ARTISTE:

PEARL JAM

(ETATS UNIS)
TITRE:

VITALOGY

(1994)
LABEL:

SONY BMG

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Intimiste
""
NESTOR (17.02.2010)  
3/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Avec “Vs”, PEARL JAM avait déjà commencé à s’affranchir du style qui avait fait sa renommée lors de la sortie de son premier album, en 1991. « Vitalogy » leur troisième disque, ne fait que confirmer, voir renforcer, cette tendance. Le groupe s’y montre moins évident et plus personnel. Moins évident, car le côté accessible des deux premiers albums a ici été considérablement gommé, comme en témoigne la quasi absence de singles potentiels. Plus personnel car le groupe évolue désormais dans un style de plus en plus intimiste et posé, où les chansons entrainantes s’effacent peu à peu au profit de titres plus sombres et plus torturés.

Il faut dire que PEARL JAM traverse une période assez difficile. La tournée « Vs » a exacerbé les tensions entre les membres du groupe et la communication entre eux est devenue quasi inexistante. Stone Gossard, qui faisait jusqu’alors office de médiateur et de leader, se désengage de ce rôle, et devant la place grandissante prise par Eddie Vedder, il envisage même de démissionner. Selon lui, « Vitalogy » est le premier album où le chanteur s’impose en tant que décisionnaire final. Si ces tensions ne suffisaient pas, le guitariste Mike McCready se fait hospitaliser durant les cessions d’enregistrement pour consommation excessive de drogues et d’alcool et le batteur Dave Abbruzzese est viré à l’issue de l’enregistrement du disque (auquel il n’a pas participé en totalité). De fait, cette situation chaotique déteint sur l’ambiance de l’album et sur le degré de maturité des titres (80% d’entre eux auraient été écrits 20 minutes avant l’enregistrement). Ainsi un titre comme « Bugs » a tout de l'improvisation avec un défaut de maîtrise patent. En ce sens, le groupe se rapproche des digressions musicales chères à Neil YOUNG sur scène. Malheureusement, il est alors bien loin de posséder le savoir faire du canadien en la matière.

Mais au-delà de ces errements quelques peu maladroits (parmi lesquels on pourrait également citer le court « Pry To » et « Stupid Mop »), PEARL JAM se fend tout de même de très bons titres à l’image de « Not For You », de l’excellente ballade musclée « Better Man », d’un « Tremor Christ » à la beauté nonchalante, ou bien de « Corduroy ». Malgré cette direction musicale qui fait la part belle à des compositions plus posées, le groupe montre qu’il est encore capable d'écrire des brûlots qui lorgnent vers le Punk Rock, à l’image des deux morceaux d’ouverture, « Last Exit » et le très bon « Spin The Black Circle ». Mais c’est lorsqu’il verse dans l’émotion que Pearl Jam arrive à tutoyer de nouveau la grâce avec un « Immortality » de toute beauté.

En dehors de la qualité très variable des titres présents sur ce « Vitalogy », c’est la qualité des textes de Vedder qui pourra interpeller. A l’exception notable de « Corduroy », il semble assez difficile de faire passer pour de la poésie et de l’art la pauvreté de ses textes. Le frugal « Spin The Black Circle », qui est censé être une ode à la gloire des disques vinyles, est a cet effet assez parlant…

Encore plus que « Vs », ce « Vitalogy » est un disque charnière pour le groupe. Au niveau commercial, c’est à partir de celui-ci que bon nombre de fans de la première heure se sont désintéressés d’eux même si au final, une fan-base plus homogène et fidèle a commencé à se construire. Au niveau artistique, il marque la prise de pouvoir d’Eddie Vedder et une affirmation de l’identité musicale du groupe qui s’oriente vers des univers plus intimistes et plus sombre. Bien que ce « Vitalogy », recèle quelques belle perles, il n’est certainement l’album par lequel il est recommandé de découvrir le groupe. Une semi réussite en somme...


Plus d'information sur http://www.pearljam.com/





LISTE DES PISTES:
01. Last Exit - 02:54
02. Spin The Black Circle - 02:48
03. Not For You - 05:52
04. Tremor Christ - 04:12
05. Nothingman - 04:35
06. Whipping - 02:35
07. Pry, To - 01:03
08. Corduroy - 04:37
09. Bugs - 02:45
10. Satan's Bed - 03:31
11. Better Man - 04:28
12. Aye Davanita - 02:58
13. Immortality - 05:28
14. Hey Foxymophandlemama, That's Me (stupid Mop) - 07:44

FORMATION:
Eddie Vedder: Chant / Guitares
Jeff Ament: Basse
Matt Cameron: Batterie
Mike McCready: Guitares
Stone Gossard: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4.5/5 (2 avis)
STAFF:
3.5/5 (4 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
PEARL JAM : Nouvelle vidéo
 
AUTRES CHRONIQUES
SOUTHERN CROSS: Down Below (2010)
METAL PROGRESSIF - L’ensemble de "Down Below" est d’une cohérence totale et d’un son proche de ce qui se fait le mieux en métal progressif. Mais ici la cohérence est synonyme de manque de prise de risque et de peu de variété dans les constructions.
NICKELBACK: Dark Horse (2008)
GRUNGE -
 
ECOUTE EN STREAMING
 
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT PEARL JAM
PEARL-JAM-_Gigaton
Gigaton (2020)
3/5
4/5
UNIVERSAL / ROCK
PEARL-JAM-_Lightning-Bolt
Lightning Bolt (2013)
4/5
4/5
AUTRE LABEL / GRUNGE
PEARL-JAM-_Backspacer
Backspacer (2009)
4/5
3.5/5
AUTRE LABEL / ROCK
PEARL-JAM-_Pearl-Jam
Pearl Jam (2006)
4/5
3.5/5
J-RECORDS / ROCK
PEARL-JAM-_Live-At-Benaroya-Hall
Live At Benaroya Hall (2003)
5/5
4.5/5
BMG / ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2022