ARTISTE:

LA MASCHERA DI CERA

(ITALIE)
TITRE:

PETALI DI FUOCO

(2010)
LABEL:

EDEL

GENRE:

ROCK PROGRESSIF

TAGS:
Old School, Symphonique
""
TONYB (29.10.2010)  
5/5
(3) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après un Luxade qui avait vu une évolution majeure dans la musique de La Maschera di Cera, le groupe accueillant un guitariste invité alors que les deux premiers albums en étaient volontairement dépourvus, la bande à Fabio Zuffanti nous revient avec sa quatrième livraison, Petali di Fuoco, pour laquelle le guitariste de l'épisode précédent se retrouve définitivement intégré à la formation.

Fino All'Aurora ouvre les hostilités de manière enjouée, pour ne pas dire joyeuse… et ce de manière plutôt surprenante, quand on se rappelle l'aspect parfois austère des deux premiers albums, et l'atmosphère plutôt sombre qui y régnait. Ici, les différents thèmes et leur mise en harmonie respirent la joie de vivre, et l'utilisation régulière de modes majeurs tout au long de l'album ne fera que confirmer cette tendance. Une nouvelle fois, Fabio Zuffanti nous démontre que la basse n'est pas qu'un instrument d'accompagnement destiné à planter les rythmes sur les temps forts de chaque mesure, son style virevoltant venant régulièrement en contrepoint mélodique de la performance vocale oh combien inspirée d'Alessandro Corvaglia.

Alternant passages plus mélancoliques (Tra Due Petali di Fuoco) et pures merveilles progressives (le duo basse/flûte de Discesa suivi d'un non moins formidable duo claviers/guitares !), La Maschera di Cera, sans renier ses travaux antérieurs et son style hérité des maîtres du progressif italien des 70's, s'ouvre à un public plus large, offrant un accès facilité à ses compositions. Arrangements sophistiqués, moins abrupts que précédemment, et surtout soli lumineux de guitare pour venir couronner des titres tous plus passionnants les uns que les autres. A ce sujet, je ne peux m'empêcher de vous citer notre ami Peter Hackett, au sujet des soli de Matteo Nahum, qualifiant ses différentes performances de, je cite, à même de filer des frissons à un bourreau de l'inquisition. Tout est dit !
Et pour ceux qui ne seraient pas totalement convaincus par la qualité de cet album, je vous suggère de jeter une oreille plus qu'attentive sur L'Inganno, véritable bijou de composition et d'arrangements : 7'20 mn de bonheur auditif, tout simplement.

Un mot enfin sur la construction de l'album et le positionnement des différentes plages, aspect régulièrement négligé par de nombreux groupes : rien de tout cela ici, puisque l'enchaînement des titres est totalement judicieux, avec notamment un morceau dynamique à souhait en ouverture, et une clôture on ne peut plus majestueuse avec La Notte Transparente.

Au vu du background de Fabio Zuffanti et de ce groupe, oserais-je parler de l'album de la maturité ? De la confirmation ? Ce qui est sûr, c'est que ces Petali di Fuoco vont vraiment mettre le feu aux oreilles adeptes de progressif inspiré, flamboyant et plein de surprises.


Plus d'information sur http://www.mascheradicera.com





LISTE DES PISTES:
01. Fino All'aurora (6:44)
02. D-sigma (4:14)?
03. 4.18 (1:37)?
04. Discesa (7:32)
05. Tra Due Petali Di Fuoco (6:07)?
06. L'inganno (7:20)
07. Agli Uomini Che Sanno Già Volare (4:37)
08. Il Declino (5:45)?
09. Phoenix (5:08)?
10. La Notte Trasparente (7:47)

FORMATION:
Agostino Macor: Claviers
Alessandro Corvaglia: Chant
Andrea Monetti: flûte, saxophone
Fabio Zuffanti: Basse
Matteo Nahum: Guitares
Maurizio Di Tollo: Batterie
   
(3) AVIS DES LECTEURS    
ABADDON
06/12/2010
  0 0  
5/5
Magnifique ! La quintessence du prog symphonique italien : musicalité, juste ce qu’il faut d’emphase, utilisation pertinente des instruments ... frissons garantis ! Tout comme il est impossible d’imaginer Lazuli chanter autrement qu’en Français, on adore l’emploi de l’italien dans ce registre théâtral mais pas surjoué. Un vrai coup de cœur !
BENOÎT
03/11/2010
525
  0 0  
4/5
Je vais tempérer les précédents et remarquables avis avec un simple 8, mais pourquoi donc puisque je suis globalement d'accord ?
En réalité, c'est la production qui me déçoit, mais pourquoi donc ? Je dois avouer écouter de la musique dans toutes les conditions : maison, boulot, transport en commun, dans la rue ou ma voiture. Dans les derniers cas où le bruit extérieur est si ce n'est dominant, du moins perturbant, cet album devient inaudible, on ne distingue plus ces fameux soli de guitare, la production manquant finalement de clarté, d'aération.
Bien sur, il n'est pas le seul à avoir ce "défaut" dans ces conditions "extrêmes", mais le concernant, c'est flagrant.

PETER HACKETT
29/10/2010
  0 0  
5/5
Vais-je citer Tony lorsqu'il me cite et répéter une fois de plus que les soli de guitare sont beaux à pleurer ?
Mais ce serait un peu court pour décrire tout le bonheur que me procure cet album à chaque écoute ! Les musiciens, du chant à la batterie, en passant par les claviers, la guitare, la flûte et la basse sont tous excellents et au service de compositions plus gaies que par le passé. La joie sied aux Italiens !!

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
3.8/5 (5 avis)
STAFF:
5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
LA MASCHERA DI CERA: Les détails sur 'S.E.I.'
 
AUTRES CHRONIQUES
STONE SOUR: Audio Secrecy (2010)
A.O.R. -
ALAN PARSONS: The Time Machine (1999)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT LA MASCHERA DI CERA
LA-MASCHERA-DI-CERA_Le-Porte-Del-Domani
Le Porte Del Domani (2013)
4/5
4.6/5
AMS/BTF / ROCK PROGRESSIF
LA-MASCHERA-DI-CERA_Luxade
Luxade (2006)
4/5
5/5
IMMAGINIFICA / ROCK PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022