ARTISTE:

TRUST

(FRANCE)
TITRE:

PARIS BY NIGHT

(1988)
LABEL:

CELLULOID

GENRE:

HARD ROCK

TAGS:
Bluesy, Live, Live
""
NESTOR (23.12.2009)  
4/5
(0) Avis des lecteurs (0) commentaire(s)

Après s’être séparés en 1985, les membres de TRUST vaquent avec bonheur à leur occupations personnelles. Nono accompagne l’Idole nationale belge sur scène et Bernie sort deux albums solo (l’excellent « Couleur Passion » en 1986, et le correct « En Avoir Ou Pas » en 1988). Mais au niveau Hard Rock, c’est morne plaine. Ironiquement, l’espoir va venir de l’étranger. Ce, alors même que l’incapacité du groupe à s’imposer durablement en dehors de la France avait contribué à précipiter leur séparation.

En effet, c’est en répondant à l’invitation des américains d’ANTHRAX que l’idée d’une reformation va germer dans l’esprit de certains des anciens membres de TRUST. Petit retour en arrière : les New-Yorkais d’ANTHRAX, tout auréolés du succès de leur précédent album, envisagent d’intégrer la reprise du « Antisocial » de TRUST dans leur quatrième album, « State Of Euphoria » (ils feront par la suite une autre reprise des français : « Les Sectes »). Ils prennent alors contact avec les français afin que ceux-ci participent à cette reprise et notamment les rejoignent sur scène pour interpréter ensemble ce titre à l’occasion du tournage d’un clip vidéo.

A l’issue de ces retrouvailles, Nono et Bernie décident de retenter l’aventure de groupe, et reforment « TRUST » pour une série de trois concerts de « chauffe » dans le Sud-Est de la France qui débouche sur deux dates à Bercy dans le cadre du premier festival « Monster of Rock » organisé en France. Ce mini festival qui a lieu les 24 et 25 septembre 2009 regroupe, autour d’IRON MAIDEN qui en assure la tête d’affiche, WASP, HELLOWEEN et TRUST. C’est à cette occasion que ces derniers enregistrent ce qui deviendra leur premier album live commercialisé. Le groupe qui participe à l’aventure est très proche du canal historique, le line-up regroupant, autour de Nono et Bernie, Yves « Vivi » Brusco (guitare), Farid Medjane (batterie) et Frédéric Guillemet (basse).

TRUST n’a le droit qu’a trois petits quart d’heure chaque soir et afin de proposer un produit conséquent, il va faire varier sa set-list afin d’avoir suffisamment de titres différents pour pondre un album de près de 75 minutes. Le concert commence par le titre qui donne son nom à l’album, une adaptation du « Love At First Feel » d’AC/DC, qui est issue du 45 tour « Prends Pas Ton Flingue ». Le son du public est mixé de manière idéale, ce qui donne un tonnerre de hurlements lorsque Bernie annonce que « Ce soir on enregistre ce concert pour faire un album live. Alors j’espère que tu vas te faire entendre », ou bien lorsqu’il provoque le public « à Marseille, ils étaient dix fois moins nombreux que vous, ils gueulaient dix fois plus fort, vous charriez ou quoi ?». De fait, le public est très présent et l’alchimie avec le groupe est totale.

Il faut dire qu’a l’exception de « Paris » (de circonstance soit, mais assez inégal, malgré une intro du meilleur effet et la participation de Vivi au chant. Il est d’ailleurs à noter que ce titre n’apparait pas dans la liste des morceaux figurant au dos de la pochette), la liste de titres proposée est assez impressionnante. Même le morceau « I Shall Return » qui n’est pas des plus réussi en version studio est présenté ici de manière magistrale.

Alors que dire des standards que sont « Antisocial », « L'Elite », « Marche Ou Crève », «Fatalité », « Sorts Tes Griffes »… Le groupe n’a pris aucun risque et a capitalisé au maximum sur les « tubes » issus de ses 3 premiers albums. Même les morceaux un peu plus calmes passent à merveille à l’instar de « Ton Dernier Acte » qui voit le public scander le « AC/DC » final en réponse au chant tout en émotion de Bernie, ou bien « Saumur » dont le premier couplet est hurlé par les 16 000 spectateurs présents.

Tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce disque un monument ; un public qui mange dans la main du groupe, un chanteur alliant puissance et charisme, un guitariste qui, bien qu’assez sobre, sait faire parler la poudre (« L’Elite »), des interventions très réussies de Vivi au chant, des titres connus de tous, et surtout la joie palpable des spectateurs de retrouver le groupe porte drapeau de leur jeunesse.

Une réussite totale, qui malheureusement débouchera sur une suite guère convaincante, le piètre « En Attendant ». Cette réussite tient également pour beaucoup dans le fait qu’il s’agit là du premier live du groupe et que l’absence de prise de risques (notamment dans le choix des titres) ne pose aucun problème. Le plaisir et la chaleur suintent donc de chaque piste de ce disque et surtout, si vous tendez bien l’oreille, vous pourrez entendre Nestor crier ! Si, si, un petit Nestor qui avait encore du duvet sous les pattes mais qui est sorti de là complètement aphone...


Plus d'information sur https://www.facebook.com/trustofficiel/





LISTE DES PISTES:
01. Paris By Night - 05:21
02. Sors Tes Griffes - 04:22
03. Les Templiers - 03:45
04. Paris - 06:16
05. Saumur - 05:32
06. Instinct De Mort - 04:25
07. Antisocial - 07:29
08. Par Compromission - 04:35
09. I Shall Return - 05:13
10. Marche Ou Crève - 04:29
11. Fatalité - 05:00
12. Ton Dernier Acte - 07:45
13. Au Nom De La Race - 03:38
14. L'élite - 06:43

FORMATION:
Bernie Bonvoisin: Chant
Farid Medjane: Batterie
Frédéric Guillemet: Basse
Norbert "Nono" Krief: Guitares
Yves "Vivi" Brusco: Guitares
   
(0) AVIS DES LECTEURS    
Haut de page
   
(0) COMMENTAIRE(S)    
 
 
Haut de page
LECTEURS:
4/5 (5 avis)
STAFF:
4/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
DERNIERE ACTUALITE
TRUST récidive
DERNIER ARTICLE
TRUST + DAVID SPARTE - LE TRIANON - 9 NOVEMBRE 2017
MARCHE OU CREVE - Au Nom De La Rage Tour
DERNIERE INTERVIEW
NORBERT "NONO" KRIEF (11 avril 2018)
A l’occasion de la sortie du nouvel album événement de Trust, "Dans Le Même Sang", Music Waves a rencontré Nono Krief pour un entretien sur les chapeaux de roue.
 

"Découvrez Brainsqueezed dans son nouveau clip !"
AUTRES CHRONIQUES
DEEP PURPLE: The Book Of Taliesyn (1968)
HARD ROCK -
DREAM EVIL: In The Night (2010)
HEAVY METAL - Malgré un album meilleur que son prédécesseur, Dream Evil n’arrive pas à convaincre complètement.
 
ECOUTE EN STREAMING
 
L'album n'est peut être pas sorti ou l'ID spotify n'a pas encore été renseigné ou il n'y a pas d'ID spotify disponible
 
AUTRE(S) CHRONIQUES CONCERNANT TRUST
TRUST_Fils-De-Lutte
Fils De Lutte (2019)
2/5
4/5
VERYCORDS / HARD ROCK
TRUST_Dans-le-Même-Sang
Dans Le Même Sang (2018)
4/5
4/5
VERYCORDS / HARD ROCK
TRUST_A-l-Olympia-41207
A l'Olympia 4/12/2007 (2009)
4/5
2/5
XIII BIS / HARD ROCK
TRUST_13-a-table
13 à table (2008)
4/5
2/5
MERCURY / ROCK
TRUST_Soulagez-vous-Dans-Les-Urnes
Soulagez-vous Dans Les Urnes (2006)
2/5
2/5
UNIVERSAL / HARD ROCK
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
© Music Waves | 2003 - 2021