ARTISTE:

QUEEN

(ROYAUME UNI)
TITRE:

A KIND OF MAGIC

(1986)
LABEL:

EMI

GENRE:

ROCK

TAGS:
80's, Chant aigu, Epique, FM, Funky
""A Kind Of Magic" est probablement le disque le plus contrasté de Queen."
MARC M (03.11.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après "Flash Gordon", les membres de Queen sont de nouveau sollicités pour composer une chanson destinée au film "Iron Eagle", et surtout pour "Highlander". Mais on leur demande de vraies chansons et non pas une bande instrumentale, laquelle sera fournie par Michael Kamen et reste inédite à ce jour. En fait, les six morceaux qui apparaissent dans le film le sont ici dans des versions plus ou moins différentes. A côté de ceux-ci, le film faisait figurer "Hammer To Fall" et une reprise inachevée de "Theme from New York, New York".

"A Kind Of Magic" est probablement le disque le plus contrasté de Queen. Sur neuf morceaux, il n'y en a pas deux qui soient dans la même veine ! On dirait que chacun essaie de tirer le groupe vers les genres qu'il aime le plus. Taylor signe seul deux morceaux et en cosigne un troisième, le plutôt heavy mais très accrocheur "One Vision", avec son intro synthétique et son solo de guitare épileptique sur fond de batterie électronique. Ce dernier est signé curieusement par tout le groupe, un peu dans la veine de "Hammer To Fall", mais Taylor l'aurait majoritairement écrit. "A Kind Of Magic" est quant à lui plus léger. Mercury y aurait ajouté la ligne de basse typique, très ronde, un peu funk, qui contraste avec la mélodie superbe du couplet, les chœurs volontairement kitsch. Brian May y délivre deux solos plutôt compliqués avec sa fameuse sonorité harmonisée…

Mercury chante bien, malgré une certaine tendance à forcer sa voix, voire à s'égosiller ici et là, un défaut qui commençait à apparaître sur "The Game". C'est quelquefois le cas sur "One Year Of Love", une jolie mais assez sirupeuse ballade signée Deacon, aux arrangements orchestraux et où May ne joue pas. Fait assez exceptionnel, Queen fait aussi appel à un saxophoniste pour le solo central ! Ce qui était à l'origine la face A se termine avec deux collaborations Mercury/Deacon : "Pain Is So Close To Pleasure" est un morceau au tempo moyen entre soul et funk, très accrocheur, chanté entièrement en voix de fausset, qui rappelle quelque peu "Cool Cat" sur "Hot Space", une version assez moderne du style Tamla Motown. "Friends Will Be Friends" est une sorte d'hymne lent ressemblant un peu à "We Are The Champions" par l'atmosphère et le refrain (qui sert d'intro au morceau). La mélodie principale jouée à la guitare électrique par un May particulièrement lyrique sur un arrangement de piano est magnifique. Dommage que Mercury pousse un peu trop sa voix mais le morceau reste un des meilleurs moments du disque.

La face B s'ouvre avec l'un des chefs-d'œuvre de Brian May, la ballade symphonique "Who Wants To Live Forever" arrangée pour orchestre avec des chœurs grandioses et un Mercury plein d'émotion. May revient au gros hard rock sur "Gimme The Prize", qui inclut des dialogues du film. Probablement l'un des deux ou trois morceaux les plus lourds du groupe à ce jour, avec des solos de guitare explosifs mais un certain manque de mélodie. Sautant du coq à l'âne, Queen surprend avec le plus synthétique et rapide "Don't Lose Your Head" de Taylor qui rappelle ses 2 albums solos en date, et voit la participation de Joan Armatrading pour quelques chœurs. Enfin, c'est le thème principal du générique avec "Princes Of The Universe", un titre pas très long mais pourtant très complexe signé Mercury, étonnamment lourd et grandiose, bourré de ces chœurs typiques des premières années du groupe avec encore un solo impressionnant de May sur un break très rapide. Dommage que le morceau n'ait pas un thème vraiment accrocheur, mais il est original et ambitieux.

Par certains côtés, "A Kind Of Magic" sonne bien comme un disque des années 80 : beaucoup de synthés et Taylor continue à utiliser la batterie électronique (alors que sur scène, son kit est presque totalement acoustique). La basse est mise assez souvent en avant, ce qui permet de démonter à quel point Deacon est un instrumentiste talentueux au style fluide et au son très chaleureux. Il s'agit également du premier disque de Queen à sortir en CD.


Plus d'information sur http://www.queenonline.com/





LISTE DES PISTES:
01. One Vision (5:10)
02. A Kind Of Magic (4:24)
03. One Year Of Love (4:26)
04. Pain Is So Close To Pleasure (4:21)
05. Friends Will Be Friends (4:07)
06. Who Wants To Live Forever (5:15)
07. Gimme The Prize (kurgan's Theme) (4:34)
08. Don't Lose Your Head (4:38)
09. Princes Of The Universe (3:32)
10. A Kind Of 'a Kind Of Magic' (3:38)
11. Friends Will Be Friends Will Be Friends... (5:58)
12. Forever (3:20)

FORMATION:
Brian May: Chant / Guitares / Claviers / choeurs
Freddie Mercury: Chant / Claviers / choeurs
John Deacon: Basse / Claviers
Roger Taylor: Claviers / Batterie / choeurs, chant
Spike Edney (invité): Claviers
Steve Gregory (invité): saxophone sur "One year of love"
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
2.7/5 (3 avis)
STAFF:
3.3/5 (12 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
QUEEN lance son jeu pour mobile
 
AUTRES CHRONIQUES
CHRIS: Making Sense (2010)
ROCK PROGRESSIF -
STEVE HACKETT: Till We Have Faces (1994)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT QUEEN
QUEEN_Made-In-Heaven
Made In Heaven (1995)
5/5
4/5
EMI / HARD ROCK MELODIQUE
QUEEN_Innuendo
Innuendo (1991)
5/5
4.2/5
EMI / ROCK
QUEEN_The-Miracle
The Miracle (1989)
3/5
3.5/5
EMI / ROCK
QUEEN_The-Works
The Works (1984)
4/5
2.3/5
EMI / ROCK
QUEEN_Hot-Space
Hot Space (1982)
2/5
2/5
EMI / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021