ARTISTE:

WEDINGOTH

(FRANCE)
TITRE:

CANDLELIGHT

(2009)
LABEL:

AUTOPRODUCTION

GENRE:

METAL PROGRESSIF

TAGS:
Chant féminin, Concept-album, Growl
""
CHILDERIC THOR (18.02.2010)  
4/5
(2) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

On peut reconnaitre au moins une qualité à Wedingoth : celle de ne pas avoir opté pour la facilité pour son premier opus. Un programme relativement long, des compositions à l'avenant et un genre, le métal progressif piloté par un chant féminin, définissent un certain nombre d'obstacles que les Français surmontent avec une maitrise déjà évidente.

Ce n'est pas du reste leur seule qualité. Une science de l'écriture qui leur permet de livrer de vraies chansons mémorisables et une chanteuse qui, outre le fait de posséder une voie puissante, sait chanter en anglais, capacité malheureusement pas toujours très courue chez ses congénères hexagonales, complètent notamment l'actif de cette formation qui réussit là où échoue par exemple un Syrens Call.

En dépit de sa longueur et d’une prise de son ( forcément) un peu faible, Candlelight s'écoute avec un grand plaisir. Il parcourt des étendues aux reliefs variés, balisés par de courtes plages instrumentales qui, il est vrai, n'apportent peut-être pas toujours grand chose ("Mirage", "Past To Present"...). Entre Morceaux de bravoure épiques et complètement progressifs (le puissant "Mission", l'apogée de l'album, "Diex Li Volt"),  perles plus émotionnelles ("Eclectic Harmony" au goût lointain de Within Temptation grâce aux lignes vocales de la jeune femme), décharges sombres enténébrées par quelques growls bienvenus ("From hell"), Candlelight n'ennuie jamais, passionne toujours et ce, quand bien même on peut noter la présence d'une (petite) minorité de titres à l'intérêt moindre, tels que "Reverie", un peu mou, ou bien "Oxigen".

De plus, cet essai est parfois empreint d’une gravité (ce "Candlelight" en dernière position, lourd, symphonique et dramatique, au final majestueux ), reflet d'un concept sombre basé sur l'avenir de l'humanité. Ces couleurs, il les doit beaucoup au chant émotionnel de Laura, à des années-Lumière de la vulgarité des Castafiores du dimanche. Elle est incontestablement un des atouts majeurs de Wedingoth, avec le jeu de guitare de Steve, incisif et qui a le bon goût de ne pas vouloir se prendre pour un virtuose du manche.

On pense parfois au méconnu Without Face, lorsque sa voix, Julie Kiss (To Mera) en était encore la vitrine. Une belle découverte donc et espérons que Wedingoth décroche rapidement un contrat car il le mérite vraiment. On en connaît (on ne citera personne) qui ont été signés sans atteindre un tel niveau.


Plus d'information sur http://www.wedingoth.com/



GROUPES PROCHES:
TO-MERA, DREAM THEATER


LISTE DES PISTES:
01. Intro - 02:45
02. Mission - 07:33
03. Utopia - 03:42
04. Edectic Harmony - 05:08
05. From Hell - 05:06
06. Mirage - 00:46
07. Diex Li Volt - 05:44
08. Past To Present - 00:53
09. Reveries - 04:52
10. Twilight - 07:08
11. Aftermath - 01:14
12. Oxygen - 04:27
13. Candlelight - 08:37

FORMATION:
Adrien: Batterie
Clément: Basse
Julien: Guitares
Laure: Chant
Steve: Guitares
   
(2) AVIS DES LECTEURS    
CORTO1809
13/07/2012
  0 0  
4/5
Une très bonne surprise que ce disque que j'avais écouté avec circonspection, n'étant a priori pas client de ce genre musical. Mais Wedingoth sait fait preuve de finesse, de douceur, de diversité tout en délivrant une musique énergique et parfois symphonique. Quant à la chanteuse, elle possède une voix qui trouve immédiatement ma corde sensible pour me faire frissonner.
EL_BIA
19/02/2010
  0 0  
4/5
Enjoué, Original, Varié, Saisissant, Profond, Oxygénant, mais aussi Touchant, Wedingoth sait mixer les styles, allant chercher diverses influences pour mieux les unir sous la bannière d'un Métal Progressif pêchu mené par une chanteuse aux prouesses renversantes.

Tantôt puissant et épique (Mission, Utopia), tantôt envoutant (Eclectic Harmony et ses allures floydiennes), tantôt excité et Dark (From Hell), tantôt apaisant (Oxygen et Reveries dans un registre Pop/Prog), ou bien tout simplement grandiose, emphatique, voire mélodramatique (Diex Li Volt, Twilight et le sublime titre éponyme Candlelight), ce premier album ne vous laissera pas indemne...

Candlelight ne peut que susciter l'enthousiasme, et laisse l'auditeur sur sa faim! L'inventivité du groupe est telle que l'on se demande bien ce qu'il nous proposera sur un prochain album que l'on espère bien d'ici là être subventionné par quelques labels afin de voir Wedingoth rivaliser avec les plus Grands!

Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
-/5 (0 avis)
STAFF:
4/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
WEDINGOTH: The Painter
DERNIERE INTERVIEW
WEDINGOTH (14 OCTOBRE 2016)
Pour son troisième album, Music Waves a rencontré le fondateur de Wedingoth Steve Segarra pour une interview passionnante...
 
AUTRES CHRONIQUES
HELLOWEEN: Unarmed - Best Of 25th Anniversary (2010)
AUTRES -
SIX MAGICS: Behind The Sorrow (2010)
METAL MELODIQUE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT WEDINGOTH
WEDINGOTH_Alone-In-The-Crowd
Alone In The Crowd (2016)
3/5
5/5
DOOWEET / METAL PROGRESSIF
WEDINGOTH_The-Other-Side
The Other Side (2012)
3/5
4/5
M-O-MUSIC / METAL PROGRESSIF
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021