ARTISTE:

JEFF HEALEY

(CANADA)
TITRE:

HELL TO PAY

(1990)
LABEL:

ARISTA

GENRE:

ROCK

TAGS:
Bluesy, FM, Guitar-Hero
""
LOLOCELTIC (29.10.2010)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Jeff Healey a fortement marqué les esprits avec son premier album ("See The Light") et sa présence à l'affiche et sur la B.O. du film "Roadhouse" avec Patrick Swayze. Même le légendaire Jeff Beck a demandé qui était ce guitariste capable de sortir des notes que lui-même n'arrivait pas à jouer ! Devant un tel torrent d'éloges, nombreux seraient ceux qui auraient renouvelé la même formule sur leur second opus, question de ne pas tuer la poule aux œufs d'or. Mais au-delà de son génie artistique, Jeff Healey a également du caractère et il s'est promis de ne jamais faire deux fois le même album pour permettre à sa musique d'être en constante évolution.

Ce "Hell To Pay" est donc le résultat de cette volonté, démarche facilitée par l'intérêt que de nombreuses pointures ont porté au prodige canadien après "See The Light". Pour commencer, la production est confiée à Ed Stasium dont la carte de visite est aussi longue que variée (Ramones, Talking Heads, Living Colour, Ratt, Soul Asylum, mais aussi Mick Jagger et Gladys Knight…) qui va offrir un son plus épais et plus puissant au JHB, permettant à chaque instrument d'être reconnu à sa juste valeur. D'autre part, même s'il n'apparaît pas dans le line-up officiel, Paul Schaffer vient étoffer le groupe avec ses claviers. Il est d'ailleurs épaulé par Bobby Whitlock et son Hammond sur 4 titres. La liste des invités est également impressionnante avec Mark Knopfler qui offre un "I Think I Love You Too Much" chaud et léger, sur lequel il vient poser sa voix et sa guitare à l'occasion de nombreux solis croisés ou parallèles avec le maître des lieux. Sass Jordan participe à l'ensemble des chœurs, alors que Monsieur George Harrison lui-même profite de la reprise du "While My Guitar Gently Weeps", dont il était l'auteur sur le double album des Beatles, pour lui aussi s'installer derrière le micro et la guitare, non sans avoir apporté Jeff Lynne (Electric Light Orchestra) dans ses bagages.

Un carnet d'adresse, aussi impressionnant soit-il, n'est pas forcement suffisant pour faire un grand album ! C'est vrai, mais il n'est pas non plus un handicap, et ce "Hell To Pay" vient le démontrer. Si l'évolution par rapport à son prédécesseur est incontestable, certains titres comme "Let It All Go" (reprise de John Hiatt dont 2 titres étaient déjà repris sur "See The Light"), ou la délicieuse ballade "How Long Can A Man Be Strong" restent cependant des points de repère qui rassureront les moins aventureux. Par contre, la puissance est au rendez-vous d'un "Full Circle" et d'un "Hell To Pay" aux refrains directs et accrocheurs, alors qu'un "I Can't Get My Hands On You" se fait carrément cinglant.

Si la fin d'album souffre d'une légère baisse d'intensité malgré la qualité des titres qui la compose, Jeff Healey et ses compagnons réussissent cependant à nous offrir un nouvel album incontournable, tout en réalisant l'exploit de conjuguer tradition et évolution. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si d'aussi grands noms se sont penchés sur la carrière du jeune guitariste aveugle dont les solis vous laisseront à nouveau pantois de feeling et de technique mélangés. "Hell To Pay" vient donc confirmer le talent exceptionnel de Jeff Healey qui marque déjà le monde du Blues-Rock de son empreinte.


Plus d'information sur http://jeffhealey.com





LISTE DES PISTES:
01. Full Circle - 4:13
02. I Think I Love You Too Much - 6:26
03. I Can't Get My Hands On You - 3:42
04. How Long Can A Man Be Strong - 4:27
05. Let It All Go - 3:45
06. Hell To Pay - 3:54
07. While My Guitar Gently Weeps - 5:15
08. Something To Hold On To - 3:58
09. How Much - 4:48
10. Highway Of Dreams - 4:48
11. Life Beyond The Sky - 4:54

FORMATION:
Jeff Healey: Chant / Guitares / Harmonica
Joe Rockman: Basse
Paul Shaffer: Claviers
Tom Stephen: Batterie
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
JEFF HEALEY: Heal My Soul
 
AUTRES CHRONIQUES
PINK FLOYD: Ummagumma (1969)
ROCK PROGRESSIF - "Ummagumma" reste l'un des meilleurs disques de Pink Floyd que tout amateur de bonne musique se doit de posséder dans sa discothèque. A lui seul, 'Careful With That Axe, Eugene' justifie l'achat de ce CD.
AUSPEX: Heliopause (2010)
METAL PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT JEFF HEALEY
JEFF-HEALEY_Holding-On-A-Heal-My-Soul-Companion
Holding On: A Heal My Soul Companion (2017)
4/5
4/5
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
JEFF-HEALEY_Heal-My-Soul
Heal My Soul (2016)
5/5
-/5
MASCOT LABEL GROUP / BLUES
JEFF-HEALEY_Last-Call
Last Call (2010)
5/5
-/5
AUTRE LABEL / JAZZ
JEFF-HEALEY_Songs-From-The-Road
Songs From The Road (2009)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / ROCK
JEFF-HEALEY_Mess-Of-Blues
Mess Of Blues (2008)
4/5
-/5
AUTRE LABEL / BLUES
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021