assez éloigné d'un vulgaire néo-métal de basse extraction, grâce à une instrumentation de très bonne facture, dominée par une paire de guitaristes redoutables. A noter quelques très bons solis, notamment ceux de "Angel Of The Fall" et "The Ferryman", et l'excellente intro de "After The End", qui témoignent d'une musicalité travaillée. Les riffs sont dans l'ensemble convaincants, bien qu'ils peinent à se montrer réellement frappants, et le soutien de la section rythmique tourne parfois à l'engloutissement, ce qui n'aide pas à les rendre plus audibles, en dépit d'une production de qualité.
Le groupe s'amuse aussi à brouiller les pistes, en faisant intervenir des éléments tantôt issus du métal prog ("Humanitaze The Demon", ou encore le très théâtral "Schizophrenia), tantôt flirtant avec le thrash/death ("A Matter OF Time", "After The End"). Si la démarche est louable, le résultat l'est déjà un peu moins. On devine la formation sur le fil du rasoir, comme incertaine... Ceci dit, l'album semble pourtant cohérent, et aucune piste ne dépare vraiment ; mais une sensation d'inconfort et de déséquilibre perdure quoi qu'il en soit. Au fil des écoutes se dévoile une ambivalence entre mélodies et puissance brute, mûrement réfléchie mais qui laisse une désagréable sensation d'inachevé, comme si Athorn laissait la porte ouverte à de futures expérimentations. A moins qu'il ne s'agisse tout bonnement d'un réel problème de composition.

On a en effet le sentiment que les nombreuses influences présentes dans ce métal symbiotique n'ont pas toutes été correctement assimilées, certaines d'entre elles se retrouvant noyées par la profusion peu pertinente des autres. On regrettera par exemple que les parties instrumentales n'aient pas été plus développées, alors que le talent des musiciens leur permettait davantage de folies, au profit de rythmiques généralement banales et de couplets inutilement étirés, le chant bancal n'aidant pas à s'immerger dans les ambiances proposées.

En résulte un disque assez monolithique malgré une versatilité affirmée ; un disque qui aurait certainement gagné à construire une identité forte pour le combo, au lieu de se contenter de bien faire. Le potentiel est là, c'est une évidence, et certaines parties vraiment béton ne font que le souligner (le final de "From Beyond" par exemple, carré et efficace), mais il faudra à nos amis d'outre-Rhin bien plus que ce Phobia maladroit pour s'imposer sur la scène internationale. On a presque l'impression que le groupe se retient, par peur d'en faire trop peut-être, et qu'il se contente de titres assez formatés et sans saveur singulière. La hype qui entoure cette première réalisation, propagée par de grands noms (Jeff Loomis et Hansi Kürch, entre autres), n'est donc définitivement pas à la hauteur du produit. Dommage. Mais gardons un œil attentif, car Athorn refera certainement parler de lui à nouveau dans un an ou deux...


Plus d'information sur http://www.athorn.de/



GROUPES PROCHES:
NEVERMORE, MERCENARY, SANCTUARY


LISTE DES PISTES:
01. Angel Of The Fall – 04:29
02. Emperor Of Ruins – 04:40
03. Humanitaze The Demon – 05:34
04. Phobia ~ Prologue – 02:51
05. Phobia – 05:47
06. After The End – 04:36
07. A Matter Of Time – 04:12
08. From Beyond – 04:53
09. The Ferryman – 05:24
10. Schizophrenia – 07:29

FORMATION:
Carsten Frank: Chant
Sören Becker: Batterie
Stefan Schönebeck: Guitares
Thomas Maiwald: Basse
Tobias Liedke: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
ATHORN: Necropolis
 
AUTRES CHRONIQUES
HEAVY PETTIN': Lettin' Loose (1983)
HARD ROCK MELODIQUE - Si vous êtes un nostalgique du Hard Rock britannique des 80’s, revenez vers ce disque au cas où vous l'auriez oublié
AMBERIAN DAWN: End Of Eden (2010)
HEAVY METAL -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022