ARTISTE:

DREAMSCAPE

(ALLEMAGNE)
TITRE:

END OF SILENCE

(2004)
LABEL:

MASSACRE RECORDS

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant aigu, Technique
""
TORPEDO (28.01.2004)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Vivre de sa passion n’est pas chose aisée, surtout quand celle-ci cible la musique. Dreamscape est un groupe parmi tant d’autres qui s’en est rapidement rendu compte. Trois albums avec trois chanteurs différents et des problèmes avec leur précédent label qui ne leur a pas permis de promouvoir correctement leur album « Very » sont autant de raisons pour baisser les bras. Mais le musicien est quelqu’un de généralement têtu et ils ont finalement réussi à sortir ce « End Of Silence » que l’on attendait plus.

La première référence venant à l’esprit à l’écoute de leur précédente production « Very » était Dream Theater. Et étrangement, la première référence venant à l’esprit à l’écoute de « End Of Silence » se trouve être aussi Dream Theater… Mais à un degré encore supérieur.

L’arrivée de Roland Stoll au chant y est pour beaucoup. Sa voix puissante, aussi bien dans les aiguës que dans les graves, se trouve être dans le même registre que celle de James Labrie. Et lorsqu’il la pousse, la différence entre les deux chants est loin d’être évidente. Lorsque les compositions poussent le vice à se calquer sur les exercices de style de Dream Theater comme la même ligne mélodique chantée à l’octave ou les envolées typiques, il est difficile de ne pas être surpris devant une telle ressemblance. L’interprétation se veut tout de même moins lyrique et les envolées moins nombreuses, ce qui plaira à certains.

Pour ce qui est des différents morceaux, le constat est quasiment le même. Nombreux sont les passages ramenant directement à tel ou tel album de DT.

Au delà de ces considérations réductrices, il faut avouer que le résultat est plus que positif. Le jeu des musiciens est sans faille et les sensations sont au rendez-vous. Leur titre phare « The End Of Light » d’une vingtaine de minutes finira de vous en persuader. Malgré une intro symphonique, son contenu regroupe à peu près tout ce que le métal progressif a de meilleur : riffs agressifs et ravageurs ponctués par des parties calmes donnant libre cours à un piano expressif, solos prenants, refrains accrocheurs, breaks, etc.

Avec un nom et une musique aussi proche du grand frère qu’est DT et malgré l’excellent niveau de « End Of Silence », il est fort probable que Dreamscape se verra défini par certains comme un "clone". Pourtant, même si il manque d’un petit quelque chose pour apporter autant d’intensité qu’un « Awake » ou un « Images & Words », d’autres le verront sans doute comme le Dream Theater progressif qu’ils n’ont pas eu en 2003.


Plus d'information sur http://www.dreamscape.de





LISTE DES PISTES:
01. Clockwork - 06:14
02. Shorttime News - 05:46
03. The End Of Light - 20:49
04. All I Need - 03:35
05. Silent Maze - 07:33
06. Flow - 07:12
07. More Than - 06:22
08. Infected Ground - 07:47
09. You Don't Know Me - 07:02

FORMATION:
Benno Schmidtler: Basse
Berhard Huber: Batterie
Jan Vacik: Claviers
Roland Stoll: Chant
Wolfgang Kerinnis: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (1 avis)
STAFF:
3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
 
AUTRES CHRONIQUES
STEVE MORSE: Major Impacts 2 (2004)
GUITAR HERO -
ANGE: Le Cimetière Des Arlequins (1973)
ROCK PROGRESSIF -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT DREAMSCAPE
DREAMSCAPE_Everlight
Everlight (2012)
4/5
3/5
GENERATION PROG / METAL PROGRESSIF
DREAMSCAPE_5th-Season
5th Season (2007)
3/5
3/5
MASSACRE RECORDS / METAL PROGRESSIF
DREAMSCAPE_Very
Very (1998)
3/5
2.5/5
AUTRE LABEL / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2023